share_book
Envoyer cet article par e-mail

Jean-Jacques Rousseau à 20 ans : Un impétueux désir de liberté

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Jean-Jacques Rousseau à 20 ans : Un impétueux désir de liberté

Jean-Jacques Rousseau à 20 ans : Un impétueux désir de liberté

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Jean-Jacques Rousseau à 20 ans : Un impétueux désir de liberté"

Présentation de Jean-Jacques Rousseau à 20 ans

Comment devient-on l'un des plus grands philosophes du Siècle des Lumières, l'un de ceux quiont rendu possible la Révolution française, un précurseur du romantisme et de la démocratie ? On s'attend à ce que Rousseau ait reçu l'éducation nécessaire à l'élaboration de sa prodigieuse culture et de ses réflexions. Pas du tout ! Durant son adolescence, Rousseau s'est formé à travers une aventure intellectuelle, vagabonde et multiple. Né en 1712 à Genève, il est élevé de façon désordonnée par un père fantasque, né d'horlogers genevois, qui, contraint de fuir Genève, y abandonne son fils de 12 ans à un oncle, puis à un pasteur. Jean-Jacques fait la découverte de la nature, du latin, de la religion et connaît là ses premiers émois. Mais à peine âgé de 14 ans, il lui faut apprendre un métier. Apprenti chez un graveur sévère, il préfèrera s'enfuir et tenter sa chance sur les routes de la Savoie voisine. Seul, sans argent, sans ami, sans appui, que peut-il devenir ? Il abjure sa religion réformée et se convertit à la religion catholique romaine. Il y gagnera l'aide et la protection de Mme de Warrens, de quinze ans son aînée, qu'il appellera "Maman" et sera son amante. Auprès d'elle, il va parfaire son éducation par les lectures, la musique, la discussion,l'apprentissage des savoirs. Deviendra-t-il prêtre, maître de musique, précepteur, diplomate, écrivain ? Il s'essayera à ces différentes carrières mais ne poursuit qu'un but : s'instruire de tout,apprendre toujours, y compris dans les sciences et la philosophie, pour mieux connaître les autres, pour mieux se connaître lui-même.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 168  pages
  • Dimensions :  1.4cmx13.0cmx19.2cm
  • Poids : 158.8g
  • Editeur :   Au Diable Vauvert Paru le
  • Collection : A 20 ans
  • ISBN :  2846262985
  • EAN13 :  9782846262989
  • Classe Dewey :  809
  • Langue : Français

D'autres livres de Claude Mazauric

L'histoire de la Révolution française et la pensée marxiste

Cet essai est le produit dune double détermination subjective : lune plonge dans l'histoire personnelle de l'auteur, celle dun historien spécialisé dans leffort de connaissance de la Révolution française de 1789 ; la seconde résulte du désir qu'il a éprouvé, lâge venu, de faire le point su...

Voir tous les livres de Claude Mazauric

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Jean-Jacques Rousseau à 20 ans

Comment devient-on l’un des plus grands philosophes du Siècle des Lumières, l’un de ceux quiont rendu possible la Révolution française, un précurseur du romantisme et de la démocratie ? On s’attend à ce que Rousseau ait reçu l’éducation nécessaire à l’élaboration de sa prodigieuse culture et de ses réflexions. Pas du tout ! Durant son adolescence, Rousseau s’est formé à travers une aventure intellectuelle, vagabonde et multiple. Né en 1712 à Genève, il est élevé de façon désordonnée par un père fantasque, né d’horlogers genevois, qui, contraint de fuir Genève, y abandonne son fils de 12 ans à un oncle, puis à un pasteur. Jean-Jacques fait la découverte de la nature, du latin, de la religion et connaît là ses premiers émois. Mais à peine âgé de 14 ans, il lui faut apprendre un métier. Apprenti chez un graveur sévère, il préfèrera s’enfuir et tenter sa chance sur les routes de la Savoie voisine. Seul, sans argent, sans ami, sans appui, que peut-il devenir ? Il abjure sa religion réformée et se convertit à la religion catholique romaine. Il y gagnera l’aide et la protection de Mme de Warrens, de quinze ans son aînée, qu’il appellera "Maman" et sera son amante. Auprès d’elle, il va parfaire son éducation par les lectures, la musique, la discussion,l’apprentissage des savoirs. Deviendra-t-il prêtre, maître de musique, précepteur, diplomate, écrivain ? Il s’essayera à ces différentes carrières mais ne poursuit qu’un but : s’instruire de tout,apprendre toujours, y compris dans les sciences et la philosophie, pour mieux connaître les autres, pour mieux se connaître lui-même.