share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'esprit, le soi et la société

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'esprit, le soi et la société

L'esprit, le soi et la société

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'esprit, le soi et la société"

Présentation de L'esprit, le soi et la société

Issu des cours de "psychologie sociale" donnés par George Herbert Mead (1863-1931) à l'Université de Chicago en 1927-1928, L'Esprit, le soi et la société, ouvrage posthume publié en 1934, est l'un des grands classiques de philosophie et de sciences sociales. S'inscrivant dans la tradition pragmatiste, Mead veut avant tout remettre la cognition dans la conduite, et restituer à la nature une partie de ce qui a été mis indûment dans l'esprit. Le soi, l'esprit et la société sont impensables hors de leur évolution naturelle. En outre, chez Mead, le principe social est toujours premier. L'émergence du soi, et l'émergence de l'esprit, requièrent l'appartenance à une société. Ce principe social s'étend même à la manipulation des objets physiques, à travers laquelle les agents sociaux constituent les dimensions du temps, - ainsi que leurs outils et leurs symboles. En retour, l'apparition du soi et de l'esprit permet que se développement de nouvelles formes, plus complexes, de vie sociale. Cette nouvelle traduction, suivie de l'article fondateur " Genèse du soi et contrôle social ", est introduite par une présentation de Danuel Cefaï et de Louis Quéré qui fait le point sur les études meadiennes. Elle propose une lecture originale de l'ouvrage en termes de béhaviorisme social et montre toute la portée pour les sciences cognitives, la psychologie et la sociologie. Elle donne également de précieuses informations sur l'engagement concret de Mead dans divers mouvements d'éducation et de réforme sociale, qui ont nourri sa réflexion éthique et politique. Elle discute enfin son héritage en sciences sociales aux Etats-Unis, en particulier dans l'école de sociologie e Chicago et dans l'interactionnisme symbolique.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 434  pages
  • Dimensions :  2.6cmx15.0cmx21.2cm
  • Poids : 521.6g
  • Editeur :   Presses Universitaires De France - Puf Paru le
  • Collection : Le lien social
  • ISBN :  2130554164
  • EAN13 :  9782130554165
  • Classe Dewey :  302
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de L'esprit, le soi et la société

Issu des cours de "psychologie sociale" donnés par George Herbert Mead (1863-1931) à l'Université de Chicago en 1927-1928, L'Esprit, le soi et la société, ouvrage posthume publié en 1934, est l'un des grands classiques de philosophie et de sciences sociales. S'inscrivant dans la tradition pragmatiste, Mead veut avant tout remettre la cognition dans la conduite, et restituer à la nature une partie de ce qui a été mis indûment dans l'esprit. Le soi, l'esprit et la société sont impensables hors de leur évolution naturelle. En outre, chez Mead, le principe social est toujours premier. L'émergence du soi, et l'émergence de l'esprit, requièrent l'appartenance à une société. Ce principe social s'étend même à la manipulation des objets physiques, à travers laquelle les agents sociaux constituent les dimensions du temps, - ainsi que leurs outils et leurs symboles. En retour, l'apparition du soi et de l'esprit permet que se développement de nouvelles formes, plus complexes, de vie sociale. Cette nouvelle traduction, suivie de l'article fondateur " Genèse du soi et contrôle social ", est introduite par une présentation de Danuel Cefaï et de Louis Quéré qui fait le point sur les études meadiennes. Elle propose une lecture originale de l'ouvrage en termes de béhaviorisme social et montre toute la portée pour les sciences cognitives, la psychologie et la sociologie. Elle donne également de précieuses informations sur l'engagement concret de Mead dans divers mouvements d'éducation et de réforme sociale, qui ont nourri sa réflexion éthique et politique. Elle discute enfin son héritage en sciences sociales aux Etats-Unis, en particulier dans l'école de sociologie e Chicago et dans l'interactionnisme symbolique.