share_book
Envoyer cet article par e-mail

Great black music, un parcours en 110 albums essentiels

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Great black music, un parcours en 110 albums essentiels

Great black music, un parcours en 110 albums essentiels

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Great black music, un parcours en 110 albums essentiels"

Présentation de Great black music, un parcours en 110 albums essentiels

La grande musique noire a toujours été un poing levé, à la fois à l'égard des conditions socio-économiques au sein desquelles elle a pris forme, mais aussi comme relais de diffusion vindicatif de vibrations inédites. Fier et vibrant, ce poing levé revêt des formes multiples. La trompette euphorique de Louis Armstrong dans les bordels de La Nouvelle-Orléans, les arrangements géniaux de Dave Bartholomew ou la batterie fougueuse d'Earl Palmer dans l'unique studio de la ville, la voix surpuissante d'Howlin'Wolf sur les ondes d'une radio de West Memphis, la guitare prométhéenne de MuddyWaters dans un club du Southside de Chicago, la basse d'airain de James Jamerson dans " la fosse aux serpents " du studio Motown de Detroit ou deux platines reliées artisanalement entre elles par Kool Herc dans un parc du Bronx, sont autant de manifestes musicaux d'une grandeur jamais démentie. [...] Loin d'être lisse et uniforme, cette grande fresque murale aux cent dix nuances de noir offre des aspérités lumineuses à ceux qui la parcourent. La sélection de Philippe Robert propose un " regard sur le passé à travers le présent " de la musique noire.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 250  pages
  • Dimensions :  2.2cmx14.2cmx21.0cm
  • Poids : 222.3g
  • Editeur :   Le Mot Et Le Reste Paru le
  • Collection : Formes
  • ISBN :  2915378525
  • EAN13 :  9782915378528
  • Classe Dewey :  780
  • Langue : Français

D'autres livres de Philippe Robert

Post-Punk, No Wave, Indus & Noise, chronologie et chassés-croisés

Sur les cendres du punk, quatre mouvements à l émergence quasi concomitante ont tracé la voie d une approche nouvelle basée sur l expérimentation et le non-conformisme : le post-punk (surtout en Angleterre), la no wave (presque principalement à New York), la musique industrielle (partout dans ...

Rock, Pop, Un Itinéraire bis en 140 albums essentiels

L'histoire officielle du rock a toujours préféré les postures à la sincérité. C'est ainsi que sont célébrés les musiciens à fort potentiel commercial au détriment des découvreurs de sons, aventuriers fragiles et amateurs d'embardées telluriques. La mise en perspective qu'autorise le rec...

Hard'n'Heavy, 1978-2010, Zero Tolerance For Silence

En 1970 sort le premier album de Black Sabbath préfigurant à lui seul des décennies de rock lugubre marqué par Lovecraft et Lucifer. II résonnera comme un coup de tonnerre dont l'écho, au fil des ans, sera amplifié par des formations comme Saint Vitus, Gore, Nirvana, Kyuss, Soundgarden, Corro...

Voir tous les livres de Philippe Robert

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Great black music, un parcours en 110 albums essentiels

La grande musique noire a toujours été un poing levé, à la fois à l'égard des conditions socio-économiques au sein desquelles elle a pris forme, mais aussi comme relais de diffusion vindicatif de vibrations inédites. Fier et vibrant, ce poing levé revêt des formes multiples. La trompette euphorique de Louis Armstrong dans les bordels de La Nouvelle-Orléans, les arrangements géniaux de Dave Bartholomew ou la batterie fougueuse d'Earl Palmer dans l'unique studio de la ville, la voix surpuissante d'Howlin'Wolf sur les ondes d'une radio de West Memphis, la guitare prométhéenne de MuddyWaters dans un club du Southside de Chicago, la basse d'airain de James Jamerson dans " la fosse aux serpents " du studio Motown de Detroit ou deux platines reliées artisanalement entre elles par Kool Herc dans un parc du Bronx, sont autant de manifestes musicaux d'une grandeur jamais démentie. [...] Loin d'être lisse et uniforme, cette grande fresque murale aux cent dix nuances de noir offre des aspérités lumineuses à ceux qui la parcourent. La sélection de Philippe Robert propose un " regard sur le passé à travers le présent " de la musique noire.