share_book
Envoyer cet article par e-mail

La régulation des nanotechnologies : Clair-obscur normatif

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La régulation des nanotechnologies : Clair-obscur normatif

La régulation des nanotechnologies : Clair-obscur normatif

Collectif,   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "La régulation des nanotechnologies : Clair-obscur normatif"

    Présentation de La régulation des nanotechnologies

    Le développement des recherches en nanosciences et nanotechnologies est un objectif prioritaire à l'échelle mondiale. Ces technologies sont en effet présentées comme un moyen privilégié pour accéder à la révolution industrielle du 21e siècle. Dès lors, la course s'intensifie pour s'en approprier la primeur et, par voie de conséquence, les bénéfices économiques. Elles sont devenues le fer de lance de la compétition économique entre pays industrialisés et se situent pleinement, en cela, dans le cadre de la Stratégie de Lisbonne de l'Union européenne et des divers rapports publiés sur le sujet : nos recherches d'aujourd'hui feront - promet-on - nos richesses de demain. Les dossiers consacrés à cette question par le CNRS et le CEA en 2005 illustraient parfaitement l'implication forte des organismes de recherche français dans le financement et le soutien des recherches dans ce domaine. Ces dossiers témoignaient également du déploiement, plus modeste mais bien réel, d'une réflexion informée sur les dangers et les risques liés à ces nouvelles technologies. Pour une partie de la communauté de recherche, ces risques, au premier rang desquels les risques sanitaires et environnementaux liés aux nanoparticules et nanomatériaux mis sur le marché, doivent être envisagés de manière distincte des politiques scientifiques et technologiques attachées aux nanosciences et nanotechnologies en général. Pour d'autres, ces deux thèmes ne peuvent pas être totalement séparés, particulièrement lorsqu'il s'agit de régulation. L'existence même de ces discussions illustre l'ambivalence des technologies émergentes, pour lesquelles le cadre normatif pertinent ne peut être que pluriel, intégrant, en amont et aux côtés des règles juridiques de droit positif, des normes moins visibles mais tout aussi cruciales, d'ordre éthique, sociologique ou économique. C'est ce clair-obscur que des chercheurs en SHS se sont proposés d'explorer dans le présent ouvrage.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 280  pages
    • Dimensions :  1.8cmx14.8cmx20.0cm
    • Poids : 381.0g
    • Editeur :   Larcier Paru le
    • Collection : Droit des technologies
    • ISBN :  2804439240
    • EAN13 :  9782804439248
    • Langue : Français

    D'autres livres de Stéphanie Lacour

    La sécurité de l'individu numérisé : Réflexions prospectives et internationales

    Web 2.0, DMP, RFID, " googleisation "... autant de néologismes et d'acronymes qui sont en train de devenir incontournables dans la société de l'information. Qu'il s'agisse d'offrir de nouveaux services aux usagers de la Toile ou bien de suivre leurs déplacements dans des réseaux moins virtuels,...

    La Sécurité aujourd'hui dans la société de l'information

    L'adoption, en août 2006, de la loi pour le droit d'auteur et les droits voisins dans la société de l'information fut l'occasion d'un notable regain d'intérêt du public pour des questions longtemps considérées comme excessivement techniques et spécialisées. Les conciliations liées aux mesu...

    Voir tous les livres de Stéphanie Lacour

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Présentation de La régulation des nanotechnologies

    Le développement des recherches en nanosciences et nanotechnologies est un objectif prioritaire à l'échelle mondiale. Ces technologies sont en effet présentées comme un moyen privilégié pour accéder à la révolution industrielle du 21e siècle. Dès lors, la course s'intensifie pour s'en approprier la primeur et, par voie de conséquence, les bénéfices économiques. Elles sont devenues le fer de lance de la compétition économique entre pays industrialisés et se situent pleinement, en cela, dans le cadre de la Stratégie de Lisbonne de l'Union européenne et des divers rapports publiés sur le sujet : nos recherches d'aujourd'hui feront - promet-on - nos richesses de demain. Les dossiers consacrés à cette question par le CNRS et le CEA en 2005 illustraient parfaitement l'implication forte des organismes de recherche français dans le financement et le soutien des recherches dans ce domaine. Ces dossiers témoignaient également du déploiement, plus modeste mais bien réel, d'une réflexion informée sur les dangers et les risques liés à ces nouvelles technologies. Pour une partie de la communauté de recherche, ces risques, au premier rang desquels les risques sanitaires et environnementaux liés aux nanoparticules et nanomatériaux mis sur le marché, doivent être envisagés de manière distincte des politiques scientifiques et technologiques attachées aux nanosciences et nanotechnologies en général. Pour d'autres, ces deux thèmes ne peuvent pas être totalement séparés, particulièrement lorsqu'il s'agit de régulation. L'existence même de ces discussions illustre l'ambivalence des technologies émergentes, pour lesquelles le cadre normatif pertinent ne peut être que pluriel, intégrant, en amont et aux côtés des règles juridiques de droit positif, des normes moins visibles mais tout aussi cruciales, d'ordre éthique, sociologique ou économique. C'est ce clair-obscur que des chercheurs en SHS se sont proposés d'explorer dans le présent ouvrage.