share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Malentendu des Sexes, Freud, Lacan et l'amour

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Malentendu des Sexes, Freud, Lacan et l'amour

Le Malentendu des Sexes, Freud, Lacan et l'amour

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Malentendu des Sexes, Freud, Lacan et l'amour"

La théorie freudienne qui postule le rôle étiologique de la sexualité dans les névroses a rencontré, par le passé, les plus vives objections. On pourrait penser à un phénomène d'époque, mais il n'en est rien. Et aujourd'hui pas moins qu'il y a un siècle, la pratique analytique est souvent considérée comme obsolète en raison, précisément, de l'importance accordée à la sexualité inconsciente. À l'époque où l'on choisit ses organes sexuels grâce à la chirurgie, il paraîtrait naïf d'interpréter une phobie infantile par les liens inconscients avec la mère. Pourtant, si l'on prétend démontrer la cause génétique des maladies mentales, on rencontrera plus de difficultés à faire de même quant au destin sexuel : rien ne semble moins programmé, et donc plus ouvert à la contingence, que la sexualité. Pour la simple raison que le seul organe sexuel qui vaille est la libido, à savoir tout sauf un organe de la reproduction. Les exemples sont à portée de main. La sexualité serait déterminée à être indéterminée. Et source du plus profond malentendu. Le malentendu des sexes est surtout un malentendu du sexe comme tel : si Lacan a pu stipuler qu'il n'y a pas de rapport sexuel, c'est aussi et surtout parce que tout rapport est sexuel, parce que chez l'humain c'est le sexuel qui pousse à ce qu'il y ait rapport (social, économique ou autre). En parcourant l'idée de sexualité chez Freud jusqu'aux élaborations les plus tardives de Lacan, ce livre retrace les points essentiels de la théorie psychanalytique et nous livre en outre des thèses originales sur les deux maîtres de la psychanalyse.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 240  pages
  • Dimensions :  2.2cmx15.6cmx24.0cm
  • Poids : 340.2g
  • Editeur :   Presses Universitaires De Rennes Paru le
  • Collection : Clinique psychanalytique et psychopathologie
  • ISBN :  2753514445
  • EAN13 :  9782753514447
  • Classe Dewey :  100
  • Langue : Français

D'autres livres de Juan Pablo Lucchelli

Le transfert : De Freud à Lacan

Dans ce livre nous traitons du transfert, concept fondamental de la psychanalyse, en explicitant ses lignes de forces qui commencent chez Freud et trouvent ses formes les plus achevées chez Lacan. Pour Freud. le transfert est essentiellement une résistance à la cure analytique. Dans ses différen...

Voir tous les livres de Juan Pablo Lucchelli

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

La théorie freudienne qui postule le rôle étiologique de la sexualité dans les névroses a rencontré, par le passé, les plus vives objections. On pourrait penser à un phénomène d'époque, mais il n'en est rien. Et aujourd'hui pas moins qu'il y a un siècle, la pratique analytique est souvent considérée comme obsolète en raison, précisément, de l'importance accordée à la sexualité inconsciente. À l'époque où l'on choisit ses organes sexuels grâce à la chirurgie, il paraîtrait naïf d'interpréter une phobie infantile par les liens inconscients avec la mère. Pourtant, si l'on prétend démontrer la cause génétique des maladies mentales, on rencontrera plus de difficultés à faire de même quant au destin sexuel : rien ne semble moins programmé, et donc plus ouvert à la contingence, que la sexualité. Pour la simple raison que le seul organe sexuel qui vaille est la libido, à savoir tout sauf un organe de la reproduction. Les exemples sont à portée de main. La sexualité serait déterminée à être indéterminée. Et source du plus profond malentendu. Le malentendu des sexes est surtout un malentendu du sexe comme tel : si Lacan a pu stipuler qu'il n'y a pas de rapport sexuel, c'est aussi et surtout parce que tout rapport est sexuel, parce que chez l'humain c'est le sexuel qui pousse à ce qu'il y ait rapport (social, économique ou autre). En parcourant l'idée de sexualité chez Freud jusqu'aux élaborations les plus tardives de Lacan, ce livre retrace les points essentiels de la théorie psychanalytique et nous livre en outre des thèses originales sur les deux maîtres de la psychanalyse.