share_book
Envoyer cet article par e-mail

La seine était rouge : Paris, octobre 1961

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La seine était rouge : Paris, octobre 1961

La seine était rouge : Paris, octobre 1961

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La seine était rouge : Paris, octobre 1961"

Présentation de La seine était rouge

« On a mis nos plus beaux habits. Mon père m'a dit : « Tu es toujours la plus jolie, ma fille ». J'étais fière. Il me prendrait par la main et on marcherait dans la ville. Il a dit à ma mère :« Tu pars avec la Petite, moi je prends les garçons. Vous risquez rien. Tu le sais… » J'ai pas compris pourquoi on se séparait et pourquoi on aurait dû avoir peur. Il a ajouté: « C'est pacifique », il a répété plusieurs fois « pacifique ». Je savais pas pourquoi il employait ce mot-là, et à trois reprises. Sur la carte du monde, j'avais lu sur le bleu : pacifique. J'ai pas posé de question. » Paris, 17 octobre 1961. La fin de la guerre d'Algérie n'est pas loin et, en réponse au couvre-feu imposé à la communauté algérienne, le FLN décide l'organisation à Paris d'une manifestation pacifique. Violences de la police parisienne et des harkis sous les ordres du préfet Papon, arrestations massives, matraquages, meurtres… Depuis, silence sur ces journées de massacre. Paris 1996.« Sa mère ne lui a rien dit, ni la mère de sa mère ». De ce silence, Amel, 16 ans, va faire une quête. Avec d'autres de sa génération, et grâce au film documentaire de Louis, 25 ans, fils d'une française ayant adopté la cause algérienne, elle va tenter de conjurer l'oubli. Ce roman à plusieurs voix mêle, à la façon d'un script de film, souvenirs et témoignages des acteurs de cette journée. La Seine était rouge, Paris, octobre 1961, a été publié une première fois en 1999 aux éditions Thierry Magnier, dans notre collection de romans pour adolescents. Il nous paraissait essentiel de le proposer dans un format accessible à un public encore plus large. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 104  pages
  • Dimensions :  0.8cmx16.4cmx24.0cm
  • Poids : 340.2g
  • Editeur :   Actes Sud Paru le
  • Collection : Babel
  • ISBN :  2742785574
  • EAN13 :  9782742785575
  • Classe Dewey :  843.914
  • Langue : Français

D'autres livres de Leïla Sebbar

Shérazade : 17 ans, brune, frisée, les yeux verts

Le retour de Shérazade. On est au début des années 80 en France, à Paris. La fugueuse Shérazade vit comme dans un conte. Un conte contemporain. Lyrique, joyeux, parfois violent. Elle traverse les épreuves avec la grâce et la légèreté d'une jeunesse insoumise, toujours à la frontière. Sh...

Prix : 300 DH

Voir tous les livres de Leïla Sebbar

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de La seine était rouge

« On a mis nos plus beaux habits. Mon père m’a dit : « Tu es toujours la plus jolie, ma fille ». J’étais fière. Il me prendrait par la main et on marcherait dans la ville. Il a dit à ma mère :« Tu pars avec la Petite, moi je prends les garçons. Vous risquez rien. Tu le sais… » J’ai pas compris pourquoi on se séparait et pourquoi on aurait dû avoir peur. Il a ajouté: « C’est pacifique », il a répété plusieurs fois « pacifique ». Je savais pas pourquoi il employait ce mot-là, et à trois reprises. Sur la carte du monde, j’avais lu sur le bleu : pacifique. J’ai pas posé de question. » Paris, 17 octobre 1961. La fin de la guerre d’Algérie n’est pas loin et, en réponse au couvre-feu imposé à la communauté algérienne, le FLN décide l’organisation à Paris d’une manifestation pacifique. Violences de la police parisienne et des harkis sous les ordres du préfet Papon, arrestations massives, matraquages, meurtres… Depuis, silence sur ces journées de massacre. Paris 1996.« Sa mère ne lui a rien dit, ni la mère de sa mère ». De ce silence, Amel, 16 ans, va faire une quête. Avec d’autres de sa génération, et grâce au film documentaire de Louis, 25 ans, fils d’une française ayant adopté la cause algérienne, elle va tenter de conjurer l’oubli. Ce roman à plusieurs voix mêle, à la façon d’un script de film, souvenirs et témoignages des acteurs de cette journée. La Seine était rouge, Paris, octobre 1961, a été publié une première fois en 1999 aux éditions Thierry Magnier, dans notre collection de romans pour adolescents. Il nous paraissait essentiel de le proposer dans un format accessible à un public encore plus large. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.