share_book
Envoyer cet article par e-mail

La Franc-Maçonnerie Ecossaise en France : Le rite écossais Ancien et Accepté

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La Franc-Maçonnerie Ecossaise en France : Le rite écossais Ancien et Accepté

La Franc-Maçonnerie Ecossaise en France : Le rite écossais Ancien et Accepté

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La Franc-Maçonnerie Ecossaise en France : Le rite écossais Ancien et Accepté"

Le Rite écossais ancien et accepté (REAA) est l'un des rites maçonniques les plus répandus dans le monde. Il fut fondé en 1801 à Charleston (États-Unis) sous l'impulsion des Frères John Mitchell et Frederic Dalcho, sur la base des Grandes Constitutions de 1786, attribuées à Frédéric II de Prusse. C'est à l'origine un rite qui ne comportait que des grades situés au-delà du grade de maître. Bien qu'il soit composé de 33 grades, il est habituellement pratiqué dans le cadre de deux organismes complémentaires mais distincts: Une obédience maçonnique qui fédère des loges des trois premiers grades de la franc-maçonnerie. Une « juridiction » de hauts grades maçonniques, dirigée par un « Suprême Conseil », qui regroupe des ateliers du 4e au 33e degré. Le REAA est apparu en France grâce au Frère Grasse-Tilly en 1804, alors qu'il revenait des « isles d'Amérique ». Il fonda le premier Suprême Conseil en France cette même année. De 1805 à 1814 le Grand Orient de France administra les 18 premiers degrés du Rite, laissant au Suprême Conseil de France le soin d'administrer les 15 autres, du 19e au 33e. Le Suprême Conseil des « Isles d'Amérique » (fondé en 1802 par Grasse-Tilly), réveilla en 1821 le Suprême Conseil pour le 33e degré en France (tombé en sommeil entre 1815 et 1821) et ils fusionnèrent en une seule organisation : Le Suprême Conseil de France, puissance maçonnique indépendante et souveraine. En 1894, le Suprême Conseil de France créa la Grande Loge de France dont l'autonomie devint une complète indépendance en 1904 lorsque le Suprême Conseil de France renonça à délivrer les patentes constitutives des nouvelles loges. Le Suprême Conseil de France se considère cependant toujours comme gardien de la cohérence de l'ensemble des 33 degrés du Rite. Pourquoi la réédition de ce livre paru en 1930 ? Le Rite Ecossais Ancien et Accepté est célèbre mais peu connu. L'auteur, à l'époque, a tenté dans ce livre de le débarrasser, autant que faire se peut, des légendes qui enjolivaient, en l'ombrageant, sa genèse et son existence. Et c'est à l'étude de sa genèse et de son développement, où trop d'ombre se mêle à la lumière, que cet ouvrage est consacré. La découverte de documents manuscrits

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 340  pages
  • Dimensions :  2.4cmx16.0cmx23.8cm
  • Poids : 639.6g
  • Editeur :   Dervy Paru le
  • Collection : Pierre Vivante
  • ISBN :  2844546781
  • EAN13 :  9782844546784
  • Classe Dewey :  133
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Le Rite écossais ancien et accepté (REAA) est l'un des rites maçonniques les plus répandus dans le monde. Il fut fondé en 1801 à Charleston (États-Unis) sous l'impulsion des Frères John Mitchell et Frederic Dalcho, sur la base des Grandes Constitutions de 1786, attribuées à Frédéric II de Prusse. C'est à l'origine un rite qui ne comportait que des grades situés au-delà du grade de maître. Bien qu'il soit composé de 33 grades, il est habituellement pratiqué dans le cadre de deux organismes complémentaires mais distincts: Une obédience maçonnique qui fédère des loges des trois premiers grades de la franc-maçonnerie. Une « juridiction » de hauts grades maçonniques, dirigée par un « Suprême Conseil », qui regroupe des ateliers du 4e au 33e degré. Le REAA est apparu en France grâce au Frère Grasse-Tilly en 1804, alors qu'il revenait des « isles d'Amérique ». Il fonda le premier Suprême Conseil en France cette même année. De 1805 à 1814 le Grand Orient de France administra les 18 premiers degrés du Rite, laissant au Suprême Conseil de France le soin d'administrer les 15 autres, du 19e au 33e. Le Suprême Conseil des « Isles d'Amérique » (fondé en 1802 par Grasse-Tilly), réveilla en 1821 le Suprême Conseil pour le 33e degré en France (tombé en sommeil entre 1815 et 1821) et ils fusionnèrent en une seule organisation : Le Suprême Conseil de France, puissance maçonnique indépendante et souveraine. En 1894, le Suprême Conseil de France créa la Grande Loge de France dont l'autonomie devint une complète indépendance en 1904 lorsque le Suprême Conseil de France renonça à délivrer les patentes constitutives des nouvelles loges. Le Suprême Conseil de France se considère cependant toujours comme gardien de la cohérence de l'ensemble des 33 degrés du Rite. Pourquoi la réédition de ce livre paru en 1930 ? Le Rite Ecossais Ancien et Accepté est célèbre mais peu connu. L’auteur, à l’époque, a tenté dans ce livre de le débarrasser, autant que faire se peut, des légendes qui enjolivaient, en l’ombrageant, sa genèse et son existence. Et c’est à l’étude de sa genèse et de son développement, où trop d’ombre se mêle à la lumière, que cet ouvrage est consacré. La découverte de documents manuscrits