share_book
Envoyer cet article par e-mail

Je suis le vent / les jours s'en vont

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Je suis le vent / les jours s'en vont

Je suis le vent / les jours s'en vont

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Je suis le vent / les jours s'en vont"

L Un et L Autre sont à bord d un bateau imaginaire. On devine en filigrane Homère, les îles grecques, la Méditerranée... Cette mer toujours présente dans Je suis le vent est à l image de la vie et de la mort, complices inséparables. Sur le pont, les personnages bégaient, s essoufflent, s interrogent et nous interrogent. Comment parler de l absence sinon sur le mode de l ellipse ? Les jours s en vont évoque cet instant ténu qui succède au sommeil et précède la conscience. Entre passé et présent, entre la vie et la mort, notre existence serait-elle différente si nous avions suivi une autre option ? Sur scène, une déambulation de couples multiplie les possibilités, les équations. Un landau passe. Improbable ballet. Les héros sont réduits à l essentiel : l écoulement du temps. Jon Fosse sait donner à ses textes une étrange tonalité qui n appartient qu à lui. Ces deux pièces se construisent sur un enchaînement musical de relations, elles sont dans la vie : le présent y est traversé par le passé et le futur, dans le flux et le reflux de la parole. Ses pièces ont été représentées dans plus de neuf cent mises en scène à travers le monde et sont traduites, de l albanais au tibétain, dans une quarantaine de langues. Les jours s en vont a reçu le prix du théâtre nordique en 2006 et Je suis le vent sera créé en avril 2011 au Théâtre de la Ville (Paris), en partenariat avec le Young Vic de Londres, dans une mise en scène de Patrice Chéreau.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 144  pages
  • Dimensions :  1.4cmx11.4cmx17.8cm
  • Poids : 140.6g
  • Editeur :   Editeur L'arche Paru le
  • Collection : SCENES OUVERTES
  • ISBN :  2851817329
  • EAN13 :  9782851817327
  • Classe Dewey :  842
  • Langue : Français

D'autres livres de Jon Fosse

Kant / Noir et humide / Si lentement / Petite Soeur

« Je pense souvent à l'univers. S'il a une fin, ce n'est pas possible, et s'il n'a pas de fin, ce n'est pas possible non plus. Ca me fait peur quand je pense à l'univers. Ce n'est pas possible que l'univers continue à l'infini, et ce n'est pas possible non plus qu'il ait une fin. Les [.....

Le manuscrit des chiens I - quelle galère !

Attendrissants et jubilatoires, tels un jappement de chien, Les Manuscrits des chiens sont écrits comme de longs monologues qui nous emmènent jusqu au-delà des fjords. Dans ce premier tome, Websterr n en peut plus ! Impossible d être un chien solitaire digne de ce nom lorsqu on a une maîtresse ...

Voir tous les livres de Jon Fosse

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

L Un et L Autre sont à bord d un bateau imaginaire. On devine en filigrane Homère, les îles grecques, la Méditerranée... Cette mer toujours présente dans Je suis le vent est à l image de la vie et de la mort, complices inséparables. Sur le pont, les personnages bégaient, s essoufflent, s interrogent et nous interrogent. Comment parler de l absence sinon sur le mode de l ellipse ? Les jours s en vont évoque cet instant ténu qui succède au sommeil et précède la conscience. Entre passé et présent, entre la vie et la mort, notre existence serait-elle différente si nous avions suivi une autre option ? Sur scène, une déambulation de couples multiplie les possibilités, les équations. Un landau passe. Improbable ballet. Les héros sont réduits à l essentiel : l écoulement du temps. Jon Fosse sait donner à ses textes une étrange tonalité qui n appartient qu à lui. Ces deux pièces se construisent sur un enchaînement musical de relations, elles sont dans la vie : le présent y est traversé par le passé et le futur, dans le flux et le reflux de la parole. Ses pièces ont été représentées dans plus de neuf cent mises en scène à travers le monde et sont traduites, de l albanais au tibétain, dans une quarantaine de langues. Les jours s en vont a reçu le prix du théâtre nordique en 2006 et Je suis le vent sera créé en avril 2011 au Théâtre de la Ville (Paris), en partenariat avec le Young Vic de Londres, dans une mise en scène de Patrice Chéreau.