share_book
Envoyer cet article par e-mail

Atlas du monde hellénistique (336-31 av JC) : Pouvoir et territoires après Alexandre le Grand

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Atlas du monde hellénistique (336-31 av JC) : Pouvoir et territoires après Alexandre le Grand

Atlas du monde hellénistique (336-31 av JC) : Pouvoir et territoires après Alexandre le Grand

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Atlas du monde hellénistique (336-31 av JC) : Pouvoir et territoires après Alexandre le Grand"

Présentation de Atlas du monde hellénistique 336-31 av JC

Des conquêtes d'Alexandre le Grand, victorieux de l'empire perse achéménide entre 334 et 324, naquit le monde hellénistique, héritier du monde grec classique et des grands empires orientaux. Les successeurs d'Alexandre fondèrent de nouveaux royaumes et se heurtèrent à la nécessité de contrôler de vastes espaces et des communautés humaines diverses, dont beaucoup n'étaient pas de culture grecque. Les recherches actuelles montrent que le pouvoir royal hellénistique s'est construit et affirmé autour de la capacité des rois à les dominer et à les exploiter. Influencés par les traditions plus anciennes (macédoniennes, perses ou égyptiennes), ils furent aussi capables d'innover et créèrent des structures politiques nouvelles. Mais tous furent confrontés à un processus de désintégration territoriale plus ou moins rapide et à la puissance sans cesse grandissante de Rome, qui finit par s'emparer de la totalité du bassin méditerranéen au cours du siècle av. J-C. Ces évolutions politiques modifièrent profondément la structure territoriale et politique du monde grec traditionnel. Partout les cités durent trouver des moyens pour résister ou s'adapter à la puissance des rois ou à celle de Rome. Une centaine de cartes et infographies montrent que l'époque hellénistique, riche de traditions multiples, constitue une étape fondamentale dans l'apparition des États modernes.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 79  pages
  • Dimensions :  1.2cmx17.0cmx24.2cm
  • Poids : 140.6g
  • Editeur :   Editions Autrement Paru le
  • Collection : Atlas/Mémoires
  • ISBN :  2746714906
  • EAN13 :  9782746714908
  • Classe Dewey :  911
  • Langue : Français

D'autres livres de Laurianne Martinez-Sève

Prosopographie et histoire religieuse : Actes du colloque tenu en l'Université Paris XII-Val de Marne les 27 & 28 octobre 2000

La prosopographie, consistant en l'établissement et la juxtaposition de notices individuelles, fournit une sorte d'annuaire qui ouvre un large champ de recherche. Dans cet ouvrage, l'approche sociologique des milieux religieux antiques, à travers des enquêtes statistiques menées à la fois sur l...

Voir tous les livres de Laurianne Martinez-Sève

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Atlas du monde hellénistique 336-31 av JC

Des conquêtes d'Alexandre le Grand, victorieux de l'empire perse achéménide entre 334 et 324, naquit le monde hellénistique, héritier du monde grec classique et des grands empires orientaux. Les successeurs d'Alexandre fondèrent de nouveaux royaumes et se heurtèrent à la nécessité de contrôler de vastes espaces et des communautés humaines diverses, dont beaucoup n'étaient pas de culture grecque. Les recherches actuelles montrent que le pouvoir royal hellénistique s'est construit et affirmé autour de la capacité des rois à les dominer et à les exploiter. Influencés par les traditions plus anciennes (macédoniennes, perses ou égyptiennes), ils furent aussi capables d'innover et créèrent des structures politiques nouvelles. Mais tous furent confrontés à un processus de désintégration territoriale plus ou moins rapide et à la puissance sans cesse grandissante de Rome, qui finit par s'emparer de la totalité du bassin méditerranéen au cours du siècle av. J-C. Ces évolutions politiques modifièrent profondément la structure territoriale et politique du monde grec traditionnel. Partout les cités durent trouver des moyens pour résister ou s'adapter à la puissance des rois ou à celle de Rome. Une centaine de cartes et infographies montrent que l'époque hellénistique, riche de traditions multiples, constitue une étape fondamentale dans l'apparition des États modernes.