share_book
Envoyer cet article par e-mail

Hyperactivité et déficit d'attention de l'enfant : Comprendre plutôt que droguer

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Hyperactivité et déficit d'attention de l'enfant : Comprendre plutôt que droguer

Hyperactivité et déficit d'attention de l'enfant : Comprendre plutôt que droguer

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Hyperactivité et déficit d'attention de l'enfant : Comprendre plutôt que droguer"

    Pourquoi tous ces enfants étiquetés "THADA" Il y en a maintenant 9 millions aux USA, et 12 millions dans le reste du monde. C'est un chiffre énorme. Cela représente beaucoup de souffrance, et aussi évidemment un très gros enjeu financier. Ces enfants ne sont ni méchants, ni désagréables, ni "mal élévés". Ils souffrent et expriment leur souffrance par leur comportement dérangeant pour les familles, les instituteurs et la société en général. Qui sont ces 21 millions d'enfants ? Leurs troubles du comportement sont-ils vraiment attribuables à une seule et unique cause ? Quel est le profil psychologique de ces enfants ? Le traitement médicamenteux est-il la bonne solution ? La Ritaline et les médicaments analogues sont-ils aussi exempts de risques que le disent la plupart des médecins ? Il est intéressant de réfléchir aux changements qui se sont produits dans nos sociétés, surtout depuis les années 70, dans les pays riches. Quel est le rôle de la permissivité accrue au niveau de l'éducation depuis mai 68 ? Est-ce que la multiplication des vaccins (contenant pratiquement tous du mercure ou de l'alumine), des postes de télévision, des téléphones portables (DECT ou GSM), des ultrasons pendant la grossesse, a pu jouer un rôle dans le comportement des enfants ? Quelles sont les conséquences de la surmédicalisation de la naissance ? Quel rôle attribuer au fait que le taux de phosphates dans la nourriture industrielle a augmenté de 300% en quelques années ? Les enfants actuels sont-ils plus sensibles aux éléments physiques pouvant perturber leur comportement ? Dans cet ouvrage, je tenterai de donner des éléments de réponses à toutes ces questions.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 159  pages
    • Dimensions :  1.4cmx15.4cmx23.4cm
    • Poids : 258.5g
    • Editeur :   Editions Testez Paru le
    • ISBN :  2874610321
    • EAN13 :  9782874610325
    • Classe Dewey :  616
    • Langue : Français

    D'autres livres de Françoise Berthoud

    Qui aime bien, vaccine peu !

    Sans remettre en cause l'efficacité des vaccins, cet ouvrage pose la question de leur multiplication dans des populations en bonne santé. Peut-on sans risque obliger le fragile organisme du nouveau-né à s'immuniser contre cinq ou six maladies ? Et lui faire subir avant 2 ans une quarantaine [...

    La santé des enfants non vaccinés

    Voici le premier livre à mettre l'accent sur les bienfaits de l'abstention vaccinale. La bonne santé des enfants non vaccinés est confirmée par des études et observations dans divers pays. Cependant, choisir de ne pas vacciner implique un mode de vie qui privilégie un allaitement prolongé,...

    Voir tous les livres de Françoise Berthoud

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Pourquoi tous ces enfants étiquetés "THADA" Il y en a maintenant 9 millions aux USA, et 12 millions dans le reste du monde. C'est un chiffre énorme. Cela représente beaucoup de souffrance, et aussi évidemment un très gros enjeu financier. Ces enfants ne sont ni méchants, ni désagréables, ni "mal élévés". Ils souffrent et expriment leur souffrance par leur comportement dérangeant pour les familles, les instituteurs et la société en général. Qui sont ces 21 millions d'enfants ? Leurs troubles du comportement sont-ils vraiment attribuables à une seule et unique cause ? Quel est le profil psychologique de ces enfants ? Le traitement médicamenteux est-il la bonne solution ? La Ritaline et les médicaments analogues sont-ils aussi exempts de risques que le disent la plupart des médecins ? Il est intéressant de réfléchir aux changements qui se sont produits dans nos sociétés, surtout depuis les années 70, dans les pays riches. Quel est le rôle de la permissivité accrue au niveau de l'éducation depuis mai 68 ? Est-ce que la multiplication des vaccins (contenant pratiquement tous du mercure ou de l'alumine), des postes de télévision, des téléphones portables (DECT ou GSM), des ultrasons pendant la grossesse, a pu jouer un rôle dans le comportement des enfants ? Quelles sont les conséquences de la surmédicalisation de la naissance ? Quel rôle attribuer au fait que le taux de phosphates dans la nourriture industrielle a augmenté de 300% en quelques années ? Les enfants actuels sont-ils plus sensibles aux éléments physiques pouvant perturber leur comportement ? Dans cet ouvrage, je tenterai de donner des éléments de réponses à toutes ces questions.