share_book
Envoyer cet article par e-mail

Notre Mère la Guerre, tome 3

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Notre Mère la Guerre, tome 3

Notre Mère la Guerre, tome 3

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Notre Mère la Guerre, tome 3"

Janvier 1915 : trois femmes sont tuées sur le front. Sur chacun des corps, une lettre d'adieu... écrite par le meurtrier. Notre Mère la Guerre est un récit qui, sous des allures d'enquête policière, prend la guerre comme sujet principal. Un récit qui aborde la question de ce Mal Absolu qu'est la guerre, à travers l'affrontement de deux hommes en plein coeur des tranchées françaises : un socialiste antimilitariste et un militant catholique et patriote. Après Un Homme est mort et Coupures irlandaises, le nouveau grand récit de Kris qui confirme, son redoutable talent d'auteur-conteur. À la mise en images et en mouvement, c'est Maël, qui est la révélation exemplaire d'un dessinateur jouant désormais dans la cour des grands. Mai 1917, au coeur des tranchées. Deux années ont passées depuis que le capitaine Janvier et le lieutenant Roland Vialatte ont porté leurs soupçons sur les jeunes soldats du caporal Peyrac, mineurs et libérés de prison, et donc, forcément suspects. Vialatte s'est engagé dans «l'artillerie spéciale», dans l'espoir que les chars parviennent, eux, à mettre un terme à la guerre. Blessé, il retrouve Janvier, devenu commandant. En dépit de la condamnation des «gamins» de Peyrac, la colère de Janvier n'est pas apaisée et le doute n'en finit pas de le ronger, depuis la découverte d'un sauf-conduit accordé à Vialatte, qui pourrait l'accuser de la mort de Joséphine Taillandier. Malgré leurs profonds désaccords, Janvier impose à Vialatte de reprendre l'enquête à zéro, «pour rendre justice à ces malheureuses femmes et à ces gamins perdus». Accompagné du maréchal des logis Desloches, Vialatte prend la direction de Paris, sur les traces de Surin, Jolicoeur, Raton et tous les autres, qui ont préférer s'engager «pour la Patrie» plutôt que de crever entre quatre murs... «Les soldats auront beaucoup de choses à dire après la guerre. Mais j'ai bien peur qu'on ne les écoute pas, ou pire, qu'on les écoute mal. Alors, entraîné par ces silences, le soldat se taira lui aussi. Ou pire, il racontera mal, ouvrant la porte aux renoncements préparant les futurs recommencements». Roland Vialatte (et un peu de Kris, qui leur donne la parole et une place dans l'Histoire)

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 64  pages
  • Dimensions :  1.2cmx22.8cmx29.2cm
  • Poids : 598.7g
  • Editeur :   Gallisol Paru le
  • ISBN :  275480403X
  • EAN13 :  9782754804035
  • Classe Dewey :  806
  • Langue : Français

D'autres livres de Kris

Svoboda

Tout à fois récit historique et épopée romanesque, Svoboda ! est le carnet de guerre imaginaire d'un combattant de la Légion tchèque, racontant une réelle et véritable odyssée ferroviaire, qui se déroula au milieu du chaos de la Révolution russe.Le contexte historique:Russie, 1918. 70 ...

Destins, Tome 6

Et sont condamn�s � mort ! Dans la nuit blanche pr�c�dant l�ex�cution de ses compagnons, Ellen fait la connaissance d�un jeune milicien pr�nomm� Akim avec qui elle sympathise. Ellen sera sauv�e si elle accepte de filmer la mise � mort, car la vid�o pourra ensuite servir de...

Notre Mère la Guerre - deuxième complainte

Janvier 1915, en Champagne pouilleuse. Cela fait six mois que l'Europe est à feu et à sang. Six mois que la guerre charrie ses milliers de morts quotidiens. Mais sur ce lieu hors de raison qu'on appelle le front, ce sont les corps de trois femmes qui font l'objet de l'attention de [....]...

Notre mère la guerre, tome 1

Janvier 1915 : trois femmes sont tuées sur le front. Sur chacune des victimes, une lettre d'adieu, écrite par leur meurtrier. Et si c'était la guerre elle-même qu'on assassinait ? Après Un Homme est mort et Coupures irlandaises, le nouveau grand récit de Kris ! Maël: la révélation [....]...

Voir tous les livres de Kris

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Janvier 1915 : trois femmes sont tuées sur le front. Sur chacun des corps, une lettre d'adieu... écrite par le meurtrier. Notre Mère la Guerre est un récit qui, sous des allures d'enquête policière, prend la guerre comme sujet principal. Un récit qui aborde la question de ce Mal Absolu qu'est la guerre, à travers l'affrontement de deux hommes en plein coeur des tranchées françaises : un socialiste antimilitariste et un militant catholique et patriote. Après Un Homme est mort et Coupures irlandaises, le nouveau grand récit de Kris qui confirme, son redoutable talent d'auteur-conteur. À la mise en images et en mouvement, c'est Maël, qui est la révélation exemplaire d'un dessinateur jouant désormais dans la cour des grands. Mai 1917, au coeur des tranchées. Deux années ont passées depuis que le capitaine Janvier et le lieutenant Roland Vialatte ont porté leurs soupçons sur les jeunes soldats du caporal Peyrac, mineurs et libérés de prison, et donc, forcément suspects. Vialatte s'est engagé dans «l'artillerie spéciale», dans l'espoir que les chars parviennent, eux, à mettre un terme à la guerre. Blessé, il retrouve Janvier, devenu commandant. En dépit de la condamnation des «gamins» de Peyrac, la colère de Janvier n'est pas apaisée et le doute n'en finit pas de le ronger, depuis la découverte d'un sauf-conduit accordé à Vialatte, qui pourrait l'accuser de la mort de Joséphine Taillandier. Malgré leurs profonds désaccords, Janvier impose à Vialatte de reprendre l'enquête à zéro, «pour rendre justice à ces malheureuses femmes et à ces gamins perdus». Accompagné du maréchal des logis Desloches, Vialatte prend la direction de Paris, sur les traces de Surin, Jolicoeur, Raton et tous les autres, qui ont préférer s'engager «pour la Patrie» plutôt que de crever entre quatre murs... «Les soldats auront beaucoup de choses à dire après la guerre. Mais j'ai bien peur qu'on ne les écoute pas, ou pire, qu'on les écoute mal. Alors, entraîné par ces silences, le soldat se taira lui aussi. Ou pire, il racontera mal, ouvrant la porte aux renoncements préparant les futurs recommencements». Roland Vialatte (et un peu de Kris, qui leur donne la parole et une place dans l'Histoire)