share_book
Envoyer cet article par e-mail

Trop gros ? : L'obésité et ses représentations

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Trop gros ? : L'obésité et ses représentations

Trop gros ? : L'obésité et ses représentations

Collectif,   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Trop gros ? : L'obésité et ses représentations"

Les risques sanitaires liés à l'obésité sont devenus des préoccupations majeures, amenant à déclarer l'obésité « nouvelle épidémie non infectieuse de l'histoire ». Contrainte d'intervenir, la médecine, largement relayée par les médias, a été conduite à dresser des normes, à médicaliser la corpulence, à mener avec les pouvoirs publics des actions préventives, à définir un « bon » et un « mauvais » comportement alimentaire. Ces discours peuvent-ils échapper au poids des représentations culturelles du gros et du gras historiquement construites, aux jugements de valeur, à la stigmatisation des individus en surpoids, à l'idéalisation de la minceur ? Et a-t-on toujours parlé d'obésité ? A quelles images le gros a-t-il été associé dans l'histoire et dans l'éthique ? Quand l'obésité devient-elle une maladie ? A-t-elle forcément une seule cause alimentaire ? Quels impacts ont les discours et les politiques publiques sur l'image de soi des personnes en surpoids ? Julia Csergo fait ici dialoguer historiens et médecins, sociologues, historiens d'art et psychiatres pour démêler les sujets d'inquiétude, s'interroger sur la signification sociale et culturelle de la norme, de la mesure et de la tolérance. Penser les représentations de l'obésité, une démarche nécessaire à l'élaboration de politiques de prévention averties.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 256  pages
  • Dimensions :  2.4cmx15.0cmx22.4cm
  • Poids : 322.1g
  • Editeur :   Editions Autrement Paru le
  • Collection : Mutations
  • ISBN :  2746712687
  • EAN13 :  9782746712683
  • Classe Dewey :  900
  • Langue : Français

D'autres livres de Julia Csergo

Casse-croûte, aliment portatif, repas indéfinissable

Consommé en solitaire ou dans le partage des valeurs et des émotions, lors de la fête ouvrière ou durant l'exil du voyage, dans la cour de récréation ou au bord d'un trottoir, le casse-croûte, devenu la manière de manger universelle de ceux qui n'ont pas le temps, a fini par alimenter l'imag...

Voyages en gastronomies : L'invention des capitales et des régions gourmandes

Comment ont été inventées les capitales gastronomiques ? Comment se construisent les réputations de lieux qu'on ne saurait traverser sans halte gourmande ? Pourquoi telle ville ou telle région évoquent-elles, plus que d'autres, tant de promesses gustatives ? Assiste-t-on à l'émergence d'une ...

Le confident des dames : Le bidet du XVIIIe au XXe siècle : histoire d'une intimité

Voici enfin le fameux " bidet " que les étrangers pensent être une invention aussi française que le béret et la baguette de pain. Ils ont bien raison de nous créditer de cette création majeure ! Si l'on ne connaît ni le nom de son inventeur ni la date de son invention, le bidet est sans conte...

Voir tous les livres de Julia Csergo

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Les risques sanitaires liés à l'obésité sont devenus des préoccupations majeures, amenant à déclarer l'obésité « nouvelle épidémie non infectieuse de l'histoire ». Contrainte d'intervenir, la médecine, largement relayée par les médias, a été conduite à dresser des normes, à médicaliser la corpulence, à mener avec les pouvoirs publics des actions préventives, à définir un « bon » et un « mauvais » comportement alimentaire. Ces discours peuvent-ils échapper au poids des représentations culturelles du gros et du gras historiquement construites, aux jugements de valeur, à la stigmatisation des individus en surpoids, à l'idéalisation de la minceur ? Et a-t-on toujours parlé d'obésité ? A quelles images le gros a-t-il été associé dans l'histoire et dans l'éthique ? Quand l'obésité devient-elle une maladie ? A-t-elle forcément une seule cause alimentaire ? Quels impacts ont les discours et les politiques publiques sur l'image de soi des personnes en surpoids ? Julia Csergo fait ici dialoguer historiens et médecins, sociologues, historiens d'art et psychiatres pour démêler les sujets d'inquiétude, s'interroger sur la signification sociale et culturelle de la norme, de la mesure et de la tolérance. Penser les représentations de l'obésité, une démarche nécessaire à l'élaboration de politiques de prévention averties.