share_book
Envoyer cet article par e-mail

Dynamiques de la sociologie économique - Concepts, controverses, chantiers

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Dynamiques de la sociologie économique - Concepts, controverses, chantiers

Dynamiques de la sociologie économique - Concepts, controverses, chantiers

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Dynamiques de la sociologie économique - Concepts, controverses, chantiers"

Après longtemps être restée en sommeil, la sociologie économique fait preuve d'un nouveau dynamisme. De multiples programmes de recherche ont vu le jour au cours de ces toutes dernières décennies, qui ont permis de considérer d'un oeil sociologique des objets traditionnellement réservés aux économistes : les marchés des biens, le monde de la finance, les outils de gestion des entreprises... D'autres segments de la vie sociale, habituellement plus perméables à l'investigation sociologique, sont également les supports de ce renouveau. Tel est le cas des réseaux sociaux, des marchés ou encore de l'entreprise. A l'nitiative des chercheurs du Lise Laboratoire interdisciplinaire pour la sociologie économique du CNRS et du Cnam (UMR n° 5262), ce livre participe directement de ce renouveau en proposant une perspective d'analyse d'inspiration institutionnaliste. Moins un panorama qu'un manifeste, cet ouvrage collectif invite à repenser la façon dont, à travers de multiples dispositifs et référentiels, l'action économique est aujourd'hui instituée. Pour ce faire, l'ouvrage s'organise autour de quatre thématiques croisées. La première invite à considérer la façon dont la lecture des classiques peut aider à refonder une sociologie économique adaptée à son temps. La deuxième interroge les relations et les frontières entre les différentes disciplines en dialogue avec la sociologie économique contemporaine. La troisième veine d'interrogations concerne les controverses actuelles les plus fructueuses et les ouvertures possibles pour l'avenir. De nombreux chantiers et thématiques de recherche étayent, enfin, la réflexion. Parmi ceux-ci : les crises des identités professionnelles, les enjeux de reconnaissance, l'ambivalence des espaces intermédiaires (comme celui de la petite production marchande), la conciliation travail-famille ou encore les nouveaux secteurs économiques comme le care.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 246  pages
  • Dimensions :  1.4cmx17.0cmx24.0cm
  • Poids : 440.0g
  • Editeur :   Octares Editions Paru le
  • Collection : Le travail en débats
  • ISBN :  2915346712
  • EAN13 :  9782915346718
  • Langue : Français

D'autres livres de Catherine Bourgeois

L'attribution des logements sociaux: Politique publique et jeux des acteurs locaux

Les difficultés de la mise en oeuvre du droit au logement posent avec une acuité nouvelle la question des attributions des logements sociaux. Malgré les réformes, le système reste en panne. L'auteur, se basant sur des enquêtes solides, tente de décrire le jeu institutionnel complexe de l'attr...

Le châtaignier, un arbre, un bois

Plus connu pour son fruit, le châtaignier peut aussi produire du bois de qualité en 30 à 45 ans et son bois se vend au même prix que celui des chênes. Cet ouvrage propose un point complet et accessible à tous sur le châtaignier....

Voir tous les livres de Catherine Bourgeois

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Après longtemps être restée en sommeil, la sociologie économique fait preuve d'un nouveau dynamisme. De multiples programmes de recherche ont vu le jour au cours de ces toutes dernières décennies, qui ont permis de considérer d'un oeil sociologique des objets traditionnellement réservés aux économistes : les marchés des biens, le monde de la finance, les outils de gestion des entreprises... D'autres segments de la vie sociale, habituellement plus perméables à l'investigation sociologique, sont également les supports de ce renouveau. Tel est le cas des réseaux sociaux, des marchés ou encore de l'entreprise. A l'nitiative des chercheurs du Lise Laboratoire interdisciplinaire pour la sociologie économique du CNRS et du Cnam (UMR n° 5262), ce livre participe directement de ce renouveau en proposant une perspective d'analyse d'inspiration institutionnaliste. Moins un panorama qu'un manifeste, cet ouvrage collectif invite à repenser la façon dont, à travers de multiples dispositifs et référentiels, l'action économique est aujourd'hui instituée. Pour ce faire, l'ouvrage s'organise autour de quatre thématiques croisées. La première invite à considérer la façon dont la lecture des classiques peut aider à refonder une sociologie économique adaptée à son temps. La deuxième interroge les relations et les frontières entre les différentes disciplines en dialogue avec la sociologie économique contemporaine. La troisième veine d'interrogations concerne les controverses actuelles les plus fructueuses et les ouvertures possibles pour l'avenir. De nombreux chantiers et thématiques de recherche étayent, enfin, la réflexion. Parmi ceux-ci : les crises des identités professionnelles, les enjeux de reconnaissance, l'ambivalence des espaces intermédiaires (comme celui de la petite production marchande), la conciliation travail-famille ou encore les nouveaux secteurs économiques comme le care.