share_book
Envoyer cet article par e-mail

Caïn, Abel, Otzi : L'héritage néolithique

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Caïn, Abel, Otzi : L'héritage néolithique

Caïn, Abel, Otzi : L'héritage néolithique

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Caïn, Abel, Otzi : L'héritage néolithique"

Présentation de Caïn, Abel, Otzi

Vers la fin des temps paléolithiques, entre environ -12 000 et -3 000, au terme de près de troismillions d'années d'histoire, l'humanité change brusquement de façon de vivre : des groupesde chasseurs collecteurs font l'expérience de la sédentarisation, renforcent l'aspect végétal deleur diète, commencent à manipuler céréales et animaux et se transforment peu à peu enagriculteurs éleveurs. Le néolithique a commencé. Pour Jean Guilaine, ce moment de basculement n'est pas tant une fin qu'un commencement : il inaugure les temps historiques et pose le socle initial de nos sociétés. Car ces populations, désormais rurales, sont confrontées à la plupart des problèmes des communautés historiques : pulsions démographiques, politiques de colonisation, implantation de frontières, aménagement du paysage, luttes pour le pouvoir, conflits intervillages… Trois prénoms incarnent cette révolution : Caïn, le premier agriculteur, Abel, le premier berger, et Ötzi, alias Hibernatus, l'Homme des glaces, etc., peut-être le premier… tueur en série. Pour l'auteur, cet éventail de rôles délivre la leçon du néolithique. Bien investi, régulé, le milieu peut être le meilleur auxiliaire de l'homme. Pressions démographiques, appât du profit, stratégies économiques pour vivre aux dépens des plus faibles, goût de la suprématie entraînent une exploitation exacerbée et un monde aux tensions permanentes.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 284  pages
  • Dimensions :  2.6cmx14.3cmx22.7cm
  • Poids : 371.9g
  • Editeur :   Editions Gallimard Paru le
  • Collection : Bibliothèque des histoires
  • ISBN :  2070132382
  • EAN13 :  9782070132386
  • Classe Dewey :  930
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean Guilaine

Le Sentier de la guerre

Âmes sensibles s'abstenir ! Crânes défoncés, traces de massacres collectifs, trépanations... les restes des squelettes étudiés par les deux archéologues Jean Guilaine et Jean Zammit présentent tous les caractéristiques de sujets disparus de mort violente pendant la préhistoire. Cette...

De la vague à la tombe : Métamorphoses en Méditerranée (8000-2000 avant J.C.)

De l'Asie du Sud-Ouest où se constituent, aux 10e et 9e millénaires avant notre ère, les premières communautés paysannes, à la péninsule Ibérique où elles prennent pied au 6e millénaire, la Méditerranée est le théâtre de profondes transformations. Chasse et cueillette cèdent [....]...

La mer partagée : La Méditerranée avant l'écriture 7000-2000 avant Jésus-Christ

Consacré à la Méditerranée entre 7000 et 2000 avant notre ère, ce livre propose une synthèse de nos connaissances sur la préhistoire récente de ce vaste espace culturel. Avant les brillantes civilisations qui se succéderont (égyptienne, mésopotamienne, crétoise, hittite, mycénienne, ...

Les racines de la Méditerranée et de l'Europe

Dans son enseignement au Collège de France comme dans ses recherches ou dans son œuvre écrite, Jean Guilaine a imposé le Néolithique et l'Age du bronze comme les périodes fondatrices du monde historique. Il analyse ici brillamment la longue évolution qui a conduit de l'émergence des [.......

Voir tous les livres de Jean Guilaine

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Caïn, Abel, Otzi

Vers la fin des temps paléolithiques, entre environ -12 000 et -3 000, au terme de près de troismillions d’années d’histoire, l’humanité change brusquement de façon de vivre : des groupesde chasseurs collecteurs font l’expérience de la sédentarisation, renforcent l’aspect végétal deleur diète, commencent à manipuler céréales et animaux et se transforment peu à peu enagriculteurs éleveurs. Le néolithique a commencé. Pour Jean Guilaine, ce moment de basculement n’est pas tant une fin qu’un commencement : il inaugure les temps historiques et pose le socle initial de nos sociétés. Car ces populations, désormais rurales, sont confrontées à la plupart des problèmes des communautés historiques : pulsions démographiques, politiques de colonisation, implantation de frontières, aménagement du paysage, luttes pour le pouvoir, conflits intervillages… Trois prénoms incarnent cette révolution : Caïn, le premier agriculteur, Abel, le premier berger, et Ötzi, alias Hibernatus, l’Homme des glaces, etc., peut-être le premier… tueur en série. Pour l’auteur, cet éventail de rôles délivre la leçon du néolithique. Bien investi, régulé, le milieu peut être le meilleur auxiliaire de l’homme. Pressions démographiques, appât du profit, stratégies économiques pour vivre aux dépens des plus faibles, goût de la suprématie entraînent une exploitation exacerbée et un monde aux tensions permanentes.