share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Médecin, son malade et la maladie

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Médecin, son malade et la maladie

Le Médecin, son malade et la maladie

  (Auteur)


Prix : 240,80 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Médecin, son malade et la maladie"

Pourquoi, malgré de sérieux efforts de part et d'autre, la relation entre malade et médecin est-elle si souvent insatisfaisante, voire malheureuse, alors même que le médicament de beaucoup le plus fréquemment utilisé en médecine générale est précisément le médecin ? Un remède aussi essentiel ne disposait encore d'aucune pharmacologie lorsque, en 1957, ce livre fut publié en Angleterre. Il y a cinquante ans, en effet, le psychiatre anglais Michael Balint (1896-1970), animateur de la Tavistock Clinic, fut à l'origine d'un mouvement médical qui reconsidéra totalement les relations médecin-malade-maladie. Il organisa plusieurs groupes de réflexion qui rassemblaient généralistes et psychiatres. Ces praticiens travaillèrent sur des cas très concrets pour discuter des conditions du diagnostic et de l'exercice de la psychothérapie par les généralistes. Leur recherche n'eut pas pour ambition de livrer une solution miracle : l'objectif de Balint et de son séminaire fut surtout de permettre aux médecins de reconsidérer leur expérience de tous les jours, pour mieux cerner des problèmes coûteux en travail inutile pour les praticiens et en souffrances tout aussi inutiles pour les patients.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 418  pages
  • Dimensions :  3.4cmx14.2cmx21.8cm
  • Poids : 621.4g
  • Editeur :   Payot Paru le
  • Collection : Bibliothèque scientifique
  • ISBN :  2228890472
  • EAN13 :  9782228890472
  • Classe Dewey :  150.195
  • Langue : Français

D'autres livres de Michael Balint

Techniques psychothérapeutiques en médecine

Une proportion considérable des plaintes qui amènent les malades à consulter leur médecin ne se rapportent pas, en premier lieu ou exclusivement, à des causes physiques, mais ont leurs origines dans des problèmes psychiques. Il est donc essentiel que la psychothérapie ait un statut en ...

Prix : 136 DH
Le défaut fondamental

«Il arrive à tous les psychanalystes d'avoir des patients difficiles qui les déconcertent et les embarrassent. Même les plus chevronnés et les plus compétents d'entre eux ont parfois des échecs. Comment est-ce possible ? Et quelle est l'explication de ce fait déplaisant ?» (M. B.) A partir ...

Les Voies de la régression

Nous connaissons tous des personnes dont nous pensons qu’elle sont trop « collantes » ou à l’inverse, trop « distantes ». Soupçonneuses, méfiantes, critiques, les unes se cramponnent aux gens, luttant au prix d’un effacement personnel contre l’angoisse d’être lachées par eux. Sup...

Sexe et société Essais sur le plaisirs et la frustration

La vie en société et ses contraintes sont à l’origine d’une insatisfaction sexuelle ressentie plus ou moins fortement par chacun d’entre nous. Sans aucun jargon ni dogmatisme, Michael Balint s’interroge dans ce livre inédit en français sur les relations entre satisfaction personnelle et...

Voir tous les livres de Michael Balint

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Pourquoi, malgré de sérieux efforts de part et d'autre, la relation entre malade et médecin est-elle si souvent insatisfaisante, voire malheureuse, alors même que le médicament de beaucoup le plus fréquemment utilisé en médecine générale est précisément le médecin ? Un remède aussi essentiel ne disposait encore d'aucune pharmacologie lorsque, en 1957, ce livre fut publié en Angleterre. Il y a cinquante ans, en effet, le psychiatre anglais Michael Balint (1896-1970), animateur de la Tavistock Clinic, fut à l'origine d'un mouvement médical qui reconsidéra totalement les relations médecin-malade-maladie. Il organisa plusieurs groupes de réflexion qui rassemblaient généralistes et psychiatres. Ces praticiens travaillèrent sur des cas très concrets pour discuter des conditions du diagnostic et de l'exercice de la psychothérapie par les généralistes. Leur recherche n'eut pas pour ambition de livrer une solution miracle : l'objectif de Balint et de son séminaire fut surtout de permettre aux médecins de reconsidérer leur expérience de tous les jours, pour mieux cerner des problèmes coûteux en travail inutile pour les praticiens et en souffrances tout aussi inutiles pour les patients.