share_book
Envoyer cet article par e-mail

Bataillon Bigeard à Tu Lê

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Bataillon Bigeard à Tu Lê

Bataillon Bigeard à Tu Lê

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Bataillon Bigeard à Tu Lê"

Présentation de Bataillon Bigeard à Tu Lê

Indochine, octobre 1952. Deux divisions vietminh entament une grande offensive en direction du Laos, à travers le pays thaï. Leur objectif immédiat est de faire sauter le verrou de Nghia-Lo. Parachuté à trente kilomètres à l'ouest auprès du poste de Tu Lé, le 16 octobre le 6e bataillon de paras coloniaux de Bigeard va se retrouver seul pour briser pendant vingt heures l'assaut furieux de près de 10 000 adversaires. Il va devoir assurer l'évacuation de toutes les garnisons des postes franco-thaïs de la Haute-Région, et battre en retraite jusqu'au 23 octobre en livrant de durs combats aux régiments vietminh lancés à sa poursuite. Au prix de nombreux tués ou disparus, transportant leurs blessés dans d'abominables conditions, sans vivres ni sommeil, sur une piste de crêtes aux dénivelés impressionnants, manoeuvrant et marchant jour et nuit, les paras s'arracheront à leurs poursuivants et rejoindront les forces d'intervention françaises qui les attendent au-delà de la rivière Noire.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 218  pages
  • Dimensions :  2.6cmx15.4cmx23.8cm
  • Poids : 399.2g
  • Editeur :   Presses De La Cité Paru le
  • ISBN :  2258074991
  • EAN13 :  9782258074996
  • Classe Dewey :  355
  • Langue : Français

D'autres livres de Alain Gandy

Notaire en eaux troubles

Ainsi est retrouvé chez lui Aimé Parfeuil, ancien notaire à Villefranche-de-Rouergue. Suicide, assassinat ? Sa famille, réduite à Raphaëlle, sa fille unique, Gaston, son frère, et Philippe, son neveu, désargentés et endettés, fournit aux enquêteurs les premières pistes. C'est compter san...

La comptabilité en pratique : Des écritures comptables à l'interprétation des comptes annuels

La comptabilité fait partie des piliers de l'entreprise, quelle que soit sa taille. Et bien souvent, dans les petites et très petites entreprises, elle est en grande partie prise en charge par le dirigeant, son adjoint ou son conjoint ! D'autres professionnels sont également amenés à lire et à...

Prix : 513 DH

Quand la Légion écrivait sa légende

30 avril 1863, guerre du Mexique. Soixante-deux légionnaires, assiégés, résistent pendant plus de huit heures à deux mille Mexicains... Les soixante-deux légionnaires du régiment étranger, assiégés dans la cour de l'hacienda de Camaron par deux mille Mexicains sont prêts à mourir. Sans v...

Voir tous les livres de Alain Gandy

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Bataillon Bigeard à Tu Lê

Indochine, octobre 1952. Deux divisions vietminh entament une grande offensive en direction du Laos, à travers le pays thaï. Leur objectif immédiat est de faire sauter le verrou de Nghia-Lo. Parachuté à trente kilomètres à l'ouest auprès du poste de Tu Lé, le 16 octobre le 6e bataillon de paras coloniaux de Bigeard va se retrouver seul pour briser pendant vingt heures l'assaut furieux de près de 10 000 adversaires. Il va devoir assurer l'évacuation de toutes les garnisons des postes franco-thaïs de la Haute-Région, et battre en retraite jusqu'au 23 octobre en livrant de durs combats aux régiments vietminh lancés à sa poursuite. Au prix de nombreux tués ou disparus, transportant leurs blessés dans d'abominables conditions, sans vivres ni sommeil, sur une piste de crêtes aux dénivelés impressionnants, manœuvrant et marchant jour et nuit, les paras s'arracheront à leurs poursuivants et rejoindront les forces d'intervention françaises qui les attendent au-delà de la rivière Noire.