share_book
Envoyer cet article par e-mail

Sociologie de la famille

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Sociologie de la famille

Sociologie de la famille

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Sociologie de la famille"

Peu d'institutions sont à la fois aussi explorées et mal connues que la famille. Elle fait l'objet d'un discours politique et médiatique qui se renouvelle sans cesse, sans jamais s'épuiser, et chacun d'entre nous en possède par ailleurs une connaissance intime mais nécessairement partielle, voire partiale... La présente édition, la sixième, de ce grand classique qu'est la Sociologie de la famille de Martine Segalen a été très profondément remaniée par rapport aux précédentes : il s'imposait de prendre en compte maints bouleversements récents, qui plus que jamais font de la famille une institution paradoxale qui, tout en se transformant, reste la même. Entre la publication initiale (1981) et celle-ci, on perçoit les points focaux des mutations de la famille comme les changements dans le regard sociologique et ethnologique porté sur elle. Loin de n'être qu'un domaine du privé, la famille s'articule à toutes les facettes de la société, résidence, école, travail et notamment travail des mères, loisir : d'où la place accordée dans cette nouvelle édition aux remarquables acquis de savoirs accumulés ces dernières années. Cette nouvelle sociologie de la famille, qui est, par là même, une sociologie de la famille nouvelle, s'attache plus particulièrement à prendre en compte trois dimensions qui caractérisent l'entrée de l'institution dans le XXIe siècle : la question des groupes sociaux qui se manifeste dans le phénomène de l'exclusion : on ne peut plus parler de comportements " moyens " de la famille ; l'ethnicisation des rapports sociaux, particulièrement visible dans la question de la famille ; les manifestations de la dimension européenne qui, avec le temps, s'imposera davantage dans le paysage national. Pilier de la modernité, la famille, sous des formes renouvelées, apparaît comme un élément de pérennité parmi les turbulences sociales.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 367  pages
  • Dimensions :  2.2cmx16.0cmx23.8cm
  • Poids : 598.7g
  • Editeur :   Armand Colin Paru le
  • Collection : U Sociologie
  • ISBN :  2200346328
  • EAN13 :  9782200346324
  • Classe Dewey :  306.85
  • Langue : Français

D'autres livres de Martine Segalen

Déviances et délinquances

Ce huitième volume des Essais de philosophie pénale et de criminologie rassemble les travaux de l'Institut de criminologie de Paris (Université Paris II, Panthéon-Assa) menés au cours de l'année universitaire 2008-2009. Ils sont regroupés selon trois thématiques. Le séminaire de philosophie...

Prix : 538 DH
Sociologie de la famille

Peu d'institutions sont à la fois aussi explorées et mal connues que la famille. Celle ci fait l'objet d'un discours politique et médiatique qui se renouvelle sans cesse, sans jamais s'épuiser ; chacun de nous est tenté par ailleurs de juger de la famille à partir de la connaissance intime, ...

Sociologie de la famille

Peu d’institutions sont à la fois aussi explorées et mal connues que la famille. Celle-ci fait l’objet d’un discours politique et médiatique qui se renouvelle sans cesse, sans jamais s’épuiser ; chacun de nous est tenté par ailleurs de juger de la famille à partir de la connaissance in...

A qui appartiennent les enfants ?

A qui un enfant appartient-il ? Cette interrogation fut longtemps sans fondement, tant que l'on considérait simplement l'enfant comme le fruit de l'union d'un père et d'une mère au sein d'un mariage. Mais depuis un siècle et demi, et plus encore depuis les cinquante dernières années, la questi...

Voir tous les livres de Martine Segalen

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Peu d'institutions sont à la fois aussi explorées et mal connues que la famille. Elle fait l'objet d'un discours politique et médiatique qui se renouvelle sans cesse, sans jamais s'épuiser, et chacun d'entre nous en possède par ailleurs une connaissance intime mais nécessairement partielle, voire partiale... La présente édition, la sixième, de ce grand classique qu'est la Sociologie de la famille de Martine Segalen a été très profondément remaniée par rapport aux précédentes : il s'imposait de prendre en compte maints bouleversements récents, qui plus que jamais font de la famille une institution paradoxale qui, tout en se transformant, reste la même. Entre la publication initiale (1981) et celle-ci, on perçoit les points focaux des mutations de la famille comme les changements dans le regard sociologique et ethnologique porté sur elle. Loin de n'être qu'un domaine du privé, la famille s'articule à toutes les facettes de la société, résidence, école, travail et notamment travail des mères, loisir : d'où la place accordée dans cette nouvelle édition aux remarquables acquis de savoirs accumulés ces dernières années. Cette nouvelle sociologie de la famille, qui est, par là même, une sociologie de la famille nouvelle, s'attache plus particulièrement à prendre en compte trois dimensions qui caractérisent l'entrée de l'institution dans le XXIe siècle : la question des groupes sociaux qui se manifeste dans le phénomène de l'exclusion : on ne peut plus parler de comportements " moyens " de la famille ; l'ethnicisation des rapports sociaux, particulièrement visible dans la question de la famille ; les manifestations de la dimension européenne qui, avec le temps, s'imposera davantage dans le paysage national. Pilier de la modernité, la famille, sous des formes renouvelées, apparaît comme un élément de pérennité parmi les turbulences sociales.