share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Prix de la vérité : Le Don, l'argent, la philosophie

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Prix de la vérité : Le Don, l'argent, la philosophie

Le Prix de la vérité : Le Don, l'argent, la philosophie

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Prix de la vérité : Le Don, l'argent, la philosophie"

En d'autres termes : tout est-il à vendre ? Explorant les grandes textes de l'ethnologie sur le sujet que sont l'Essai sur le don de Marcel Mauss, ou encore les travaux de Malinowski, Marcel Hénaff pose la question de la définition du « hors prix ». Stigmatiser la marchandisation n'est pas souhaitable selon lui. Mieux vaut la contrôler en posant comme limite le respect de la dignité de l'individu. Car dans l'échange marchand comme dans le don - bien que tous deux appartiennent à des cercles de référence différents - c'est bien d'individus qu'il s'agit. Ce dernier, d'ailleurs, crée une relation forte entre les personnes qu'il implique, ni purement économique ni exclusivement morale. L'importance de ce lien qui existe en lui-même, indépendamment de l'objet qui le crée, confère au don une dimension symbolique. Equivalent, dans les sociétés archaïques, à la loi des sociétés modernes comme moyen de reconnaissance publique, il mérite qu'on s'y intéresse pour progresser dans notre connaissance de nos rapports aux autres.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 551  pages
  • Dimensions :  3.6cmx13.8cmx19.8cm
  • Poids : 521.6g
  • Editeur :   Seuil Paru le
  • Collection : La couleur des idées
  • ISBN :  2020510502
  • EAN13 :  9782020510509
  • Classe Dewey :  306.3
  • Langue : Français

D'autres livres de Marcel Hénaff

Claude Levi-Strauss et l'anthropologie structurale

Claude Lévi-Strauss est le père de l'anthropologie structurale. Sa méthode, inspirée des travaux de linguistique, en particulier de la phonologie de Jakobson, révéla très vite sa fécondité dans l'étude de nombreux aspects de la vie sociale (relations de parenté, mythes, pensée symbolique...

Claude Levi Strauss et l'Anthropologie structurale

Claude Lévi-Strauss est le père de l'anthropologie structurale. Sa méthode, inspirée des travaux de linguistique, en particulier de la phonologie de Jakobson, révéla très vite sa fécondité dans l'étude de nombreux aspects de la vie sociale (relations de parenté, mythes, pensée symbolique...

Claude Levi-Strauss, le passeur de sens

Claude Lévi-Strauss nous ouvre les yeux et les oreilles. Il sait comme personne mettre en évidence des agencements intelligents, tels que les systèmes de parenté, ou des ensembles symboliques comme les formes plastiques, les rites, les décors, les lieux habités. Autant de dispositifs qui - sel...

Voir tous les livres de Marcel Hénaff

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

En d’autres termes : tout est-il à vendre ? Explorant les grandes textes de l’ethnologie sur le sujet que sont l’Essai sur le don de Marcel Mauss, ou encore les travaux de Malinowski, Marcel Hénaff pose la question de la définition du « hors prix ». Stigmatiser la marchandisation n’est pas souhaitable selon lui. Mieux vaut la contrôler en posant comme limite le respect de la dignité de l’individu. Car dans l’échange marchand comme dans le don - bien que tous deux appartiennent à des cercles de référence différents - c’est bien d’individus qu’il s’agit. Ce dernier, d’ailleurs, crée une relation forte entre les personnes qu’il implique, ni purement économique ni exclusivement morale. L’importance de ce lien qui existe en lui-même, indépendamment de l’objet qui le crée, confère au don une dimension symbolique. Equivalent, dans les sociétés archaïques, à la loi des sociétés modernes comme moyen de reconnaissance publique, il mérite qu’on s’y intéresse pour progresser dans notre connaissance de nos rapports aux autres.