share_book
Envoyer cet article par e-mail

La Mer de la fertilité : Neige de printemps ; Chevaux échappés ; Le temple de l'aube ; L'ange en décomposition

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La Mer de la fertilité : Neige de printemps ; Chevaux échappés ; Le temple de l'aube ; L'ange en décomposition

La Mer de la fertilité : Neige de printemps ; Chevaux échappés ; Le temple de l'aube ; L'ange en décomposition

  (Auteur)


Prix : 370,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La Mer de la fertilité : Neige de printemps ; Chevaux échappés ; Le temple..."

Présentation de La Mer de la fertilité

La Mer de la fertilité, testament littéraire de Mishima, réunit quatre romans qui couvrent l'histoire du Japon de 1912 à 1970, sur quatre générations : Neige de printemps ; Chevaux échappés ; Le temple de l'aube ; L'ange en décomposition. " Et pouvez-vous dire avec certitude que, tous les deux, nous nous sommes déjà rencontrés ? - Je suis venu ici il y a soixante ans. - La mémoire est comme un miroir fantôme. Il arrive qu'elle montre des choses trop lointaines pour qu'on les voie, et elle les montre parfois comme si elles étaient présentes. - Mais si, dès le commencement, il n'y avait pas Kiyoaki... " Honda tâtonnait à travers un brouillard. Cet entretien ici, avec l'abbesse, semblait à moitié un rêve. Il parlait à haute voix, comme pour recouvrer le moi qui s'éloignait comme les traces d'une haleine à la surface d'un plateau de laque. " S'il n'y avait pas Kiyoaki, il n'y a pas eu non plus Isao. Il n'y eut pas Ying Chan, et - qui sait - peut-être n'y a-t-il pas eu moi. " Pour la première fois, il y avait de la force dans les yeux de l'abbesse. " Cela aussi est tel que dans le coeur de chacun. " (Yukio Mishima, L'Ange en décomposition, chap. 30) Le 25 novembre 1970, quelques heures après avoir signé et daté à l'intention de son éditeur L'Ange en décomposition, dernier volume de sa tétralogie, Mishima se donnait publiquement la mort, selon le rituel des samouraïs.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 1204  pages
  • Dimensions :  3.8cmx14.4cmx20.4cm
  • Poids : 880.0g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : Quarto
  • ISBN :  2070768430
  • EAN13 :  9782070768431
  • Classe Dewey :  895.6
  • Langue : Français

D'autres livres de Yukio Mishima

Les Amours interdites

Prix : 107 DH
La Mer de la fertilité, tome 1

Deux jeunes amants vivent leurs amours surannées au temps où le Japon tente d'assimiler les modes d'un Occident, alors que la Belle Epoque jette ses derniers feux. Les deux protagonistes, Kiyoaki Matsugae et Satoko Ayakura, appartiennent, lui, à l'aristocratie issue des récentes transformations ...

Prix : 107 DH

La Mer de la fertilité, tome 2

Japon 1932. Le juge Shigekundi Honda, spécialisé dans le droit criminel, a maintenant trente-huit ans. Il se trouve conduit à reconnaître en Isao la réincarnation de son ami d'enfance Kiyoaki, héros tragique de Neige de printemps. Idéaliste imbu de vertu patriotique, Isao reprend de restaurer...

Prix : 101 DH
Une matinée d'amour pur

Les sept nouvelles de Mishima rassemblées ici ont été publiées entre 1946 et 1965. Tout en couvrant une large période de la création littéraire de l'auteur, elles présentent cependant une étonnante unité autour du thème de l'amour. Si la description de l'éveil d'un jeune garçon à la ...

Prix : 97 DH

Voir tous les livres de Yukio Mishima

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de La Mer de la fertilité

La Mer de la fertilité, testament littéraire de Mishima, réunit quatre romans qui couvrent l'histoire du Japon de 1912 à 1970, sur quatre générations : Neige de printemps ; Chevaux échappés ; Le temple de l'aube ; L'ange en décomposition. " Et pouvez-vous dire avec certitude que, tous les deux, nous nous sommes déjà rencontrés ? - Je suis venu ici il y a soixante ans. - La mémoire est comme un miroir fantôme. Il arrive qu'elle montre des choses trop lointaines pour qu'on les voie, et elle les montre parfois comme si elles étaient présentes. - Mais si, dès le commencement, il n'y avait pas Kiyoaki... " Honda tâtonnait à travers un brouillard. Cet entretien ici, avec l'abbesse, semblait à moitié un rêve. Il parlait à haute voix, comme pour recouvrer le moi qui s'éloignait comme les traces d'une haleine à la surface d'un plateau de laque. " S'il n'y avait pas Kiyoaki, il n'y a pas eu non plus Isao. Il n'y eut pas Ying Chan, et - qui sait - peut-être n'y a-t-il pas eu moi. " Pour la première fois, il y avait de la force dans les yeux de l'abbesse. " Cela aussi est tel que dans le cœur de chacun. " (Yukio Mishima, L'Ange en décomposition, chap. 30) Le 25 novembre 1970, quelques heures après avoir signé et daté à l'intention de son éditeur L'Ange en décomposition, dernier volume de sa tétralogie, Mishima se donnait publiquement la mort, selon le rituel des samouraïs.