share_book
Envoyer cet article par e-mail

Journal d'un parfumeur : Suivi d'un abrégé d'odeurs

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Journal d'un parfumeur : Suivi d'un abrégé d'odeurs

Journal d'un parfumeur : Suivi d'un abrégé d'odeurs

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Journal d'un parfumeur : Suivi d'un abrégé d'odeurs"

Pendant un an, j'ai tenu ce journal de façon assidue ou plus relâchée, décousue, sporadique, régulière, souhaitant partager quelque aperçu sur la vie d'un nez. J'imaginais que dans le désordre apparent de cette pensée ainsi exposée, au-delà des digressions ou des chemins de traverse, le lecteur entrant dans mes pas pouvait se construire une vision globale assez fidèle, significative, de ce qu'est la réalité d'un compositeur de parfums. Le fait est que beaucoup d'éléments de ma vie sont tendus vers cette forme d'expression particulière qu'est la composition d'un parfum. Mes pensées quotidiennes m'y ramènent souvent, en tout cas finissent toujours par y revenir, comme si j'étais tissé de cela. Les odeurs sont mes mots. Le maniement que j'en ai découle d'une logique, d'un instinct, d'un travail que je crois comparables à la démarche d'un écrivain lorsqu'il s'attelle à un livre. Je sais aussi que ce métier, parce qu'il est un art, est irréductible au langage et aux concepts. Avec ce journal, j'ai voulu simplement partager une expérience.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 159  pages
  • Dimensions :  1.2cmx13.8cmx18.0cm
  • Poids : 222.3g
  • Editeur :   Sabine Wespieser Paru le
  • Collection : LITTERATURE
  • ISBN :  2848050977
  • EAN13 :  9782848050973
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-Claude Ellena

Le parfum

Les parfums répondent aux modes, sont le reflet dune époque, la transcendent parfois. Ils sont aussi affaire de chimie, de marketing, de processus de fabrication et de commercialisation. Ils doivent respecter des normes de sécurité de plus en plus précises. Ils représentent un marché [.......

Voir tous les livres de Jean-Claude Ellena

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Pendant un an, j’ai tenu ce journal de façon assidue ou plus relâchée, décousue, sporadique, régulière, souhaitant partager quelque aperçu sur la vie d’un nez. J’imaginais que dans le désordre apparent de cette pensée ainsi exposée, au-delà des digressions ou des chemins de traverse, le lecteur entrant dans mes pas pouvait se construire une vision globale assez fidèle, significative, de ce qu’est la réalité d’un compositeur de parfums. Le fait est que beaucoup d’éléments de ma vie sont tendus vers cette forme d’expression particulière qu’est la composition d’un parfum. Mes pensées quotidiennes m’y ramènent souvent, en tout cas finissent toujours par y revenir, comme si j’étais tissé de cela. Les odeurs sont mes mots. Le maniement que j’en ai découle d’une logique, d’un instinct, d’un travail que je crois comparables à la démarche d’un écrivain lorsqu’il s’attelle à un livre. Je sais aussi que ce métier, parce qu’il est un art, est irréductible au langage et aux concepts. Avec ce journal, j’ai voulu simplement partager une expérience.