share_book
Envoyer cet article par e-mail

Parfum de glace

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Parfum de glace

Parfum de glace

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Parfum de glace"

Présentation de Parfum de glace

Il y a quelque chose dans le suicide de l'être aimé qu'on ne parvient jamais à accepter. C'est le cas de Ryoko, lancée irrésistiblement dans une espèce de quête, gouvernée par la volonté de comprendre pourquoi Hiroyuki, parfumeur de métier, à mis fin à ses jours en buvant de l'éthanol anhydre. Et de partir alors pour la narratrice sur les traces d'un homme étrange et secret. Un voyage dans le temps, qui passe par Prague, par la recomposition des pièces d'un puzzle éclaté, familial, social. Avec une écriture clinique, presque distanciée, Yôko Ogawa parvient justement à rendre compte de cette quête, des premiers moments passés à la morgue aux souvenirs pêle-mêle, d'un sentiment d'échec aux côtés irrémédiables des choses, d'une conscience rongée par les tourments, jusqu'à l'incapacité à se survivre. Tout ce qu'il y a d'universel dans le ratage, dans un suicide, qui glace et qui demeure ici remarquablement tendu et déployé. --Céline Darner --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 304  pages
  • Dimensions :  0.8cmx10.2cmx17.6cm
  • Poids : 222.3g
  • Editeur :   Babel Paru le
  • Collection : Babel n°643
  • ISBN :  2742749594
  • EAN13 :  9782742749591
  • Classe Dewey :  895.65
  • Langue : Français

D'autres livres de Yôko Ogawa

Le musée du silence

Un jeune muséographe vient d'entrer en fonction dans un manoir aux confins du monde. Sous la direction d'une vieille femme plutôt étrange, il devra recenser, agencer, mettre en scène une véritable collection d'objets, de reliques du quotidien, de vestiges d'une intimité disparue et pourtant...

La formule préférée du professeur

Une aide-ménagère est embauchée chez un ancien mathématicien, un homme d'une soixantaine d'années dont la carrière a été brutalement interrompue par un accident de voiture, catastrophe qui a réduit l'autonomie de sa mémoire à quatre-vingts minutes. Chaque matin en arrivant chez lui, la...

La marche de Mina

Après le décès de son père, alors que sa mère part suivre une formation professionnelle, la petite Tomoko, douze ans, va passer un an chez son oncle et sa tante. Tout dans la belle demeure familiale est singulièrement différent de chez elle : sa cousine Mina passe ses journées dans les [....

Hôtel Iris

Il existe sur cette terre de longues journées assommantes que le soleil asservit. Mari connaît bien cette impression de langueur ou de paresse moite, elle qui s'occupe, en compagnie de sa mère dominatrice et sévère, d'un petit hôtel en bord de mer, l'hôtel Iris. Mari est belle et ne le sait p...

Voir tous les livres de Yôko Ogawa

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Parfum de glace

Il y a quelque chose dans le suicide de l'être aimé qu'on ne parvient jamais à accepter. C'est le cas de Ryoko, lancée irrésistiblement dans une espèce de quête, gouvernée par la volonté de comprendre pourquoi Hiroyuki, parfumeur de métier, à mis fin à ses jours en buvant de l'éthanol anhydre. Et de partir alors pour la narratrice sur les traces d'un homme étrange et secret. Un voyage dans le temps, qui passe par Prague, par la recomposition des pièces d'un puzzle éclaté, familial, social. Avec une écriture clinique, presque distanciée, Yôko Ogawa parvient justement à rendre compte de cette quête, des premiers moments passés à la morgue aux souvenirs pêle-mêle, d'un sentiment d'échec aux côtés irrémédiables des choses, d'une conscience rongée par les tourments, jusqu'à l'incapacité à se survivre. Tout ce qu'il y a d'universel dans le ratage, dans un suicide, qui glace et qui demeure ici remarquablement tendu et déployé. --Céline Darner --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.