share_book
Envoyer cet article par e-mail

Lacan, passeur de Marx : L'invention du symptôme

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Lacan, passeur de Marx : L'invention du symptôme

Lacan, passeur de Marx : L'invention du symptôme

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Lacan, passeur de Marx : L'invention du symptôme"

Lacan a lu Marx, assidûment, y compris et d'abord, Le capital à l'âge de 20 ans. Dans ses Ecrits, comme dans son Séminaire, il rend hommage à celui qu'il considère comme l'inventeur, avant Freud, du symptôme. II le critique toutefois d'avoir réduit sa formidable découverte de la plus-value à une réalité comptable, et de ne pas avoir été en mesure d'en saisir le ressort subjectif, à savoir la soif d'un " plus-de-jouir ". Dans ce livre, Pierre Bruno non seulement recense tous les énoncés de Lacan, critique ou passeur de Marx, selon les cas, mais il met aussi à l'épreuve les catégories de Lacan, celle de division du sujet, celle de discours capitaliste, celle de symptôme-sinthome, qui ont été en partie forgées à partir de cette lecture de Marx. Au moyen de celles-là, l'auteur analyse deux figures couplées de la scission du sujet - Docteur Jekill et Mister Hyde dans le roman de Stevenson, Jeanne Dark et Mauler dans la pièce de Brecht Sainte Jeanne des abattoirs - et il examine les positions de Althusser, de Deleuze et Guattari, et de Zizek sur les relations entre Lacan, Marx et le capitalisme. Pierre Bruno déploie ensuite une présentation minutieuse de l'analyse par Lacan du discours capitaliste, en tant qu'il déroge aux quatre discours initialement théorisés par lui. Enfin, il reprend, de Marx à Freud et de Freud à Lacan, la question axiale du symptôme : la clé de la psychanalyse n'est pas dans son éradication mais dans une transformation qui le délesterait de son impact pathologique.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 328  pages
  • Dimensions :  2.2cmx14.0cmx21.8cm
  • Poids : 322.1g
  • Editeur :   Erès Paru le
  • Collection : Point hors ligne
  • ISBN :  2749211875
  • EAN13 :  9782749211879
  • Classe Dewey :  150
  • Langue : Français

D'autres livres de Pierre Bruno

Enseigner la littérature de jeunesse

Depuis plus de trente ans, Le français aujourd'hui, revue des enseignants de français, de la maternelle à l'université, a publié régulièrement des dossiers, des articles, des chroniques, des comptes rendus d'ouvrages de littérature de jeunesse.Dans cet ensemble, nous avons sélectionné [...

La littérature pour la jeunesse : Médiologie des pratiques et des classements

Qu'est-ce que la littérature pour la jeunesse ? A quoi sert-elle ? Faut-il d'ailleurs parler de littérature " de " jeunesse ou de littérature " pour " la jeunesse ? Comment distinguer textes littéraires et productions sérielles ? Peut-on tout dire aux enfants ? Au fil des ans, ces questions ont...

Voir tous les livres de Pierre Bruno

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Lacan a lu Marx, assidûment, y compris et d'abord, Le capital à l'âge de 20 ans. Dans ses Ecrits, comme dans son Séminaire, il rend hommage à celui qu'il considère comme l'inventeur, avant Freud, du symptôme. II le critique toutefois d'avoir réduit sa formidable découverte de la plus-value à une réalité comptable, et de ne pas avoir été en mesure d'en saisir le ressort subjectif, à savoir la soif d'un " plus-de-jouir ". Dans ce livre, Pierre Bruno non seulement recense tous les énoncés de Lacan, critique ou passeur de Marx, selon les cas, mais il met aussi à l'épreuve les catégories de Lacan, celle de division du sujet, celle de discours capitaliste, celle de symptôme-sinthome, qui ont été en partie forgées à partir de cette lecture de Marx. Au moyen de celles-là, l'auteur analyse deux figures couplées de la scission du sujet - Docteur Jekill et Mister Hyde dans le roman de Stevenson, Jeanne Dark et Mauler dans la pièce de Brecht Sainte Jeanne des abattoirs - et il examine les positions de Althusser, de Deleuze et Guattari, et de Zizek sur les relations entre Lacan, Marx et le capitalisme. Pierre Bruno déploie ensuite une présentation minutieuse de l'analyse par Lacan du discours capitaliste, en tant qu'il déroge aux quatre discours initialement théorisés par lui. Enfin, il reprend, de Marx à Freud et de Freud à Lacan, la question axiale du symptôme : la clé de la psychanalyse n'est pas dans son éradication mais dans une transformation qui le délesterait de son impact pathologique.