share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le viol d'Europe ou le féminin bafoué

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le viol d'Europe ou le féminin bafoué

Le viol d'Europe ou le féminin bafoué

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le viol d'Europe ou le féminin bafoué"

Ce livre dont le support est le mythe grec d'Europe enlevée et violée par Zeus, le Dieu Père déguisé en Taureau, analyse les causes de la violence endémique à l'égard du féminin qui a caractérisé et caractérise encore aujourd'hui les sociétés patriarcales. Sociétés où le féminin, âme du monde aux époques néolithiques, a été destitué par l'avènement des héros guerriers, puis démonisé par les Dieux Pères jusques et y compris aux âges bibliques, fondements des cultures où nous évoluons aujourd'hui. La façon traditionnelle de présenter le mythe d'Europe comme une plaisante histoire d'amour entre le Dieu Père et une mortelle nommée Europe, reflète la vision patriarcale qui a confondu viol et amour, parce qu'elle n'a pris en compte que le point de vue de l'homme. On découvrira qu'étrangement, ce mythe d'Europe porte en lui l'explication de certains grands traits de la culture européenne, tels l'hypertrophie des qualités viriles conquérantes développées sur tous les plans, en même temps qu'un déficit de féminin. Ce regard porté sur les cultures européennes (et par voie de conséquence sur tout l'Occident qui en est issu), permet d'y déterminer un trop plein " d'avoir " et un certain manque " d'être ", traçant ainsi ce qui pourrait devenir un nouveau contour pour une personnalité plus équilibrée entre matériel et spirituel.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 232  pages
  • Dimensions :  0.6cmx13.8cmx22.8cm
  • Poids : 1179.3g
  • Editeur :   Editions Alphée Paru le
  • Collection : Sciences Humaines
  • ISBN :  2753802084
  • EAN13 :  9782753802087
  • Classe Dewey :  202.114
  • Langue : Français

D'autres livres de Françoise Gange

Jésus et les femmes

Les Evangiles retrouvés en 1945 près de la localité de Nag Hammadi, dans le désert d'Egypte, "Evangiles interdits", furent enfouis à la hâte à l'époque où l'orientation judéo-chrétienne a triomphé définitivement de l'enseignement "gnostique" de Jésus. Ils révèlent un visage et un ens...

Avant les Dieux, la Mère universelle

Bien avant la naissance des Dieux, l'humanité était placée sous la protection de la Grande Mère universelle, créatrice des mondes, des éléments et des créatures qui la peuplaient. Matrice sacrée, la terre portait les mystères de toutes les gestations, et chaque élément se trouvait relié...

Voir tous les livres de Françoise Gange

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Ce livre dont le support est le mythe grec d'Europe enlevée et violée par Zeus, le Dieu Père déguisé en Taureau, analyse les causes de la violence endémique à l'égard du féminin qui a caractérisé et caractérise encore aujourd'hui les sociétés patriarcales. Sociétés où le féminin, âme du monde aux époques néolithiques, a été destitué par l'avènement des héros guerriers, puis démonisé par les Dieux Pères jusques et y compris aux âges bibliques, fondements des cultures où nous évoluons aujourd'hui. La façon traditionnelle de présenter le mythe d'Europe comme une plaisante histoire d'amour entre le Dieu Père et une mortelle nommée Europe, reflète la vision patriarcale qui a confondu viol et amour, parce qu'elle n'a pris en compte que le point de vue de l'homme. On découvrira qu'étrangement, ce mythe d'Europe porte en lui l'explication de certains grands traits de la culture européenne, tels l'hypertrophie des qualités viriles conquérantes développées sur tous les plans, en même temps qu'un déficit de féminin. Ce regard porté sur les cultures européennes (et par voie de conséquence sur tout l'Occident qui en est issu), permet d'y déterminer un trop plein " d'avoir " et un certain manque " d'être ", traçant ainsi ce qui pourrait devenir un nouveau contour pour une personnalité plus équilibrée entre matériel et spirituel.