share_book
Envoyer cet article par e-mail

Lecons Psychanalytiques Sur l'Angoisse, 4e ed

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Lecons Psychanalytiques Sur l'Angoisse, 4e ed

Lecons Psychanalytiques Sur l'Angoisse, 4e ed

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Lecons Psychanalytiques Sur l'Angoisse, 4e ed"

L'angoisse est ce moment où quiconque fait l'expérience aiguë, du déplaisir, se ressentant à la fois sous l'effet physique d'une décharge sensori-motrice et sous l'emprise d'une puissance énigmatique. La psychanalyse y déchiffre l'affect-signal de danger, à la fois aveugle et précis, du désir inconscient. La " névrose d'angoisse " démontre l'aptitude de l'angoisse à organiser une pathologie spécifique, au-delà de la banale " neurasthénie ". L'angoisse apparaît ensuite comme l'index d'un conflit psychique, en même temps qu'elle traduit une alerte narcissique. C'est à ce titre " le phénomène principal et le problème fondamental " de la névrose, en même temps que la " question piège " de la psychanalyse. Le recours à la " métapsychologie " ou théorie psychanalytique permet de reconstituer les acteurs et les coulisses du drame de l'angoisse, à travers les instances de l'appareil psychique impliquées (moi, ça, surmoi). L'évolution de la théorie freudienne permet de situer le drame de l'angoisse, entre inhibition et symptôme, par rapport à la causalité traumatique. Cela permet enfin de situer les destins de l'angoisse - de séparation, de castration, " angoisse sociale " - et de réinterroger le symptôme, de la somatisation à la phobie, enfin comme index de la dualité masculin/féminin. Ainsi devient lisible l'apport de Lacan, qui situe le sujet de l'angoisse, identifié à l'" objet a ", comme " sensation du désir de l'Autre ". Moment de vérité : le sujet angoisse là où il désire.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 112  pages
  • Dimensions :  0.8cmx11.4cmx19.8cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   Economica Paru le
  • Collection : Anthropos
  • ISBN :  2717856129
  • EAN13 :  9782717856125
  • Classe Dewey :  152.46
  • Langue : Français

D'autres livres de Assoun/Paul-Laurent

Corps et Symptome, 3e ed.

Qu'est-ce qui se joue pour un sujet quand " ça tourne mal " dans " son " corps ? La position freudienne récuse à la fois la réduction du somatique à l'organique (biomédicale) et sa dissolution dans le " psychosomatique " : elle requiert de penser radicalement le moment physique du processus co...

Voir tous les livres de Assoun/Paul-Laurent

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

L'angoisse est ce moment où quiconque fait l'expérience aiguë, du déplaisir, se ressentant à la fois sous l'effet physique d'une décharge sensori-motrice et sous l'emprise d'une puissance énigmatique. La psychanalyse y déchiffre l'affect-signal de danger, à la fois aveugle et précis, du désir inconscient. La " névrose d'angoisse " démontre l'aptitude de l'angoisse à organiser une pathologie spécifique, au-delà de la banale " neurasthénie ". L'angoisse apparaît ensuite comme l'index d'un conflit psychique, en même temps qu'elle traduit une alerte narcissique. C'est à ce titre " le phénomène principal et le problème fondamental " de la névrose, en même temps que la " question piège " de la psychanalyse. Le recours à la " métapsychologie " ou théorie psychanalytique permet de reconstituer les acteurs et les coulisses du drame de l'angoisse, à travers les instances de l'appareil psychique impliquées (moi, ça, surmoi). L'évolution de la théorie freudienne permet de situer le drame de l'angoisse, entre inhibition et symptôme, par rapport à la causalité traumatique. Cela permet enfin de situer les destins de l'angoisse - de séparation, de castration, " angoisse sociale " - et de réinterroger le symptôme, de la somatisation à la phobie, enfin comme index de la dualité masculin/féminin. Ainsi devient lisible l'apport de Lacan, qui situe le sujet de l'angoisse, identifié à l'" objet a ", comme " sensation du désir de l'Autre ". Moment de vérité : le sujet angoisse là où il désire.