share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les rémunérations obscènes

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les rémunérations obscènes

Les rémunérations obscènes

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les rémunérations obscènes"

Les rémunérations - salaires, bonus, stock-options, retraites "chapeau", Golden hello - flambent aux sommets de la pyramide sociale. Régulièrement, la presse se penche sur ces "très hauts revenus", offrant à l'homme ordinaire un aperçu du monde des "surhommes" du capitalisme moderne. Et, en janvier 2010, le président Barack Obama demandait - en vain - que Wall Street cesse de verser des "bonus obscènes" aux banquiers, alors que la crise de 2008 a plongé dans la misère des millions d'Américains. Dans cet essai vif et documenté, Philippe Steiner met au jour l'ampleur de ces rémunérations obscènes. Il montre comment les économistes prétendent en expliquer la formation, au prix de contorsions compliquées sur le thème de la concurrence. Et, à partir de la vision alternative que propose la sociologie, il s'intéresse aux réactions de l'opinion publique face aux informations médiatiques. Les réactions morales ne seraient-elles que l'expression de la méconnaissance des "lois de l'économie mondialisée" ? La manifestation pathétique de l'impuissance ? Ou plutôt le ferment d'une force politique de contestation, tant les rémunérations ont partie liée avec un mouvement profond du capitalisme financier contemporain, creusant toujours plus les inégalités économiques ?

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 143  pages
  • Dimensions :  1.4cmx14.0cmx20.4cm
  • Poids : 181.4g
  • Editeur :   Zones Paru le
  • ISBN :  2355220417
  • EAN13 :  9782355220418
  • Classe Dewey :  844
  • Langue : Français

D'autres livres de Philippe Steiner

La sociologie de Durkheim

Emile Durkheim (1858-1917) est généralement considéré comme le fondateur de la sociologie en France. Ce livre explique comment et pourquoi ses apports le placent au premier rang des classiques de la sociologie mondiale. ...

La sociologie économique

La sociologie économique fait partie des domaines novateurs de la sociologie contemporaine. Puisant dans les acquis des fondateurs de la sociologie au début du XXe siècle, elle bénéficie aussi de résultats plus récents, comme ceux de l'analyse structurale et de la sociologie des [....]...

La sociologie économique

La sociologie économique fait partie des domaines novateurs de la sociologie contemporaine. Puisant dans les acquis des fondateurs de la sociologie au début du XXe siècle, elle bénéficie aussi de résultats plus récents, comme ceux de l'analyse structurale et de la sociologie des dispositifs m...

Voir tous les livres de Philippe Steiner

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Les rémunérations - salaires, bonus, stock-options, retraites "chapeau", Golden hello - flambent aux sommets de la pyramide sociale. Régulièrement, la presse se penche sur ces "très hauts revenus", offrant à l'homme ordinaire un aperçu du monde des "surhommes" du capitalisme moderne. Et, en janvier 2010, le président Barack Obama demandait - en vain - que Wall Street cesse de verser des "bonus obscènes" aux banquiers, alors que la crise de 2008 a plongé dans la misère des millions d'Américains. Dans cet essai vif et documenté, Philippe Steiner met au jour l'ampleur de ces rémunérations obscènes. Il montre comment les économistes prétendent en expliquer la formation, au prix de contorsions compliquées sur le thème de la concurrence. Et, à partir de la vision alternative que propose la sociologie, il s'intéresse aux réactions de l'opinion publique face aux informations médiatiques. Les réactions morales ne seraient-elles que l'expression de la méconnaissance des "lois de l'économie mondialisée" ? La manifestation pathétique de l'impuissance ? Ou plutôt le ferment d'une force politique de contestation, tant les rémunérations ont partie liée avec un mouvement profond du capitalisme financier contemporain, creusant toujours plus les inégalités économiques ?