share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le crime de Tibhirine

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le crime de Tibhirine

Le crime de Tibhirine

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le crime de Tibhirine"

Le 26 mars 1996, sept moines trappistes du monastère de Tibhirine, en Algérie, sont enlevés. Deux mois plus tard, un communiqué signé du "Groupe islamique armé" annonce leur exécution. Depuis 2004, cette affaire fait l'objet d'une enquête judiciaire en France, car le mystère perdure sur les responsables de ce drame : les moines furent-ils victimes d'islamistes sanguinaires, comme le veut la version officielle ? D'une bavure de l'armée algérienne ? Qui étaient leurs ravisseurs ? Par qui ont-ils été assassinés ? Dans ce livre, fruit d'une enquête de plusieurs années, Jean-Baptiste Rivoire lève le voile sur l'incroyable opération d'intoxication conduite depuis 1996 par les responsables directs de la mort des moines : les généraux Mohamed Médiène et Smaïl Lamari, chefs des services secrets algériens, le DRS. Car de nouveaux acteurs de cette tragédie ont décidé de parler. Ils révèlent par qui et pourquoi les moines furent enlevés. Et ils expliquent pour la première fois comment ils auraient été exécutés, quand et par qui. Selon ces nouveaux témoins, les moines de Tibhirine n'auraient pas dû mourir, mais l'opération a mal tourné. Entre manipulations et guerre contre-insurrectionnelle, une enquête explosive au coeur d'une double "raison d'Etat", celle des services secrets algériens et de leurs relais en France.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 310  pages
  • Dimensions :  3.4cmx15.6cmx23.8cm
  • Poids : 539.8g
  • Editeur :   La Découverte Paru le
  • Collection : CAHIERS LIBRES
  • ISBN :  2707167754
  • EAN13 :  9782707167750
  • Classe Dewey :  993
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Le 26 mars 1996, sept moines trappistes du monastère de Tibhirine, en Algérie, sont enlevés. Deux mois plus tard, un communiqué signé du "Groupe islamique armé" annonce leur exécution. Depuis 2004, cette affaire fait l'objet d'une enquête judiciaire en France, car le mystère perdure sur les responsables de ce drame : les moines furent-ils victimes d'islamistes sanguinaires, comme le veut la version officielle ? D'une bavure de l'armée algérienne ? Qui étaient leurs ravisseurs ? Par qui ont-ils été assassinés ? Dans ce livre, fruit d'une enquête de plusieurs années, Jean-Baptiste Rivoire lève le voile sur l'incroyable opération d'intoxication conduite depuis 1996 par les responsables directs de la mort des moines : les généraux Mohamed Médiène et Smaïl Lamari, chefs des services secrets algériens, le DRS. Car de nouveaux acteurs de cette tragédie ont décidé de parler. Ils révèlent par qui et pourquoi les moines furent enlevés. Et ils expliquent pour la première fois comment ils auraient été exécutés, quand et par qui. Selon ces nouveaux témoins, les moines de Tibhirine n'auraient pas dû mourir, mais l'opération a mal tourné. Entre manipulations et guerre contre-insurrectionnelle, une enquête explosive au coeur d'une double "raison d'Etat", celle des services secrets algériens et de leurs relais en France.