share_book
Envoyer cet article par e-mail

Un si joli petit monde : Dans l'arrière-boutique de l'autre gauche et des altermondialistes

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Un si joli petit monde : Dans l'arrière-boutique de l'autre gauche et des altermondialistes

Un si joli petit monde : Dans l'arrière-boutique de l'autre gauche et des altermondialistes

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Un si joli petit monde : Dans l'arrière-boutique de l'autre gauche et des..."

Présentation de Un si joli petit monde

L'autre gauche, l'autre politique, l'autre monde : hors des " altermilitants ", tout ne serait qu'arrangements et compromissions. Or, c'est bien la fausse immunité morale des nouveaux gauchistes que ce livre dénonce. Leur prétention à l'absolue pureté aggrave le malaise de la représentation. Leur récupération du " Tous pourris " ne fait que creuser la défiance. L'hyper-médiatisation de leurs combats annule tout engagement efficace. Jouant la conviction contre la liberté, l'intégrisme contre le réformisme, ils cantonnent leurs recrues dans une illusion gratifiante. Ne craignant pas d'être rangée dans le " camp du mal ", Isabelle Saporta révèle ici la petite cuisine interne d'un univers qui, à mille lieues de l'engagement vertueux qui se donne en spectacle dans les médias, écrase impitoyablement le faible sous le pire des despotismes, égotique et narcissique.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 165  pages
  • Dimensions :  1.6cmx14.0cmx20.4cm
  • Poids : 240.4g
  • Editeur :   La Table Ronde Paru le
  • ISBN :  2710328267
  • EAN13 :  9782710328261
  • Classe Dewey :  323.042 0944
  • Langue : Français

D'autres livres de Isabelle Saporta

Le livre noir de l'agriculture

     Vous souvenez-vous des Shadoks, ces étranges oiseaux qui passaient leur vie à pomper, pomper, pomper et à inventer des machines toujours plus absurdes ? Les Shadoks, aujourd’hui, c’est nous, ou plutôt notre agriculture. Malgré son coût prohibitif, celle-ci ne respecte ni le pacte ...

Prix : 247 DH
Ne mâchons pas nos maux

Deux générations boulot-surgelé-dodo, dépitées et navrées, s'étonnent de s'empâter, de se fatiguer, et de dépenser plus d'année en année. Chez les moins de trente ans, les frigidaires sont remplis de plats exotiques ou cuisinés, pizzas, compotes en boîte, salades variées sous [....]...

Voir tous les livres de Isabelle Saporta

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Un si joli petit monde

L'autre gauche, l'autre politique, l'autre monde : hors des " altermilitants ", tout ne serait qu'arrangements et compromissions. Or, c'est bien la fausse immunité morale des nouveaux gauchistes que ce livre dénonce. Leur prétention à l'absolue pureté aggrave le malaise de la représentation. Leur récupération du " Tous pourris " ne fait que creuser la défiance. L'hyper-médiatisation de leurs combats annule tout engagement efficace. Jouant la conviction contre la liberté, l'intégrisme contre le réformisme, ils cantonnent leurs recrues dans une illusion gratifiante. Ne craignant pas d'être rangée dans le " camp du mal ", Isabelle Saporta révèle ici la petite cuisine interne d'un univers qui, à mille lieues de l'engagement vertueux qui se donne en spectacle dans les médias, écrase impitoyablement le faible sous le pire des despotismes, égotique et narcissique.