share_book
Envoyer cet article par e-mail

No money, no honey : Economies intimes du tourisme sexuel en thaïlande

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
No money, no honey : Economies intimes du tourisme sexuel en thaïlande

No money, no honey : Economies intimes du tourisme sexuel en thaïlande

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "No money, no honey : Economies intimes du tourisme sexuel en thaïlande"

Présentation de No money, no honey

Patpong est célèbre dans le monde entier pour ses offres prostitutionnelles. Mais si les bars a-go-goet les sex shows apparaissent comme les « spécialités exotiques » des nuits de Bangkok, le succès du quartier tient en réalité davantage à la disponibilité sexuelle des Thaïlandais-es, attiré-es à Patpong par la possibilité d'y nouer des relations suivies avec un Occidental. En s'écartant des discours misérabilistes ou militants sur la prostitution pour s'intéresser au quotidien des hommes et des femmes du quartier, l'auteur révèle ainsi des histoires, des pratiques, des usages qui montrent la complexité des échanges sexuels dans le tourisme. Les relations décrites entre Thaïlandais-es et Occidentaux (farangs) interrogent ainsi notre compréhension même de la prostitution : impliquant parfois des sentiments, des affects, des espoirs, mais aussi de la stratégie, du calcul ou de la manipulation, les relations qui se nouent à Patpong se situent à la frontière des catégories morales habituellement mobilisées pour penser les relations de couple, et mettent à mal la fausse dichotomie entre relations conjugales et prostitutionnelles. Une fois soulignées la diversité et la complexité des relations qui se tissent à Patpong, le livre articule la description ethnographique des pratiques aux discours internationaux sur le tourisme sexuel. En proposant une histoire de la catégorie « tourisme sexuel », l'ouvrage interroge la construction progressive d'une indignation internationale contre cette forme « d'exploitation » envisagée comme spécifique. En analysant les controverses liées au tourisme sexuel depuis une trentaine d'années, on montre ainsi comment la catégorie, à l'intersection d'une pluralité de problèmes politiques et sociaux (lutte contre le VIH, mobilisations contre la pédophilie, violences subies par les femmes, développement des flux touristiques, etc.), est en réalité un moyen privilégié de penser les transformations induites par la mondialisation de la sexualité.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 268  pages
  • Dimensions :  2.6cmx13.4cmx21.4cm
  • Poids : 322.1g
  • Editeur :   Editions La Découverte Paru le
  • Collection : Textes à l'appui
  • ISBN :  2707167126
  • EAN13 :  9782707167125
  • Classe Dewey :  300
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de No money, no honey

Patpong est célèbre dans le monde entier pour ses offres prostitutionnelles. Mais si les bars a-go-goet les sex shows apparaissent comme les « spécialités exotiques » des nuits de Bangkok, le succès du quartier tient en réalité davantage à la disponibilité sexuelle des Thaïlandais-es, attiré-es à Patpong par la possibilité d'y nouer des relations suivies avec un Occidental. En s'écartant des discours misérabilistes ou militants sur la prostitution pour s'intéresser au quotidien des hommes et des femmes du quartier, l'auteur révèle ainsi des histoires, des pratiques, des usages qui montrent la complexité des échanges sexuels dans le tourisme. Les relations décrites entre Thaïlandais-es et Occidentaux (farangs) interrogent ainsi notre compréhension même de la prostitution : impliquant parfois des sentiments, des affects, des espoirs, mais aussi de la stratégie, du calcul ou de la manipulation, les relations qui se nouent à Patpong se situent à la frontière des catégories morales habituellement mobilisées pour penser les relations de couple, et mettent à mal la fausse dichotomie entre relations conjugales et prostitutionnelles. Une fois soulignées la diversité et la complexité des relations qui se tissent à Patpong, le livre articule la description ethnographique des pratiques aux discours internationaux sur le tourisme sexuel. En proposant une histoire de la catégorie « tourisme sexuel », l'ouvrage interroge la construction progressive d'une indignation internationale contre cette forme « d'exploitation » envisagée comme spécifique. En analysant les controverses liées au tourisme sexuel depuis une trentaine d'années, on montre ainsi comment la catégorie, à l'intersection d'une pluralité de problèmes politiques et sociaux (lutte contre le VIH, mobilisations contre la pédophilie, violences subies par les femmes, développement des flux touristiques, etc.), est en réalité un moyen privilégié de penser les transformations induites par la mondialisation de la sexualité.