share_book
Envoyer cet article par e-mail

Nuits retroussées à Venise : Petits meurtres étranges et érotiques

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Nuits retroussées à Venise : Petits meurtres étranges et érotiques

Nuits retroussées à Venise : Petits meurtres étranges et érotiques

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Nuits retroussées à Venise : Petits meurtres étranges et érotiques"

Quand les rues de Venise dévoilent leurs secrets, et que sur les eaux d'orage se reflètent les jupons des « petites filles » pas sages… Femmes enfants, un sucre d'orge dans le coeur, elles s'en vont se faire retrousser dans les palais en ruines. Et nourrir les ogres de quelques rats qui se sont échappés de leurs nuits les plus chaudes. Parfois, à l'ombre de Barbe Bleue, elles savourent avec délice les interdits de la vie et s'en servent pour coudre leurs fantasmes. Au détour des ruelles les plus sombres, on peut encore les rencontrer aujourd'hui. Si elles vous sourient, méfiez-vous ! Surtout ne les suivez pas… Elles ne sont que fantômes aux yeux de chats et aux mains de porcelaine. Parfois, elles se glissent dans le corps des poupées cassées et se cachent sous vos draps. Parce qu'à Venise tout est sorcellerie… Après Contes pour petites filles libertines (Tabou) et Les vacances d'un serial killer (Belfond), la voilà de retour pour un nouveau succès de librairie.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 128  pages
  • Dimensions :  1.4cmx10.8cmx17.8cm
  • Poids : 99.8g
  • Editeur :   Tabou Paru le
  • Collection : Vertiges tendance noire
  • ISBN :  2915635854
  • EAN13 :  9782915635850
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Nadine Monfils

Les Vacances d'un serial killer

Comme chaque été, Alfonse Destrooper part en villégiature à la mer du Nord. Josette, sa femme, est bien décidée à se la couler douce, entre farniente à la plage et shopping dans la station balnéaire. Les enfants, Steven et Lourdes, emportent leur caméra pour immortaliser ces vacances [....

Babylone dream

Des jeunes mariés sauvagement assassinés, deux enquêteurs sous le choc, une " profiler " aux pouvoirs étranges... Un thriller angoissant et palpitant, un univers étonnant ! ...

Les fleurs brûlées

Paris, XVIIe siècle. Marie-Madeleine s'efforce d'oublier les crimes de sa mère, la marquise de Brinvilliers, célèbre empoisonneuse... Jusqu'au jour où elle reçoit un colis contenant un rat mort. Qui peut bien savoir qui elle est et chercher ainsi à lui nuire ? Les fleurs brûlées a obtenu le...

Nickel Blues

Deux ados glandeurs, Ralph et Tony, décident de ne pas accompagner leurs parents, partis en vacances avec la mémé. Après un mois de nouba, la maison est sens dessus dessous. La baignoire est remplie de vaisselle et le canari est retrouvé calciné! Seul Bubulle, le poisson rouge, est sauvé. Gro...

Voir tous les livres de Nadine Monfils

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Quand les rues de Venise dévoilent leurs secrets, et que sur les eaux d’orage se reflètent les jupons des « petites filles » pas sages… Femmes enfants, un sucre d’orge dans le coeur, elles s’en vont se faire retrousser dans les palais en ruines. Et nourrir les ogres de quelques rats qui se sont échappés de leurs nuits les plus chaudes. Parfois, à l’ombre de Barbe Bleue, elles savourent avec délice les interdits de la vie et s’en servent pour coudre leurs fantasmes. Au détour des ruelles les plus sombres, on peut encore les rencontrer aujourd’hui. Si elles vous sourient, méfiez-vous ! Surtout ne les suivez pas… Elles ne sont que fantômes aux yeux de chats et aux mains de porcelaine. Parfois, elles se glissent dans le corps des poupées cassées et se cachent sous vos draps. Parce qu’à Venise tout est sorcellerie… Après Contes pour petites filles libertines (Tabou) et Les vacances d’un serial killer (Belfond), la voilà de retour pour un nouveau succès de librairie.