share_book
Envoyer cet article par e-mail

Paul Strand

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Paul Strand

Paul Strand

Collectif,   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Paul Strand"

Né à New York en 1890, Paul Strand restera dans l'histoire de l'art photographique comme celui qui a fait basculer la photographie dans l'ère moderne. Il personnifie par excellence la figure de l'artiste d'avant-garde, pleinement engagé dans la vie sociale de son temps, qui impose une vision nouvelle à force de recherches et d'innovations. Formé par Lewis Hine et remarqué dès 1906 par Alfred Stieglitz auquel le liera une longue amitié, Paul Strand est, avec celui-ci, l'artiste qui symbolisera la critique et la fin du célèbre mouvement pictorialiste et de son esthétique picturale qui avait marqué depuis plusieurs décennies l'adolescence de la photographie. Influencé par le cubisme et le fauvisme, attiré par les oeuvres de Picasso, Braque ou Brancusi, Paul Strand s'intéresse à l'abstraction et au formalisme, sans négliger la dimension sociale de la photographie documentaire. Considéré comme un chef-d'oeuvre de la photographie, La barrière blanche, qu'il réalise en 1915, annonce une nouvelle ère de l'image fixe et l'émergence du courant inédit de la Straight Photography (“La photographie pure”) dont il deviendra le chef de file. À la fin de la première guerre mondiale, que Paul Strand effectuera dans un hôpital militaire, la Straight Photography impose internationalement sa révolution de la perception de l'objet et du champ de la photographie. Il n'est alors plus question de tenter d'inscrire la photographie dans l'art pictural par des procédés surannés mais, bien au contraire, de s'appuyer sur la particularité objective du médium et de ses dispositifs pour imposer une esthétique spécifique faite de netteté, de précision du détail, de rigueur du cadrage et de structuration par la seule lumière. La photographie est désormais libre de ses choix. Elle peut appliquer son art propre à une infinité de sujets qui vont de l'objet singulier au mouvement de la vie urbaine, en passant par une forme nouvelle d'abstraction. L'oeuvre de Paul Strand illustre à la perfection la richesse et la diversité de cette “nouvelle objectivité”. Expérimentant également le cinéma d'avant-garde à visée sociale, Paul Strand bénéficie dès la fin de la Seconde Guerre mondiale d'une reconnaissance internationale, et voyage à travers l'Europe en poursuivant ses recherches. Victime du maccarthysme en raison de ses opinions communistes, il choisit de s'installer en France, on se souvient de sa complicité avec l'écrivain Claude Roy, où il continue travaux et voyages et où il meurt en 1976. Si, comme l'affirme l'historien Peter C Brunnell, “la nouveauté de la perception est ce qui caractérise l'avant-garde moderne”, l'oeuvre de Paul Strand, déployée sur presque soixante années, incarne à elle seule la notion d'avant-garde rapportée à la photographie.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • Editeur :   Actes Sud Paru le
  • Collection : PHOTO POCHE
  • ISBN :  2742793550
  • EAN13 :  9782742793556
  • Classe Dewey :  700
  • Langue : Français

D'autres livres de Claude Roy

La maison qui s'envole

Pendant les vacances d'été, Monsieur et Madame Petit-Minet s'absentent une semaine, laissant les enfants et la Maison à la garde de Nounou et Grand-père, bien trop occupé à dormir pour veiller sur eux. Mais voici qu'un vent de folie se met à souffler dans leur tête. Hermine, Jules, Eric et J...

Prix : 64 DH
Le chat qui parlait malgré lui

Un beau matin, sans crier gare, Gaspard, le cher ami chat de Thomas, se surprend à parler. En prose, et même en vers. On aurait pour moins la tête à l'envers. En lisant l'histoire absolument vraie du chat parleur au terrible secret, on verra comment le noble Gaspard parvint à surmonter cet étr...

Prix : 66 DH

Désiré Bienvenu

Il a été désiré si fort, sa naissance est tellement extraordinaire, que tante Céline l'a baptisé Désiré Bienvenu. C'est un chat malin comme un singe, gai comme un pinson, amical comme un chien et délicat comme un chat. Mais les chats qui font le tout du monde en compagnie d'une vieille [...

Voir tous les livres de Claude Roy

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Né à New York en 1890, Paul Strand restera dans l'histoire de l'art photographique comme celui qui a fait basculer la photographie dans l'ère moderne. Il personnifie par excellence la figure de l'artiste d'avant-garde, pleinement engagé dans la vie sociale de son temps, qui impose une vision nouvelle à force de recherches et d'innovations. Formé par Lewis Hine et remarqué dès 1906 par Alfred Stieglitz auquel le liera une longue amitié, Paul Strand est, avec celui-ci, l'artiste qui symbolisera la critique et la fin du célèbre mouvement pictorialiste et de son esthétique picturale qui avait marqué depuis plusieurs décennies l'adolescence de la photographie. Influencé par le cubisme et le fauvisme, attiré par les oeuvres de Picasso, Braque ou Brancusi, Paul Strand s'intéresse à l'abstraction et au formalisme, sans négliger la dimension sociale de la photographie documentaire. Considéré comme un chef-d'oeuvre de la photographie, La barrière blanche, qu'il réalise en 1915, annonce une nouvelle ère de l'image fixe et l'émergence du courant inédit de la Straight Photography (“La photographie pure”) dont il deviendra le chef de file. À la fin de la première guerre mondiale, que Paul Strand effectuera dans un hôpital militaire, la Straight Photography impose internationalement sa révolution de la perception de l'objet et du champ de la photographie. Il n'est alors plus question de tenter d'inscrire la photographie dans l'art pictural par des procédés surannés mais, bien au contraire, de s'appuyer sur la particularité objective du médium et de ses dispositifs pour imposer une esthétique spécifique faite de netteté, de précision du détail, de rigueur du cadrage et de structuration par la seule lumière. La photographie est désormais libre de ses choix. Elle peut appliquer son art propre à une infinité de sujets qui vont de l'objet singulier au mouvement de la vie urbaine, en passant par une forme nouvelle d'abstraction. L'oeuvre de Paul Strand illustre à la perfection la richesse et la diversité de cette “nouvelle objectivité”. Expérimentant également le cinéma d'avant-garde à visée sociale, Paul Strand bénéficie dès la fin de la Seconde Guerre mondiale d'une reconnaissance internationale, et voyage à travers l'Europe en poursuivant ses recherches. Victime du maccarthysme en raison de ses opinions communistes, il choisit de s'installer en France, on se souvient de sa complicité avec l'écrivain Claude Roy, où il continue travaux et voyages et où il meurt en 1976. Si, comme l'affirme l'historien Peter C Brunnell, “la nouveauté de la perception est ce qui caractérise l'avant-garde moderne”, l'oeuvre de Paul Strand, déployée sur presque soixante années, incarne à elle seule la notion d'avant-garde rapportée à la photographie.