share_book
Envoyer cet article par e-mail

Théorie des maisons : L'habitation, la surprise

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Théorie des maisons : L'habitation, la surprise

Théorie des maisons : L'habitation, la surprise

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Théorie des maisons : L'habitation, la surprise"

Théorie des maisons vise à mettre au jour - chez les penseurs modernes et contemporains parmi lesquels Benjamin, Deleuze, Derrida, Heidegger et Lévinas - une architecture qui, très souvent, ne se manifeste pas explicitement. L'auteur se propose de nommer cette architecture cachée : "une maison", la maison des philosophes. Cette maison, qui n'est pas toujours thématisée et dessinée dans ses contours, il s'agit de chercher à la localiser et à la rendre perceptible, comme dans ces jeux de devinette où une figure surgit d'un coup et saute aux yeux. Cet essai engage ainsi à un déplacement du regard. La "maison" ne se réduit plus aux visions du monde que le lecteur serait invité à habiter. Une maison n'est pas une image (pas plus qu'un visage n'est une image). C'est, au contraire, à partir de la maison que le monde se dispose pour être éventuellement contemplé en une vision. Théorie des maisons n'est pas une réflexion sur la maison qui est en vue mais elle cherche à montrer que la maison est un instrument de la vision.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 218  pages
  • Dimensions :  2.2cmx13.8cmx21.8cm
  • Poids : 99.8g
  • Editeur :   Editions Verdier Paru le
  • Collection : Art et architecture
  • ISBN :  2864326647
  • EAN13 :  9782864326649
  • Classe Dewey :  100
  • Langue : Français

D'autres livres de Benoît Goetz

L'indéfinition de l'architecture

Reposer la question du sens de l'architecture. Telle est la proposition. Des définitions anciennes nous reviennent, nombreuses. Très longtemps, on a su ce qu'était, ce que devait être l'architecture. A travers le prisme de cet héritage éclaté, la question cependant, demeure. L'énigme de [...

Voir tous les livres de Benoît Goetz

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Théorie des maisons vise à mettre au jour - chez les penseurs modernes et contemporains parmi lesquels Benjamin, Deleuze, Derrida, Heidegger et Lévinas - une architecture qui, très souvent, ne se manifeste pas explicitement. L'auteur se propose de nommer cette architecture cachée : "une maison", la maison des philosophes. Cette maison, qui n'est pas toujours thématisée et dessinée dans ses contours, il s'agit de chercher à la localiser et à la rendre perceptible, comme dans ces jeux de devinette où une figure surgit d'un coup et saute aux yeux. Cet essai engage ainsi à un déplacement du regard. La "maison" ne se réduit plus aux visions du monde que le lecteur serait invité à habiter. Une maison n'est pas une image (pas plus qu'un visage n'est une image). C'est, au contraire, à partir de la maison que le monde se dispose pour être éventuellement contemplé en une vision. Théorie des maisons n'est pas une réflexion sur la maison qui est en vue mais elle cherche à montrer que la maison est un instrument de la vision.