share_book
Envoyer cet article par e-mail

Jésus après Jésus : L'origine du christianisme

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Jésus après Jésus : L'origine du christianisme

Jésus après Jésus : L'origine du christianisme

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Jésus après Jésus : L'origine du christianisme"

Présentation de Jésus après Jésus

Jésus est né juif, il a vécu en juif, il est mort juif. Il n'a donc pas « fondé » le christianisme, et c'est un abus de langage de le désigner comme un « fondateur » de religion. Il est vrai qu'un groupe de disciples s'est réclamé de lui après sa mort, en proclamant sa résurrection. Mais ce groupe lui-même se considérait comme juif : c'était une des nombreuses tendances au sein du judaïsme de l'époque. Comment ce groupe a-t-il fini par devenir « chrétien » ? Quel rôle jouèrent les grandes figures de cette transition : Marie, mère de Jésus, Pierre, leader dans le groupe des apôtres, Jacques, frère de Jésus, et surtout Paul, qui se revendique « apôtre » alors qu'il n'a jamais rencontré Jésus ? Au prix de quelles contradictions, contorsions, illusions en est-on arrivé à une nouvelle religion ? Quelles traces de la fabrication du christianisme peut-on retrouver dans les textes (évangiles, Actes des Apôtres, épitres de Paul) ? Vers la fin du 1 siècle, quels liens, quels différends, quelles ruptures le christianisme naissant entretient-il avec le judaïsme ? Comment peut-il prétendre au titre de verus Israël, l' « Israël véritable », remplaçant et effaçant l'autre ? Ne faut-il pas chercher là, dans ce coup de force initial, la raison de la violence ultérieure du christianisme, et de la contradiction absolue de cette violence avec le message de Jésus ? Mais au fond, la question essentielle, reposée avec force, n'est-elle pas une fois encore : qui donc était Jésus ? Un livre neuf, percutant, sans concessions, sur un tournant de l'histoire du monde. Le livre offre certes un point de vue très critique sur la façon dont les textes du Nouveau Testament racontent « l'invention » du christianisme. Mais il a les mêmes qualités que Jésus contre Jésus (livre écrit après leurs émissions Corpus Christi) : très documenté, très vif, agréable à lire, en un mot surprenant. Un essai personnel (à deux !) d'après les émissions « L'Origine du christianisme » sur Arte, à partir du 15 mars. --Ce texte fait référence à l'éditionBroché .

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 386  pages
  • Dimensions :  1.8cmx10.8cmx17.2cm
  • Poids : 240.4g
  • Editeur :   Seuil Paru le
  • Collection : Points essais
  • ISBN :  2020798921
  • EAN13 :  9782020798921
  • Classe Dewey :  270.1
  • Langue : Français

D'autres livres de Gérard Mordillat

Les Vivants et les morts

Lui, c’est Rudi. Il n’a pas trente ans. Elle, c’est Dallas. Bien malin qui pourrait dire pourquoi tout le monde l’appelle comme ça. Même elle a oublié son nom de baptême… Rudi et Dallas travaillent à la Kos, une usine de fibre plastique. Le jour où l’usine ferme, c’est leur vie q...

Prix : 115 DH
Notre part des ténèbres

Dans la nuit du 31 décembre, Gary et les autres membres de l'atelier de recherche mécanique de Mondial Laser, une entreprise de pointe vendue à l'Inde par un fonds spéculatif américain, s'emparent d'un navire de luxe, le Nausicaa. A bord, les actionnaires et leurs invités célèbrent au ...

Prix : 101 DH

Il n'y a pas d'alternative

Fin des années 1970 : après 30 années de prospérité, le modèle keynésien s'essouffle et la crise économique s'installe. Les élites libérales, patrons, cadres dirigeants, gros actionnaires , contraintes au silence depuis l'après-guerre par les succès de l'Etat-providence et la [....]...

Jésus sans Jésus

Gérard Mordillat et Jérôme Prieur se proposent de raconter comment et pourquoi, entre la fin du Ier siècle de notre ère et le début du Ve, s'est produit un événement considérable pour l'Occident, la naissance d'une religion : le christianisme. Quels ont été les étapes et les [....]...

Voir tous les livres de Gérard Mordillat

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Jésus après Jésus

Jésus est né juif, il a vécu en juif, il est mort juif. Il n’a donc pas « fondé » le christianisme, et c’est un abus de langage de le désigner comme un « fondateur » de religion. Il est vrai qu’un groupe de disciples s’est réclamé de lui après sa mort, en proclamant sa résurrection. Mais ce groupe lui-même se considérait comme juif : c’était une des nombreuses tendances au sein du judaïsme de l’époque. Comment ce groupe a-t-il fini par devenir « chrétien » ? Quel rôle jouèrent les grandes figures de cette transition : Marie, mère de Jésus, Pierre, leader dans le groupe des apôtres, Jacques, frère de Jésus, et surtout Paul, qui se revendique « apôtre » alors qu’il n’a jamais rencontré Jésus ? Au prix de quelles contradictions, contorsions, illusions en est-on arrivé à une nouvelle religion ? Quelles traces de la fabrication du christianisme peut-on retrouver dans les textes (évangiles, Actes des Apôtres, épitres de Paul) ? Vers la fin du 1 siècle, quels liens, quels différends, quelles ruptures le christianisme naissant entretient-il avec le judaïsme ? Comment peut-il prétendre au titre de verus Israël, l’ « Israël véritable », remplaçant et effaçant l’autre ? Ne faut-il pas chercher là, dans ce coup de force initial, la raison de la violence ultérieure du christianisme, et de la contradiction absolue de cette violence avec le message de Jésus ? Mais au fond, la question essentielle, reposée avec force, n’est-elle pas une fois encore : qui donc était Jésus ? Un livre neuf, percutant, sans concessions, sur un tournant de l’histoire du monde. Le livre offre certes un point de vue très critique sur la façon dont les textes du Nouveau Testament racontent « l’invention » du christianisme. Mais il a les mêmes qualités que Jésus contre Jésus (livre écrit après leurs émissions Corpus Christi) : très documenté, très vif, agréable à lire, en un mot surprenant. Un essai personnel (à deux !) d’après les émissions « L’Origine du christianisme » sur Arte, à partir du 15 mars. --Ce texte fait référence à l'éditionBroché .