share_book
Envoyer cet article par e-mail

Du lyrisme (livre non massicoté)

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Du lyrisme (livre non massicoté)

Du lyrisme (livre non massicoté)

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Du lyrisme (livre non massicoté)"

L'épaisseur de ce fort volume, la richesse et l'érudition du discours font tout d'abord naître une inquiétude, que quelques pages suffisent à dissiper : Du lyrisme n'a rien d'un fastidieux travail universitaire. Manifeste alors, d'un poète à la fois discret et reconnu, auteur fécond (près d'une trentaine d'ouvrages à ce jour), essayiste brillant et directeur d'une importante revue littéraire (Le Nouveau Recueil) ? Oui et non, même si le ton, paisible, laisse volontiers affleurer ce qui brûle de passion derrière les lignes. Promenade, conversation intime avec Platon, Jaccottet, Ronsard et Bonnefoy, Rilke ou Valéry ? Méditation plutôt, balayage méthodique, exploration d'une poétique où Baudelaire et Rimbaud se taillent la part du lion, chacun combattant ou exaltant un lyrisme protéiforme, mais toujours tendu, entre mémoire et oubli, vers l'inexprimable. Né avec Orphée, premier poète, le lyrisme surgit de "la rencontre de l'amour avec la mort". Sa vraie limite ? Le silence, où cette "poésie cardiaque" trouve écho et se saborde en même temps. Pour conclure ce texte juste et précieux, quelques scholies, où la critique poétique se fait, lumineusement, poésie pure. --Scarbo

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 442  pages
  • Dimensions :  3.2cmx11.6cmx17.6cm
  • Poids : 381.0g
  • Editeur :   José Corti Paru le
  • Collection : En lisant, en écrivant
  • ISBN :  2714307159
  • EAN13 :  9782714307156
  • Classe Dewey :  841.009
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-Michel Maulpoix

Pour un lyrisme critique

Lyrisme critique : l'expression peut surprendre. tant il s'attache d'ordinaire au lyrisme une idée d'emportement peu propice à la réflexion. Et pourtant cette parole poétique fiévreuse et débordante, qui volontiers se nourrit de crises, ne saurait se réduire à l'épanchement d'une [....]...

Le Poète perplexe (livre non massicoté)

« À côté des oeuvres des poètes eux-mêmes, il y a dans ma bibliothèque quantité de livres sur la poésie, et quelques-uns sur l'écrivain, sur l'écriture. Très peu sur le poète... La critique a curieusement laissé cette figure à l'abandon. Ayant un peu le goût des mots perdus, j'ai sou...

Voir tous les livres de Jean-Michel Maulpoix

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

L'épaisseur de ce fort volume, la richesse et l'érudition du discours font tout d'abord naître une inquiétude, que quelques pages suffisent à dissiper : Du lyrisme n'a rien d'un fastidieux travail universitaire. Manifeste alors, d'un poète à la fois discret et reconnu, auteur fécond (près d'une trentaine d'ouvrages à ce jour), essayiste brillant et directeur d'une importante revue littéraire (Le Nouveau Recueil) ? Oui et non, même si le ton, paisible, laisse volontiers affleurer ce qui brûle de passion derrière les lignes. Promenade, conversation intime avec Platon, Jaccottet, Ronsard et Bonnefoy, Rilke ou Valéry ? Méditation plutôt, balayage méthodique, exploration d'une poétique où Baudelaire et Rimbaud se taillent la part du lion, chacun combattant ou exaltant un lyrisme protéiforme, mais toujours tendu, entre mémoire et oubli, vers l'inexprimable. Né avec Orphée, premier poète, le lyrisme surgit de "la rencontre de l'amour avec la mort". Sa vraie limite ? Le silence, où cette "poésie cardiaque" trouve écho et se saborde en même temps. Pour conclure ce texte juste et précieux, quelques scholies, où la critique poétique se fait, lumineusement, poésie pure. --Scarbo