share_book
Envoyer cet article par e-mail

La fabrication de l'information : Les journalistes et l'idéologie de la communication

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La fabrication de l'information : Les journalistes et l'idéologie de la communication

La fabrication de l'information : Les journalistes et l'idéologie de la communication

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La fabrication de l'information : Les journalistes et l'idéologie de la communication"

Présentation de La fabrication de l'information

La critique des médias est à la mode: tribunes libres, pamphlets, émissions parodiques dénoncent - à juste titre - les journalistes aux ordres, les manipulations de l'information, l'emprise de la "pensée unique "... Et pourtant, rien ne change: nombre de lecteurs et de téléspectateurs partagent ces indignations, sans modifier pour autant leurs habitudes de "consommation" des médias. Et ces derniers, loin d'être ébranlés par ces critiques, semblent même en être confortés.C'est ce paradoxe surprenant qu'explore cet essai original, fruit de la collaboration entre une journaliste et un philosophe. À partir de nombreux exemples puisés dans l'actualité - du fonctionnement des "Guignols de l'info" au traitement du conflit algérien ou de la guerre au Kosovo -, Florence Aubenas et Miguel Benasayag livrent une analyse décapante des mécanismes de fabrication de l'information et de leurs effets. En montrant la façon dont l'idéologie de la communication façonne le travail quotidien des journalistes, ils mettent à jour les illusions qu'elle véhicule: l'obsession de la recherche des "faits vrais", l'idéal de transparence, loin de mieux rendre compte du réel, contribuent à le rendre inintelligible. Et la "révélation" des scandales, loin d'entraîner des révoltes citoyennes, contribue à fabriquer une société de l'impuissance.Pour sortir de ces impasses, pour sortir aussi du confort illusoire du radicalisme "antimédias", les auteurs explorent les voies de ce que pourrait être un autre journalisme, un autre rapport des citoyens à l'information.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 109  pages
  • Dimensions :  1.6cmx12.8cmx19.8cm
  • Poids : 140.6g
  • Editeur :   Editions La Découverte Paru le
  • Collection : Sur le vif
  • ISBN :  2707153729
  • EAN13 :  9782707153722
  • Classe Dewey :  800
  • Langue : Français

D'autres livres de Florence Aubenas

Le quai de Ouistreham

" La crise. On ne parlait que de ça, mais sans savoir réellement qu'en dire, ni comment en prendre la mesure. Tout donnait l'impression d'un monde en train de s'écrouler. Et pourtant, autour de nous, les choses semblaient toujours à leur place. J'ai décidé de partir dans une ville française ...

Prix : 238 DH
Le quai de Ouistreham

Désireuse de saisir au plus près la réalité sociale de la crise, Florence Aubenas s'est immergée pendant six mois dans le quotidien d'une travailleuse précaire. Sans autre qualification que le baccalauréat sur son CV, elle s'inscrit au Pôle Emploi de Caen. Son objectif : décrocher un [.....

La méprise

De mai à juillet 2004, s'est tenu à Saint-Omer le procès de l'affaire Outreau : 17 personnes accusées de faire partie d'un réseau de pédophilie. Elles sont présentées comme de vrais monstres, qui vendent des enfants, les violent et parfois les tuent. Il y a là des notables, un huissier [...

Grand reporter : Petite conférence sur le journalisme

Loin du spectaculaire, de quoi est fait le métier de grand reporter, aussi bien au quotidien que dans le drame et l'émotion? La vie de Florence Aubenas se confond à ce métier et en reflète les exigences, les joies, les dangers aussi, de Bagdad à Kaboul. Dans une petite conférence au théâtre...

Voir tous les livres de Florence Aubenas

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de La fabrication de l'information

La critique des médias est à la mode: tribunes libres, pamphlets, émissions parodiques dénoncent - à juste titre - les journalistes aux ordres, les manipulations de l'information, l'emprise de la "pensée unique "... Et pourtant, rien ne change: nombre de lecteurs et de téléspectateurs partagent ces indignations, sans modifier pour autant leurs habitudes de "consommation" des médias. Et ces derniers, loin d'être ébranlés par ces critiques, semblent même en être confortés.C'est ce paradoxe surprenant qu'explore cet essai original, fruit de la collaboration entre une journaliste et un philosophe. À partir de nombreux exemples puisés dans l'actualité - du fonctionnement des "Guignols de l'info" au traitement du conflit algérien ou de la guerre au Kosovo -, Florence Aubenas et Miguel Benasayag livrent une analyse décapante des mécanismes de fabrication de l'information et de leurs effets. En montrant la façon dont l'idéologie de la communication façonne le travail quotidien des journalistes, ils mettent à jour les illusions qu'elle véhicule: l'obsession de la recherche des "faits vrais", l'idéal de transparence, loin de mieux rendre compte du réel, contribuent à le rendre inintelligible. Et la "révélation" des scandales, loin d'entraîner des révoltes citoyennes, contribue à fabriquer une société de l'impuissance.Pour sortir de ces impasses, pour sortir aussi du confort illusoire du radicalisme "antimédias", les auteurs explorent les voies de ce que pourrait être un autre journalisme, un autre rapport des citoyens à l'information.