share_book
Envoyer cet article par e-mail

Alaska : Le temps d'un été

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Alaska : Le temps d'un été

Alaska : Le temps d'un été

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Alaska : Le temps d'un été"

Les Américains ont un nom qui fait rêver pour désigner l'Alaska : « The last frontier », la dernière frontière. A l'extrême Nord-Ouest du continent, à cheval sur le cercle polaire, loin de l'Amérique des villes et de son mode de vie, s'étend le territoire des ours, des loups, des saumons et de quelques hommes. Cette frontière, Fabrice Simon l'a franchie plusieurs fois avec la même passion. Chaque fois, il a vécu l'émerveillement d'une nature sauvage qui se livre brute et sans retenue. Ici, les ours se laissent approcher à quelques dizaines de mètres, les loups, au prix d'une infinie patience, dansent devant l'objectif et les élans à l'air bonasse se font photographier sans trop de coquetterie. On peut se demander si ces créatures ne se sont pas donné le mot pour nous livrer leurs propres images. Elles nous parlent de liberté, de beauté, d'équilibre, de puissance et de fragilité. Peut-être veulent-elles adresser une sorte de message pour rappeler à ce monde qui ne tourne plus rond quelques vérités fondamentales ? Il suffit de voir un ours bondir sur un saumon, ou des loups chasser dans la toundra pour remettre l'homme à sa juste place et lui redonner le sens de la relativité et de l'humilité. Entre le monde sauvage et l'homme, Fabrice Simon est un passeur qui nous ramène des instants magiques. Dans ces lieux mythiques qui ont pour noms Dénali, Kodiak ou Katmaï, Fabrice a su trouver, avec un alliage bien à lui d'instinct et de talent, la bonne distance pour témoigner d'une nature extrême. Grâce à ses images, c'est un peu de nous-même qui passont « la dernière frontière ».

Détails sur le produit

  • Reliure : Relié
  • 168  pages
  • Dimensions :  2.0cmx29.0cmx30.0cm
  • Poids : 1778.1g
  • Editeur :   Altus Editions Paru le
  • Collection : BEAUX LIVRES
  • ISBN :  291920002X
  • EAN13 :  9782919200023
  • Classe Dewey :  636
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Les Américains ont un nom qui fait rêver pour désigner l'Alaska : « The last frontier », la dernière frontière. A l'extrême Nord-Ouest du continent, à cheval sur le cercle polaire, loin de l'Amérique des villes et de son mode de vie, s'étend le territoire des ours, des loups, des saumons et de quelques hommes. Cette frontière, Fabrice Simon l'a franchie plusieurs fois avec la même passion. Chaque fois, il a vécu l'émerveillement d'une nature sauvage qui se livre brute et sans retenue. Ici, les ours se laissent approcher à quelques dizaines de mètres, les loups, au prix d'une infinie patience, dansent devant l'objectif et les élans à l'air bonasse se font photographier sans trop de coquetterie. On peut se demander si ces créatures ne se sont pas donné le mot pour nous livrer leurs propres images. Elles nous parlent de liberté, de beauté, d'équilibre, de puissance et de fragilité. Peut-être veulent-elles adresser une sorte de message pour rappeler à ce monde qui ne tourne plus rond quelques vérités fondamentales ? Il suffit de voir un ours bondir sur un saumon, ou des loups chasser dans la toundra pour remettre l'homme à sa juste place et lui redonner le sens de la relativité et de l'humilité. Entre le monde sauvage et l'homme, Fabrice Simon est un passeur qui nous ramène des instants magiques. Dans ces lieux mythiques qui ont pour noms Dénali, Kodiak ou Katmaï, Fabrice a su trouver, avec un alliage bien à lui d'instinct et de talent, la bonne distance pour témoigner d'une nature extrême. Grâce à ses images, c'est un peu de nous-même qui passont « la dernière frontière ».