share_book
Envoyer cet article par e-mail

La société postmortelle : La mort, l'individu et le lien social à l'ère des technosciences

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La société postmortelle : La mort, l'individu et le lien social à l'ère des technosciences

La société postmortelle : La mort, l'individu et le lien social à l'ère des technosciences

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La société postmortelle : La mort, l'individu et le lien social à l'ère des technosciences"

Présentation de La société postmortelle

Faire reculer la mort, agir sur ses causes, en modifier les frontières, contrôler l'ensemble de ses paramètres, comprendre son processus afin de prolonger le plus longtemps possible la vie, voire même dépasser les limites temporelles assignées à l'existence humaine, tels sont les objectifs poursuivis sans relâche par les autorités scientifiques et politiques, au point que la santé est devenue l'une des préoccupations majeures de nos sociétés. Repoussée dans la sphère intime, la mort se désocialise, entraînant de ce fait un effritement du lien social. La notion de " postmortalité " renvoie à ce nouveau rapport à la mort qui s'affirme aujourd'hui par la volonté affichée de vaincre techniquement celle-ci et, en quelque sorte, de " vivre sans vieillir ". C'est la description minutieuse de ce courant de pensée que propose le livre de Céline Lafontaine, dérangeant à bien des égards. Poursuivant la réflexion amorcée dans L'Empire cybernétique, l'auteur élabore ici une synthèse critique des représentations et des pratiques liées à la postmortalité visant à ouvrir un champ de réflexion et de débat sur le statut de la mortalité dans notre société et ses conséquences pour l'avenir.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 242  pages
  • Dimensions :  1.8cmx13.8cmx20.4cm
  • Poids : 240.4g
  • Editeur :   Seuil Paru le
  • Collection : H.C. ESSAIS
  • ISBN :  202085953X
  • EAN13 :  9782020859530
  • Classe Dewey :  300
  • Langue : Français

D'autres livres de Céline Lafontaine

L'Empire cybernétique : Des machines à penser à la pensée machine

La naissance, à la fin des années 1940 aux États-Unis, de la cybernétique, s'est révélée porteuse d'une conception radicalement nouvelle de l'humain dans ses rapports avec le machinique. Ce « paradigme » cybernétique qui rompait avec l'humanisme hérité du siècle des Lumières [....]...

L'Empire cybernétique : Des machines à penser à la pensée machine

La naissance, à la fin des années 1940 aux États-Unis, de la cybernétique, s'est révélée porteuse d'une conception radicalement nouvelle de l'humain dans ses rapports avec le machinique. Ce « paradigme » cybernétique qui rompait avec l'humanisme hérité du siècle des Lumières [....]...

Voir tous les livres de Céline Lafontaine

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de La société postmortelle

Faire reculer la mort, agir sur ses causes, en modifier les frontières, contrôler l'ensemble de ses paramètres, comprendre son processus afin de prolonger le plus longtemps possible la vie, voire même dépasser les limites temporelles assignées à l'existence humaine, tels sont les objectifs poursuivis sans relâche par les autorités scientifiques et politiques, au point que la santé est devenue l'une des préoccupations majeures de nos sociétés. Repoussée dans la sphère intime, la mort se désocialise, entraînant de ce fait un effritement du lien social. La notion de " postmortalité " renvoie à ce nouveau rapport à la mort qui s'affirme aujourd'hui par la volonté affichée de vaincre techniquement celle-ci et, en quelque sorte, de " vivre sans vieillir ". C'est la description minutieuse de ce courant de pensée que propose le livre de Céline Lafontaine, dérangeant à bien des égards. Poursuivant la réflexion amorcée dans L'Empire cybernétique, l'auteur élabore ici une synthèse critique des représentations et des pratiques liées à la postmortalité visant à ouvrir un champ de réflexion et de débat sur le statut de la mortalité dans notre société et ses conséquences pour l'avenir.