share_book
Envoyer cet article par e-mail

Journalistes précaires, journalistes au quotidien

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Journalistes précaires, journalistes au quotidien

Journalistes précaires, journalistes au quotidien

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Journalistes précaires, journalistes au quotidien"

Le secteur de la presse est certainement de ceux où la précarisation des petits salariés est la plus galopante. La corporation, pourtant truffée de grandes consciences toujours prêtes à délivrer des leçons d'humanisme sans frontières, ne s'émeut guère de la condition galérienne qui est faite, en son sein, à des milliers de jeunes complaisamment livrés à l'arbitraire des employeurs par les écoles de journalisme. Le grand public ne connaît généralement du journalisme que sa vitrine la plus clinquante. II ignore à quel degré de médiocrité intellectuelle et d'imposture morale est parvenue, sous la conduite de ses élites autoproclamées, cette corporation où une minorité privilégiée régente avec arrogance et sans compassion une masse de jeunes gens auxquels quelques années d'études post-baccalauréat sans véritable substance ont permis d'atteindre ce niveau officiellement certifié d'inculture branchée et culottée, bavarde et narcissique, que semble apprécier et favoriser le monde politico-médiatique. En plus d'un ensemble d'analyses des conditions sociales de fonctionnement, le lecteur trouvera dans cet ouvrage, sous la forme d'entretiens approfondis avec divers professionnels (presse écrite, quotidienne, nationale ou régionale, de magazine, télé, radio, etc.), une série de témoignages à la fois très éclairants et très émouvants sur le monde journalistique. Et, au-delà, sur une intelligentsia prolétaroïde dramatiquement représentative de ce que les métiers de la communication sont devenus aujourd'hui.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 893  pages
  • Dimensions :  4.2cmx11.0cmx17.8cm
  • Poids : 1138.5g
  • Editeur :   Agone Paru le
  • Collection : Eléments
  • ISBN :  2748900642
  • EAN13 :  9782748900644
  • Classe Dewey :  074
  • Langue : Français

D'autres livres de Alain Accardo

Introduction à une sociologie critique

Exposé du monde social étroitement inspiré desanalyses bourdieusiennes et reprenant en substancel'appareil conceptuel qu'elles proposent, ce livre peut être regardé comme une utile introduction à la lecture des travaux de Pierre Bourdieu. On y trouve ainsi exposées la conception des champs...

Le petit bourgeois gentilhomme : Sur les prétentions hégémoniques des classes moyennes

L'immense majorité semble communier spontanément dans une culture où le marketing des désirs solvables a substitué à tout autre devoir celui de se faire plaisir. En d'autres termes, le système capitaliste ne fonctionne pas seulement par l'exploitation et l'oppression mais aussi par l'adhésio...

Voir tous les livres de Alain Accardo

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Le secteur de la presse est certainement de ceux où la précarisation des petits salariés est la plus galopante. La corporation, pourtant truffée de grandes consciences toujours prêtes à délivrer des leçons d'humanisme sans frontières, ne s'émeut guère de la condition galérienne qui est faite, en son sein, à des milliers de jeunes complaisamment livrés à l'arbitraire des employeurs par les écoles de journalisme. Le grand public ne connaît généralement du journalisme que sa vitrine la plus clinquante. II ignore à quel degré de médiocrité intellectuelle et d'imposture morale est parvenue, sous la conduite de ses élites autoproclamées, cette corporation où une minorité privilégiée régente avec arrogance et sans compassion une masse de jeunes gens auxquels quelques années d'études post-baccalauréat sans véritable substance ont permis d'atteindre ce niveau officiellement certifié d'inculture branchée et culottée, bavarde et narcissique, que semble apprécier et favoriser le monde politico-médiatique. En plus d'un ensemble d'analyses des conditions sociales de fonctionnement, le lecteur trouvera dans cet ouvrage, sous la forme d'entretiens approfondis avec divers professionnels (presse écrite, quotidienne, nationale ou régionale, de magazine, télé, radio, etc.), une série de témoignages à la fois très éclairants et très émouvants sur le monde journalistique. Et, au-delà, sur une intelligentsia prolétaroïde dramatiquement représentative de ce que les métiers de la communication sont devenus aujourd'hui.