share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'oeil et la main : Les artisans de la haute couture

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'oeil et la main : Les artisans de la haute couture

L'oeil et la main : Les artisans de la haute couture

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'oeil et la main : Les artisans de la haute couture"

Héritiers d'un savoir-faire ancestral, les artisans de la haute couture nourrissent dans les ateliers ce qu'il reste d'une couture réservée pour partie aux musées. Ce savoir faire, ils le cultivent et l'entretiennent. Surtout, ils le font vivre d'évolutions. Aucun passéisme dans l'artisanat de la haute couture, il est fait de brevets et d'inventions, de techniques toujours plus poussées, de gestes empruntés à l'histoire et remaniés avec le présent. Les deux instruments de ce savoir : l'oeil et la main. L'oeil d'abord, celui qui scrute les détails, celui qui sonde l'air du temps et lui donne forme sous le trait. Il tombe comme un couperet. Net. À la moindre faille, il faudra tout recommencer. La haute couture est une exception qui ne peut pas se permettre l'à-peu-près. La main ensuite, celle qui travaille minutieusement, des heures durant. Seul outil, ou presque, autorisé. Le reste, pinceau ou aiguille, n'en est que le pendant. La haute couture commence ici : dans le premier mélange de pigments, dans le premier entrelacs de fils, déjà tout entiers dédiés à l'extraordinairement beau...

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 240  pages
  • Dimensions :  2.6cmx24.8cmx28.6cm
  • Poids : 1719.1g
  • Editeur :   Editions Du Collectionneur Paru le
  • Collection : COLLECTIONNEUR
  • ISBN :  2847620087
  • EAN13 :  9782847620085
  • Classe Dewey :  746.920 944
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Héritiers d'un savoir-faire ancestral, les artisans de la haute couture nourrissent dans les ateliers ce qu'il reste d'une couture réservée pour partie aux musées. Ce savoir faire, ils le cultivent et l'entretiennent. Surtout, ils le font vivre d'évolutions. Aucun passéisme dans l'artisanat de la haute couture, il est fait de brevets et d'inventions, de techniques toujours plus poussées, de gestes empruntés à l'histoire et remaniés avec le présent. Les deux instruments de ce savoir : l'œil et la main. L'œil d'abord, celui qui scrute les détails, celui qui sonde l'air du temps et lui donne forme sous le trait. Il tombe comme un couperet. Net. À la moindre faille, il faudra tout recommencer. La haute couture est une exception qui ne peut pas se permettre l'à-peu-près. La main ensuite, celle qui travaille minutieusement, des heures durant. Seul outil, ou presque, autorisé. Le reste, pinceau ou aiguille, n'en est que le pendant. La haute couture commence ici : dans le premier mélange de pigments, dans le premier entrelacs de fils, déjà tout entiers dédiés à l'extraordinairement beau...