share_book
Envoyer cet article par e-mail

O dingos, O châteaux !

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
O dingos, O châteaux !

O dingos, O châteaux !

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "O dingos, O châteaux !"

Après Le Petit Bleu de la côte Ouest et La Position du tireur couché, c est la nouvelle adaptation par Tardi, d'un roman de son ami Jean-Patrick Manchette. Un road movie sanglant et déjanté, mené tambour battant, qui obtint à la surprise de son auteur, le Grand Prix de la Littérature Policière, en 1973. «Si c'est une oeuvre de jeunesse, parfois maladroite, pour Manchette, c'est une oeuvre de la maturité pour Tardi, dont le dessin s'emballe jusqu'à son apothéose.» François Guérif Quand il écrit ce roman, qui n'est que son deuxième, Manchette n'est pas du tout un spécialiste du polar. Il connaît même plutôt mal les codes du genre. Il a surtout lu et vu au cinéma des oeuvres américaines. Il y puise son inspiration. Il va du côté des road movies et des films noirs, voire des westerns, explique François Guérif. Il introduisit ainsi, sans en avoir conscience, une violence et un traitement psychologique des personnages inusités jusqu'alors par les auteurs français. Ce qui ne sera pas sans provoquer des remous parmi les exégètes... Michel Hartog, puissant industriel, à la réputation de philanthrope, a hérité à la mort accidentelle de son frère et de sa belle-soeur, d'une fortune colossale. Pour s'occuper de son jeune neveu, Peter, dont il est devenu le tuteur, il embauche une jeune femme, Julie, qu'il a fait sortir d'une institution psychiatrique où elle a passé cinq ans. Il embauche toujours des accidentés de la vie en tous genres, c est son côté altruiste. Peter et Julie sont enlevés par Thompson. C'est un tueur à gages, plus tout jeune, qui pense prendre très prochainement sa retraite, car son métier lui inflige des crampes d'estomac intolérables. Après avoir compris que, sous couvert de kidnapping, se cachait en fait une tentative d'assassinat, Julie parvient à s'enfuir avec l'enfant, échappant de peu à la pendaison qui leur était promise! Son passé de petite délinquance, lui ayant inculqué la peur du flic, elle préfère tenter de rejoindre Hartog, qui s'est refugié dans sa maison du Massif Central pour fuir les médias. Elle a maintenant à leurs trousses, Thompson que le commanditaire du meurtre a sommé de finir le boulot, sous peine, que ce ne soit lui le cadavre , ainsi que la police qui la soupçonne, au vu de sa fragilité mentale, d'être peut-être l'auteur de l'enlèvement. Courses-poursuites, attaque/défense, tirs nourris de coups de feu, incendie... C'est un périple mouvementé sur les routes et dans la campagne française, où la folie meurtrière de Thompson n'a d'égale que celle de Julie...

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 104  pages
  • Dimensions :  1.4cmx22.6cmx30.8cm
  • Poids : 762.0g
  • Editeur :   Gallisol Paru le
  • Collection : BAND DESS ADULT
  • ISBN :  2754806962
  • EAN13 :  9782754806961
  • Classe Dewey :  806
  • Langue : Français

D'autres livres de Jacques Tardi

C'était la guerre des tranchées, 1914-1918

La boue, le froid, les rats, les poux. La peur, aussi. Et le bruit des obus. Et les cris des copains qui tombent, l'un après l'autre. C'était le quotidien des soldats perdus dans leurs tranchées, pendant la Première Guerre mondiale. Cette guerre, c'est l'obsession de Jacques Tardi depuis [......

Adieu Brindavoine

Paris, mai 1914. Un inconnu est assassiné alors qu'il vient de promettre à Brindavoine un destin extraordinaire. Ce dernier part alors pour Istanbul afin de donner du piment à son existence. Accompagné de Carpleasure, un Britannique excentrique, Brindavoine va connaître l'aventure, mais il [...

Voir tous les livres de Jacques Tardi

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Après Le Petit Bleu de la côte Ouest et La Position du tireur couché, c est la nouvelle adaptation par Tardi, d'un roman de son ami Jean-Patrick Manchette. Un road movie sanglant et déjanté, mené tambour battant, qui obtint à la surprise de son auteur, le Grand Prix de la Littérature Policière, en 1973. «Si c'est une oeuvre de jeunesse, parfois maladroite, pour Manchette, c'est une oeuvre de la maturité pour Tardi, dont le dessin s'emballe jusqu'à son apothéose.» François Guérif Quand il écrit ce roman, qui n'est que son deuxième, Manchette n'est pas du tout un spécialiste du polar. Il connaît même plutôt mal les codes du genre. Il a surtout lu et vu au cinéma des oeuvres américaines. Il y puise son inspiration. Il va du côté des road movies et des films noirs, voire des westerns, explique François Guérif. Il introduisit ainsi, sans en avoir conscience, une violence et un traitement psychologique des personnages inusités jusqu'alors par les auteurs français. Ce qui ne sera pas sans provoquer des remous parmi les exégètes... Michel Hartog, puissant industriel, à la réputation de philanthrope, a hérité à la mort accidentelle de son frère et de sa belle-soeur, d'une fortune colossale. Pour s'occuper de son jeune neveu, Peter, dont il est devenu le tuteur, il embauche une jeune femme, Julie, qu'il a fait sortir d'une institution psychiatrique où elle a passé cinq ans. Il embauche toujours des accidentés de la vie en tous genres, c est son côté altruiste. Peter et Julie sont enlevés par Thompson. C'est un tueur à gages, plus tout jeune, qui pense prendre très prochainement sa retraite, car son métier lui inflige des crampes d'estomac intolérables. Après avoir compris que, sous couvert de kidnapping, se cachait en fait une tentative d'assassinat, Julie parvient à s'enfuir avec l'enfant, échappant de peu à la pendaison qui leur était promise! Son passé de petite délinquance, lui ayant inculqué la peur du flic, elle préfère tenter de rejoindre Hartog, qui s'est refugié dans sa maison du Massif Central pour fuir les médias. Elle a maintenant à leurs trousses, Thompson que le commanditaire du meurtre a sommé de finir le boulot, sous peine, que ce ne soit lui le cadavre , ainsi que la police qui la soupçonne, au vu de sa fragilité mentale, d'être peut-être l'auteur de l'enlèvement. Courses-poursuites, attaque/défense, tirs nourris de coups de feu, incendie... C'est un périple mouvementé sur les routes et dans la campagne française, où la folie meurtrière de Thompson n'a d'égale que celle de Julie...