share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'école des filles : Quelle formation pour quels rôles sociaux?

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'école des filles : Quelle formation pour quels rôles sociaux?

L'école des filles : Quelle formation pour quels rôles sociaux?

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'école des filles : Quelle formation pour quels rôles sociaux?"

Aujourd'hui l'égalité entre garçons et filles à l'école constitue-t-elle un réel problème ? Certes, affleure de temps à autre la question de l'échec ou de la violence des garçons, des orientations conventionnelles ou du chômage élevé des filles, ou encore des difficultés qu'ils et elles ont à vivre la mixité... Mais les problèmes les plus préoccupants de l'école ne semblent pas là. Et si après tout, filles et garçons font des scolarités différentes, n'est-ce pas, in fine parce qu'ils sont différents, comme le sont les femmes et les hommes ? Pourtant, les recherches accumulées sur ces questions depuis trente ans convainquent de ce qu'on fait face, souvent, non pas à de simples différences, mais bien à de véritables inégalités. Car à l'école, au jour le jour, ce sont des jeunes appelés à occuper des places non seulement différentes mais à maints égards inégales que l'on forme. Et les jeunes eux-mêmes anticipent dans leurs " choix " ces " destins sociaux " différenciés selon leur sexe. Mais l'école elle-même, par ses contenus et ses modes de fonctionnement pédagogique, participe activement à la reproduction de futurs hommes et femmes. Certes des évolutions prennent place, notamment dans la société, qui se répercutent dans l'école, tant celle-ci est articulée à l'ensemble de la vie sociale. Il fallait donc actualiser "L'école des filles" (dont la première édition est parue en 1990), et présenter à la fois un bilan actuel de ces inégalités indissociablement scolaires et sociales, et dessiner les tendances qui augurent des évolutions à venir.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 278  pages
  • Dimensions :  1.8cmx13.6cmx21.4cm
  • Poids : 299.4g
  • Editeur :   Editions L'harmattan Paru le
  • Collection : Bibliothèque de l'éducation
  • ISBN :  2747573095
  • EAN13 :  9782747573092
  • Classe Dewey :  370.19
  • Langue : Français

D'autres livres de Marie Duru-Bellat

Les sentiments de justice à et sur l'école

Tous les individus, et parmi eux les enseignants, les élèves et leurs parents, sont soucieux de justifier leurs actes au regard de critères de justice. Ceux qui estiment être traités avec injustice - presque le tiers des élèves - mais aussi ceux qui pensent traiter les autres avec injustice, ...

Prix : 368 DH
Le mérite contre la justice

Nous sommes tous égaux en droit mais les inégalités de tous ordres ne cessent de se creuser... Pour résoudre cette tension, il est tentant d'invoquer le mérite : n'est-ce pas, pour les sociétés modernes, la seule façon d'être à la fois justes et efficaces ? A maints égards pourtant, le...

L'inflation scolaire

" Les études, plus on en fait, mieux on se porte ". Voici ce qu'on pourrait lire dans le Dictionnaire des idées reçues contemporaines à l'entrée " École". Cette conviction partagée est-elle encore pertinente? On peut en douter. Pour les individus d'abord, dont le mérite ne se trouve pas [...

Voir tous les livres de Marie Duru-Bellat

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Aujourd'hui l'égalité entre garçons et filles à l'école constitue-t-elle un réel problème ? Certes, affleure de temps à autre la question de l'échec ou de la violence des garçons, des orientations conventionnelles ou du chômage élevé des filles, ou encore des difficultés qu'ils et elles ont à vivre la mixité... Mais les problèmes les plus préoccupants de l'école ne semblent pas là. Et si après tout, filles et garçons font des scolarités différentes, n'est-ce pas, in fine parce qu'ils sont différents, comme le sont les femmes et les hommes ? Pourtant, les recherches accumulées sur ces questions depuis trente ans convainquent de ce qu'on fait face, souvent, non pas à de simples différences, mais bien à de véritables inégalités. Car à l'école, au jour le jour, ce sont des jeunes appelés à occuper des places non seulement différentes mais à maints égards inégales que l'on forme. Et les jeunes eux-mêmes anticipent dans leurs " choix " ces " destins sociaux " différenciés selon leur sexe. Mais l'école elle-même, par ses contenus et ses modes de fonctionnement pédagogique, participe activement à la reproduction de futurs hommes et femmes. Certes des évolutions prennent place, notamment dans la société, qui se répercutent dans l'école, tant celle-ci est articulée à l'ensemble de la vie sociale. Il fallait donc actualiser "L'école des filles" (dont la première édition est parue en 1990), et présenter à la fois un bilan actuel de ces inégalités indissociablement scolaires et sociales, et dessiner les tendances qui augurent des évolutions à venir.