share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'esthétique musicale de Nietzsche

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'esthétique musicale de Nietzsche

L'esthétique musicale de Nietzsche

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'esthétique musicale de Nietzsche"

Ce livre montre qu'il y a, dans le discours de Nietzsche sur la musique, trois périodes : la métaphysique de la musique des écrits wagnériens (La Naissance de la tragédie et Richard Wagner à Btayreuth), l'esthétique musicale formaliste de Humain trop humain et enfin la physiologie de la musique des textes du Nietzsche de la maturité. Il se propose de mettre en évidence l'évolution qui conduit Nietzsche à rectifier ses positions et de montrer le rapport que ses thèses sur la musique entretiennent avec des positions philosophiques plus fondamentales. De plus, il met en rapport ce que Nietzsche dit de la musique avec la musique qu'il fait, examinant certaines ouvres musicales de Nietzsche afin d'établir qu'il y a une cohérence entre les deux plans. Enfin, il montre le lien qui existe entre le discours de Nietzsche et les théoriciens de la musique du XIXe siècle allemand, a savoir les auteurs du romantisme de Lena, Schopenhauer, Hanslick ou encore et surtout Wagner, soulignant d'ailleurs que, contrairement à ce qu'on dit souvent, il n'y a nulle contradiction entre Opéra et drame et Beethoven, mais au contraire une unité absolue.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 341  pages
  • Dimensions :  2.2cmx20.2cmx20.4cm
  • Poids : 621.4g
  • Editeur :   Presses Universitaires Du Septentrion Paru le
  • Collection : Esthétique Sciences des Arts
  • ISBN :  2859399089
  • EAN13 :  9782859399085
  • Classe Dewey :  780.1
  • Langue : Français

D'autres livres de Eric Dufour

Paul Natorp. De la Psychologie générale à la Systématique philosophique

Cette étude, la première en France sur la philosophie de Natorp (1854-1924), met en évidence sa spécificité et son évolution. Sa spécificité : Natorp est le seul des néokantiens de l'école de Marbourg à bâtir, au sein de la théorie de la connaissance, une psychologie dont la version dé...

Qu'est-ce que le cinéma?

Qu'est-ce que le cinéma ? En quel sens le cinéma est-il un langage ? Qu'est-ce qu'un film narratif ? Y a-il dans le cinéma un privilège de l'image sur le son ? Qu'est-ce que le montage ?...

Voir tous les livres de Eric Dufour

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Ce livre montre qu'il y a, dans le discours de Nietzsche sur la musique, trois périodes : la métaphysique de la musique des écrits wagnériens (La Naissance de la tragédie et Richard Wagner à Btayreuth), l'esthétique musicale formaliste de Humain trop humain et enfin la physiologie de la musique des textes du Nietzsche de la maturité. Il se propose de mettre en évidence l'évolution qui conduit Nietzsche à rectifier ses positions et de montrer le rapport que ses thèses sur la musique entretiennent avec des positions philosophiques plus fondamentales. De plus, il met en rapport ce que Nietzsche dit de la musique avec la musique qu'il fait, examinant certaines ouvres musicales de Nietzsche afin d'établir qu'il y a une cohérence entre les deux plans. Enfin, il montre le lien qui existe entre le discours de Nietzsche et les théoriciens de la musique du XIXe siècle allemand, a savoir les auteurs du romantisme de Lena, Schopenhauer, Hanslick ou encore et surtout Wagner, soulignant d'ailleurs que, contrairement à ce qu'on dit souvent, il n'y a nulle contradiction entre Opéra et drame et Beethoven, mais au contraire une unité absolue.