share_book
Envoyer cet article par e-mail

La peinture : Texte latin, traduction française, version italienne

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La peinture : Texte latin, traduction française, version italienne

La peinture : Texte latin, traduction française, version italienne

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La peinture : Texte latin, traduction française, version italienne"

Les textes fondateurs sont rares. La Peinture est de ceux-là : ni recueil de motifs iconographiques, ni somme de recettes d'atelier, l'ouvrage procède à un " examen tout à fait nouveau de l'art de peindre ". Nouvelles, en effet, l'articulation de la théorie et de la pratique, la valorisation de la peinture comme " art libéral ", la distinction entre peintre-artisan et peintre-artiste. Nouvelle aussi, et surtout, la conception de l'historia, qui donne au discours de l'humaniste (d'un humaniste " parlant comme peintre ") toute sa portée philosophique et historique. Car, avec l'historia, Alberti définit un ordre pictural qui est aussi un ordre de la pensée et du savoir : la Représentation, dont le primat allait durer plusieurs siècles. Cette nouveauté conceptuelle est indissociable de l'invention d'un nouveau langage. Aussi la présente traduction suit-elle au plus près le texte latin, présenté en regard ; elle s'accompagne de la version italienne donnée par Alberti lui-même en 1436, de nombreuses notes, d'une introduction et d'un riche dossier, où le lecteur trouvera notamment un glossaire théorique ainsi que le texte (inédit en France) des Eléments de peinture.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 320  pages
  • Dimensions :  2.6cmx14.0cmx19.6cm
  • Poids : 381.0g
  • Editeur :   Seuil Paru le
  • Collection : Sources du savoir
  • ISBN :  2020662035
  • EAN13 :  9782020662031
  • Classe Dewey :  750
  • Langue : Français

D'autres livres de Leon-Battista Alberti

L'Art d'édifier

Quelques années après la mort d'Alberti, l'humaniste Cristoforo Landino le place parmi les grands écrivains de son temps, loue ses créations artistiques et s'exclame : " Mais où situer Battista Alberti entre les savants ? Tu me diras parmi les physiciens. Certes, il était né pour [....]...

Voir tous les livres de Leon-Battista Alberti

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Les textes fondateurs sont rares. La Peinture est de ceux-là : ni recueil de motifs iconographiques, ni somme de recettes d'atelier, l'ouvrage procède à un " examen tout à fait nouveau de l'art de peindre ". Nouvelles, en effet, l'articulation de la théorie et de la pratique, la valorisation de la peinture comme " art libéral ", la distinction entre peintre-artisan et peintre-artiste. Nouvelle aussi, et surtout, la conception de l'historia, qui donne au discours de l'humaniste (d'un humaniste " parlant comme peintre ") toute sa portée philosophique et historique. Car, avec l'historia, Alberti définit un ordre pictural qui est aussi un ordre de la pensée et du savoir : la Représentation, dont le primat allait durer plusieurs siècles. Cette nouveauté conceptuelle est indissociable de l'invention d'un nouveau langage. Aussi la présente traduction suit-elle au plus près le texte latin, présenté en regard ; elle s'accompagne de la version italienne donnée par Alberti lui-même en 1436, de nombreuses notes, d'une introduction et d'un riche dossier, où le lecteur trouvera notamment un glossaire théorique ainsi que le texte (inédit en France) des Eléments de peinture.