share_book
Envoyer cet article par e-mail

Entre les beaux arts et les medias : photographie et art moderne

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Entre les beaux arts et les medias : photographie et art moderne

Entre les beaux arts et les medias : photographie et art moderne

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Entre les beaux arts et les medias : photographie et art moderne"

À la fin des années 1980, Jean-François Chevrier organise deux expositions qui ont fait date : Une autre objectivité et Photo-Kunst. En montrant comment la photographie se définit dès son apparition comme un procédé d enregistrement et comme un outil artistique, comme art et technique, il la situe, et l'art moderne avec elle, entre les beaux-arts et les médias. Il analyse alors la manière dont les artistes photographes s'emparèrent d une forme historique, le tableau. Quatre essais décrivent et discutent cette évolution historique, depuis les premiers débats sur le nouveau procédé jusqu'aux développements actuels de l'art documentaire. Ils sont accompagnés d une série d études monographiques. Les commentaires des travaux de Suzanne Lafont et Patrick Faigenbaum sont précédés d'une analyse des tentatives photographiques des peintres Bonnard et Matisse, et d un texte sur le « vitalisme plastique » de Brassaï. L'étude substantielle du modèle photographique dans l' uvre de Gerhard Richter et celle sur Bernd et Hilla Becher s'accompagnent de textes sur les photomontages de Josef Albers et John Heartfield. Deux essais sur Michelangelo Pistoletto, « artiste du miroir » et de la « reprise photographique », sont suivis d'une étude de l'oeuvre documentaire et spéculative d'Ugo Mulas.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 224  pages
  • Dimensions :  2.4cmx16.8cmx21.6cm
  • Poids : 440.0g
  • Editeur :   Arachnéen Paru le
  • ISBN :  2952930244
  • EAN13 :  9782952930246
  • Classe Dewey :  700
  • Langue : Français

D'autres livres de Chevrier Jean-François

Trame et le hasard (la)

À partir de ces deux termes, « trame » et « hasard », Jean-François Chevrier entreprend dans l'essai principal du livre un récit de l'art moderne (Ernst, Arp et Taeuber, Cage) et contemporain (Kelly, Polke) qui croise la littérature (Mallarmé, Nietzsche, Musil, Walser) et l art issus du sur...

Walker evans dans le temps et dans l'histoire

En cinq textes, dont deux inédits, Jean-François Chevrier propose une nouvelle approche de l uvre de Walker Evans (1903-1975). Le premier est une étude image par image d American Photographs, le livre d Evans paru en 1938 à l occasion de sa première rétrospective au Museum of Modern art. Le te...

Voir tous les livres de Chevrier Jean-François

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

À la fin des années 1980, Jean-François Chevrier organise deux expositions qui ont fait date : Une autre objectivité et Photo-Kunst. En montrant comment la photographie se définit dès son apparition comme un procédé d enregistrement et comme un outil artistique, comme art et technique, il la situe, et l'art moderne avec elle, entre les beaux-arts et les médias. Il analyse alors la manière dont les artistes photographes s'emparèrent d une forme historique, le tableau. Quatre essais décrivent et discutent cette évolution historique, depuis les premiers débats sur le nouveau procédé jusqu'aux développements actuels de l'art documentaire. Ils sont accompagnés d une série d études monographiques. Les commentaires des travaux de Suzanne Lafont et Patrick Faigenbaum sont précédés d'une analyse des tentatives photographiques des peintres Bonnard et Matisse, et d un texte sur le « vitalisme plastique » de Brassaï. L'étude substantielle du modèle photographique dans l' uvre de Gerhard Richter et celle sur Bernd et Hilla Becher s'accompagnent de textes sur les photomontages de Josef Albers et John Heartfield. Deux essais sur Michelangelo Pistoletto, « artiste du miroir » et de la « reprise photographique », sont suivis d'une étude de l'oeuvre documentaire et spéculative d'Ugo Mulas.