share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le patrimoine est-il fréquentable ? : Accès, gestion, interprétation

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le patrimoine est-il fréquentable ? : Accès, gestion, interprétation

Le patrimoine est-il fréquentable ? : Accès, gestion, interprétation

Collectif,   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le patrimoine est-il fréquentable ? : Accès, gestion, interprétation"

Présentation de Le patrimoine est-il fréquentable ?

L'université d'Angers et l'université catholique de l'ouest ont pris l'initiative d'organiser en 2006, avec le concours de la Mission Val de Loire, une université d'été consacrée à la fréquentation du patrimoine. Ce thème est d'abord l'objet d'une injonction paradoxale. Alors que des pressions multiples s'exercent pour que le peuple admire les sites les plus remarquables, comme les témoignages les plus obscurs, des discours n'ont de cesse de prôner la limitation de l'accès au nom des risques encourus. Ils sont rejoints pas d'autres au nom de l'incapacité que le plus grand nombre aurait à comprendre et à profiter à bon escient de ce bienfait. Or les lieux les plus fréquentés sont les mieux conservés et les héritages sont surtout menacés par l'oubli. Certes, dans certaines situations, l'organisation des flux, souvent plus que la limitation de l'accès, y est une condition première, mais on observe que les barrières sociales sont trop facilement retenues. Par ailleurs, ce sont souvent des cas rares. Dès lors, les enjeux se situent dans la qualité de l'ouverture. D'une part, l'accessibilité et les visites peuvent être gérées de manière à prendre en compte à la fois la protection et les attentes des visiteurs. D'autre part, la connaissance du patrimoine qui constitue une des clés de l'appréciation de la visite peut être apportée par des techniques d'interprétation, sans pour autant constituer la seule modalité de l'expérience vécue.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 361  pages
  • Dimensions :  2.5cmx17.8cmx24.6cm
  • Poids : 635.0g
  • Editeur :   Presses De L'université D'angers Paru le
  • Collection : PUBLICATIONS AN
  • ISBN :  2915751277
  • EAN13 :  9782915751277
  • Classe Dewey :  363.69
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Le patrimoine est-il fréquentable ?

L'université d'Angers et l'université catholique de l'ouest ont pris l'initiative d'organiser en 2006, avec le concours de la Mission Val de Loire, une université d'été consacrée à la fréquentation du patrimoine. Ce thème est d'abord l'objet d'une injonction paradoxale. Alors que des pressions multiples s'exercent pour que le peuple admire les sites les plus remarquables, comme les témoignages les plus obscurs, des discours n'ont de cesse de prôner la limitation de l'accès au nom des risques encourus. Ils sont rejoints pas d'autres au nom de l'incapacité que le plus grand nombre aurait à comprendre et à profiter à bon escient de ce bienfait. Or les lieux les plus fréquentés sont les mieux conservés et les héritages sont surtout menacés par l'oubli. Certes, dans certaines situations, l'organisation des flux, souvent plus que la limitation de l'accès, y est une condition première, mais on observe que les barrières sociales sont trop facilement retenues. Par ailleurs, ce sont souvent des cas rares. Dès lors, les enjeux se situent dans la qualité de l'ouverture. D'une part, l'accessibilité et les visites peuvent être gérées de manière à prendre en compte à la fois la protection et les attentes des visiteurs. D'autre part, la connaissance du patrimoine qui constitue une des clés de l'appréciation de la visite peut être apportée par des techniques d'interprétation, sans pour autant constituer la seule modalité de l'expérience vécue.