share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'avenir de la nature humaine. : Vers un eugénisme libéral ?

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'avenir de la nature humaine. : Vers un eugénisme libéral ?

L'avenir de la nature humaine. : Vers un eugénisme libéral ?

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'avenir de la nature humaine. : Vers un eugénisme libéral ?"

Présentation de L'avenir de la nature humaine.

Interrogation fondamentale sur l'éthique de la responsabilité, L'Avenir de la nature humaine, le dernier essai du philosophe allemand Habermas, considère la question et les enjeux des progrès de la bioéthique et de l'eugénisme à la fois du point de vue scientifique et moral. Habermas, en rupture de ce point de vue avec une large part de la critique, laquelle se montre soit alarmiste, soit très moralisatrice, essaie de reconnaître et de penser le progrès scientifique en matière de biologie moléculaire comme une chance qu'il faut saisir… à condition qu'elle n'entrave pas notre destin d'homme. L'intérêt de la pensée d'Habermas tient toujours dans cette tension, à savoir que le progrès est bon lorsqu'il ne se substitue pas à notre liberté de choix. Quid de la liberté, du sujet autonome dans ses actions et dans ses décisions si son génome humain a été préalablement choisi, calibré, voulu par autrui ? Quid d'une société qui jouerait impunément d'un "eugénisme libéral" sur un modèle réglé par l'offre et la demande ? À partir de ces questions, Habermas repense le concept d'égalité. Le fait eugénique remet en cause l'idée d'égalité juridique puisque c'est notre singularité même qui se trouve menacée. À vouloir changer l'aléatoire de la nature, ce qui fait que fondamentalement nous sommes tous uniques et différents, nous risquons de détruire le concept d'égalité, ciment politique et moral de la démocratie. --Denis Gombert

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 180  pages
  • Dimensions :  1.6cmx13.8cmx21.0cm
  • Poids : 240.4g
  • Editeur :   Editions Gallimard Paru le
  • Collection : NRF Essais
  • ISBN :  2070765318
  • EAN13 :  9782070765317
  • Classe Dewey :  179.7
  • Langue : Français

D'autres livres de Jürgen Habermas

La technique et la science comme "idéologie"

La rationalisation contient une double dimension. Dans nos sociétés industrielles, la rationalisation tend à se réduire à un champ d'application ne visant qu'à un accroissement des forces productives et à une extension du pouvoir de disposer du monde techniquement. La technique devient [....

Prix : 117 DH
Raison et religion. Dialectique de la sécularisation

Les procédures et les principes des États démocratiques suffisent-ils à garantir la solidarité qui doit régner dans une société libérale ? Sont-ils les seuls critères d'une société juste ? Quelle place accorder aux traditions religieuses dans la discussion publique au sein des [....]...

Après l'état nation

L'État-nation à l'épreuve de la mondialisation. La multiplication des échanges dans les domaines de l'information et de l'économie a des effets dévastateurs sur la société : paupérisation, dissolution de la solidarité, exclusion, rejet de l'étranger... Parce que la mondialisation [....

L'Ethique de la discussion et la question de la vérité

Jürgen Habermas est né en 1929, et il est un des représentants majeurs de la philosophie contemporaine. Son œuvre se déploie dans tous les registres de la philosophie : épistémologie, philosophie de l'histoire, philosophie du langage, philosophie morale et politique, théorie sociale, [......

Prix : 153 DH

Voir tous les livres de Jürgen Habermas

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de L'avenir de la nature humaine.

Interrogation fondamentale sur l'éthique de la responsabilité, L'Avenir de la nature humaine, le dernier essai du philosophe allemand Habermas, considère la question et les enjeux des progrès de la bioéthique et de l'eugénisme à la fois du point de vue scientifique et moral. Habermas, en rupture de ce point de vue avec une large part de la critique, laquelle se montre soit alarmiste, soit très moralisatrice, essaie de reconnaître et de penser le progrès scientifique en matière de biologie moléculaire comme une chance qu'il faut saisir… à condition qu'elle n'entrave pas notre destin d'homme. L'intérêt de la pensée d'Habermas tient toujours dans cette tension, à savoir que le progrès est bon lorsqu'il ne se substitue pas à notre liberté de choix. Quid de la liberté, du sujet autonome dans ses actions et dans ses décisions si son génome humain a été préalablement choisi, calibré, voulu par autrui ? Quid d'une société qui jouerait impunément d'un "eugénisme libéral" sur un modèle réglé par l'offre et la demande ? À partir de ces questions, Habermas repense le concept d'égalité. Le fait eugénique remet en cause l'idée d'égalité juridique puisque c'est notre singularité même qui se trouve menacée. À vouloir changer l'aléatoire de la nature, ce qui fait que fondamentalement nous sommes tous uniques et différents, nous risquons de détruire le concept d'égalité, ciment politique et moral de la démocratie. --Denis Gombert