share_book
Envoyer cet article par e-mail

La Javanaise

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La Javanaise

La Javanaise

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La Javanaise"

Toto Koopman fut avant-guerre, le premier mannequin métis à devenir célèbre, puis une espionne déportée pour faits de résistance et l'égérie de la galerie d'art la plus singulière d'Europe dans la seconde moitié du XXe siècle. De l'île de Java aux studios de Vogue, du camp de concentration de Ravensbrück au Londres artistique et intellectuel des années 50 et 60, cette beauté polyglotte et courageuse, frivole et amorale, ne laissa personne indifférent. Pourquoi ? Parce qu'elle ne cessait jamais de bousculer les conventions comme les servitudes. Loyale et irrésistible pour certains, perverse pour d'autres, elle collectionna sans aucun tabou des amants célèbres des deux sexes avant de choisir Erica Brausen, une Allemande inspirée qui lança Francis Bacon ; les deux femmes alors ne se quittèrent plus et exposèrent entre 1947 et 1973 le meilleur de la peinture et de la sculpture contemporaines. Ceux qui l'ont connue sont unanimes : c'était un être unique et impossible à posséder. Femme phénix, femme mystérieuse, elle conçut sa vie comme un jeu romanesque dominé par le style et l'audace. A elle s'applique la maxime d'André Breton : "Seule la moindre perte d'élan pourrait m'être fatale".

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 245  pages
  • Dimensions :  2.6cmx13.6cmx21.4cm
  • Poids : 322.1g
  • Editeur :   Robert Laffont Paru le
  • ISBN :  2221115546
  • EAN13 :  9782221115541
  • Classe Dewey :  900
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-Noël Liaut

Natalie Paley

La Princesse Natalie Paley est la petite-fille du tsar Alexandre II. Hantée par le souvenir de la mort qui la poursuivra toute sa vie, Natalie s'est réfugiée dans un monde où seul l'imaginaire importait. Elle réunissait toutes les qualités : beauté, esprit, singularité, indépendance, [.....

Karen Blixen : Une odyssée africaine

L'existence africaine (1914-1931) de Karen Blixen (1885-1962) fut infiniment plus riche et complexe que ne le révèlent ses propres textes, les biographies consacrées à l'écrivain danois (la dernière en date remonte à plus de vingt ans) ou encore le célèbre film Out of Africa. Pour la premi...

Madeleine Castaing : Mécène à Montparnasse Décoratrice à Saint-Germain-des-Près

Esthète et mécène, Madeleine Castaing (1894-1992) est surtout connue aujourd'hui pour son oeuvre de décoratrice : elle conçut les intérieurs d'un xlxe siècle fantasmé et fit de sa boutique parisienne, rue Jacob, un temple du goût et de la conversation. Mais bien avant d'aménager la maison ...

Karen Blixen : Une odyssée africaine

L'existence africaine (1914-1931) de Karen Blixen (1885-1962) fut infiniment plus riche et complexe que ne le révèlent ses propres textes, les biographies consacrées à l'écrivain danois (la dernière en date remonte à plus de vingt ans) ou encore le célèbre film Out of Africa. Pour la premi...

Voir tous les livres de Jean-Noël Liaut

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Toto Koopman fut avant-guerre, le premier mannequin métis à devenir célèbre, puis une espionne déportée pour faits de résistance et l'égérie de la galerie d'art la plus singulière d'Europe dans la seconde moitié du XXe siècle. De l'île de Java aux studios de Vogue, du camp de concentration de Ravensbrück au Londres artistique et intellectuel des années 50 et 60, cette beauté polyglotte et courageuse, frivole et amorale, ne laissa personne indifférent. Pourquoi ? Parce qu'elle ne cessait jamais de bousculer les conventions comme les servitudes. Loyale et irrésistible pour certains, perverse pour d'autres, elle collectionna sans aucun tabou des amants célèbres des deux sexes avant de choisir Erica Brausen, une Allemande inspirée qui lança Francis Bacon ; les deux femmes alors ne se quittèrent plus et exposèrent entre 1947 et 1973 le meilleur de la peinture et de la sculpture contemporaines. Ceux qui l'ont connue sont unanimes : c'était un être unique et impossible à posséder. Femme phénix, femme mystérieuse, elle conçut sa vie comme un jeu romanesque dominé par le style et l'audace. A elle s'applique la maxime d'André Breton : "Seule la moindre perte d'élan pourrait m'être fatale".