share_book
Envoyer cet article par e-mail

Contre Venise

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Contre Venise

Contre Venise

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Contre Venise"

Toujours ramener l'inconnu au connu et parcourir le monde en touriste, en n'éprouvant jamais le sentiment de sa propre étrangeté, voilà sans doute l'une des définitions possibles de la bêtise. Venise, en ce sens, est la capitale de l'idiotie quand elle cesse de surprendre et suscite l'ébahissement obligé. Lieu commun du consumérisme, rond-point de tous les clichés, l'admirable Venise devient désolante dès lors que sa grâce légendaire se consume dans le spectacle apprêté de son propre prestige. Avec une mauvaise humeur revigorante, Régis Debray se laisse ici aller au plaisir du paradoxe. Fruit d'un dandysme sans concession habilement déguisé en coup de gueule intempestif, ce petit livre alerte du plus "mécontemporain" des philosophes français cherche à nous dérouter pour mieux nous extraire des sentiers battus du voyage organisé. Un antidote à prescrire absolument à tous ceux qui ne voyagent jamais sans prospectus à la main, comme pour mieux vérifier la conformité du monde à leur guide. --Paul Klein

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 94  pages
  • Dimensions :  0.8cmx10.4cmx16.6cm
  • Poids : 81.6g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : Folio
  • ISBN :  207040353X
  • EAN13 :  9782070403530
  • Classe Dewey :  914.53104929
  • Langue : Français

D'autres livres de Régis Debray

Le siecle et la règle

" Ceci n'est pas un livre. Ce ne l'est devenu que parce qu'un insoumis a préféré s'assujettir à la règle plutôt qu'au siècle. Cette correspondance, j'en atteste, ne visait qu'au doux sommeil des tiroirs. On y déballe à la diable de l'épidermique et du philosophique, sans distinguer entre ...

Prix : 197 DH
A un ami israélien

" Je suis sûr, en abordant cette rive bardée d'écueils, de me brouiller avec la moitié plus un de mes meilleurs amis. Il se trouve simplement qu'un Gentil se sent les coudées plus franches avec un juif d'Israël... ...

Prix : 150 DH

Eloge des frontières

En France, tout ce qui pèse et qui compte se veut et se dit " sans frontières ". Et si le sans-frontiérisme était un leurre, une fuite, une lâcheté ? Partout sur la mappemonde. et contre toute attente. se creusent ou renaissent de nouvelles et d'antiques frontières. Telle est la réalité....

Un mythe contemporain

Permettez-moi un petit examen de conscience sur cette formule pieuse, le dernier dogme d'un monde sans dogme, à la fois cri de détresse et protestation contre la détresse, je veux dire: " le dialogue des civilisations ". Que veut dire ce mantra et que faire pour qu'il ne tourne pas à ...

Voir tous les livres de Régis Debray

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Toujours ramener l'inconnu au connu et parcourir le monde en touriste, en n'éprouvant jamais le sentiment de sa propre étrangeté, voilà sans doute l'une des définitions possibles de la bêtise. Venise, en ce sens, est la capitale de l'idiotie quand elle cesse de surprendre et suscite l'ébahissement obligé. Lieu commun du consumérisme, rond-point de tous les clichés, l'admirable Venise devient désolante dès lors que sa grâce légendaire se consume dans le spectacle apprêté de son propre prestige. Avec une mauvaise humeur revigorante, Régis Debray se laisse ici aller au plaisir du paradoxe. Fruit d'un dandysme sans concession habilement déguisé en coup de gueule intempestif, ce petit livre alerte du plus "mécontemporain" des philosophes français cherche à nous dérouter pour mieux nous extraire des sentiers battus du voyage organisé. Un antidote à prescrire absolument à tous ceux qui ne voyagent jamais sans prospectus à la main, comme pour mieux vérifier la conformité du monde à leur guide. --Paul Klein