share_book
Envoyer cet article par e-mail

La Pharmacienne

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La Pharmacienne

La Pharmacienne

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La Pharmacienne"

Esparbec, l'auteur de La Pharmacienne, refuse avec horreur d'être considéré comme un écrivain érotique. Il se définit avec fierté comme " pornographe à part entière ", et à ce titre il a publié une centaine de volumes qu'il range lui-même dans la catégorie des " bouquins de cul ". Mais qu'on ne s'y trompe pas : cette écriture, apparemment simple et directe, mais d'une redoutable efficacité érotique, est en fait l'aboutissement d'une maîtrise suprême dans l'art de l'expression licencieuse. Bien loin des contorsions pseudo-" artistiques ", trop souvent le lot sempiternel des romans contemporains, Esparbec pratique avec bonheur la pornographie pure. Dans l'Anthologie historique des lectures érotiques, Esparbec a eu droit à une longue notice fort élogieuse comme " le dernier des pornographes ", pour sa production puissamment libidineuse (il a d'ailleurs aussi publié de " vrais romans ", comme il dit).

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 300  pages
  • Dimensions :  2.0cmx11.0cmx17.4cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   La Musardine Paru le
  • Collection : Lectures amoureuses
  • ISBN :  2842712196
  • EAN13 :  9782842712198
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Esparbec

Monsieur est servi

Ce roman a pour cadre Villeneuve-sur-Lot ; dans cette charmante cité du Lot-et-Garonne où Esparbec a vécu jadis, la bourgeoisie s'ennuie souvent à mourir. Alors, on invente mille et une façons de jouer à la bête à deux... ou à quatre dos. Manon, la jeune épouse que " Monsieur " a [....]...

Le Goût du péché

Les turpitudes sexuelle d'une mère et de sa fille pendant les vacances dans les années 30....

Les Mains baladeuses

A Fleshtown, grosse bourgade somnolente du Kansas, se déroulent toujours d'insolites turpitudes. Le Pasteur Bergman s'est fait une spécialité de " préparer aux plaisirs de la chair " toutes les oies blanches des environs en vue de leur mariage. A l'aide de ses pilules contre la timidité et de s...

Frotti Frotta

Dans les proches environs de Villeneuve, en pleine campagne, cerné par la garenne, Madame Grimaldi dirige un pensionnat pour jeunes filles pas vraiment comme les autres. Les jolies recluses vivent au grand air de la campagne, à l écart des miasmes de la ville, et pourtant... il semble régner ici...

Voir tous les livres de Esparbec

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Esparbec, l'auteur de La Pharmacienne, refuse avec horreur d'être considéré comme un écrivain érotique. Il se définit avec fierté comme " pornographe à part entière ", et à ce titre il a publié une centaine de volumes qu'il range lui-même dans la catégorie des " bouquins de cul ". Mais qu'on ne s'y trompe pas : cette écriture, apparemment simple et directe, mais d'une redoutable efficacité érotique, est en fait l'aboutissement d'une maîtrise suprême dans l'art de l'expression licencieuse. Bien loin des contorsions pseudo-" artistiques ", trop souvent le lot sempiternel des romans contemporains, Esparbec pratique avec bonheur la pornographie pure. Dans l'Anthologie historique des lectures érotiques, Esparbec a eu droit à une longue notice fort élogieuse comme " le dernier des pornographes ", pour sa production puissamment libidineuse (il a d'ailleurs aussi publié de " vrais romans ", comme il dit).