share_book
Envoyer cet article par e-mail

Cadrans solaires des Pays de Savoie : D'Annecy au pays du Mont-Blanc, de Chambéry aux confins de la Vanoise

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Cadrans solaires des Pays de Savoie : D'Annecy au pays du Mont-Blanc, de Chambéry aux confins de la Vanoise

Cadrans solaires des Pays de Savoie : D'Annecy au pays du Mont-Blanc, de Chambéry aux confins de la Vanoise

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Cadrans solaires des Pays de Savoie : D'Annecy au pays du Mont-Blanc, de Chambéry aux..."

C'est ainsi qu'un cadranier définit l'ombre parcourant les heures du cadran solaire qu'il vient de réaliser en 1701. Véritables miroirs du temps qui passe, les cadrans solaires révèlent bien des facettes de la vie des Pays de Savoie autrefois. Un regard attentif saura les dénicher sur les nombreuses églises et chapelles de nos villages, sur la façade d'une belle demeure, sur le crépi usé d'une modeste ferme de montagne et en bien d'autres lieux inattendus. Des " maistres-cadranyers " venus du Piémont voisin aux fresquistes contemporains, des artistes ont élevé le cadran solaire savoyard, pour l'instant trop peu reconnu, au rang de patrimoine à part entière. Qu'il soit peint à même l'enduit, qu'il soit gravé sur une pierre, une lauze d'ardoise ou une épaisse planche de bois, chaque cadran est personnalisé par sa forme et par son contenu. Echappant à sa fonction essentielle d'indiquer l'heure, le cadran solaire attire le regard du passant par son décor raffiné ou éveille la réflexion par sa devise religieuse, morale ou philosophique. Avec plus de deux cents cadrans présentés et commentés, François Isler vous invite à le suivre tout au long de son inlassable quête sur la route des cadrans solaires des Pays de Savoie. D'Annecy au Pays du Mont-Blanc, de Chambéry aux confins de la Vanoise, les cadrans anciens et les réalisations modernes surprennent par leur élaboration savante comme par leur esthétique picturale. La notoriété des cadrans du Queyras trouve ici un écho tout aussi remarquable. La magie du cadran savoyard continue ainsi de briller sous l'indispensable et éclatante lumière de l'astre doré. L'artiste et l'ombre mouvante du style sont unis dans l'accomplissement quotidien d'une oeuvre d'art populaire, pour notre plus grand plaisir

Détails sur le produit

  • Reliure : Relié
  • 175  pages
  • Dimensions :  1.8cmx25.0cmx30.8cm
  • Poids : 1378.9g
  • Editeur :   La Fontaine De Siloé Paru le
  • Collection : Les savoisiennes
  • ISBN :  2842062337
  • EAN13 :  9782842062330
  • Classe Dewey :  729
  • Langue : Français

D'autres livres de François Isler

Chalets traditionnels : Architecture paysanne en Savoie

L'image emblématique de l'architecture rurale de Savoie est le chalet accroché à la pente verdoyante des Alpes. L'auteur remonte aux origines de la cabane d'alpage, le chalet habité par le paysan qui mène ses bêtes en montagne pendant la saison estivale. Cet édifice sommaire est particulière...

Voir tous les livres de François Isler

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

C'est ainsi qu'un cadranier définit l'ombre parcourant les heures du cadran solaire qu'il vient de réaliser en 1701. Véritables miroirs du temps qui passe, les cadrans solaires révèlent bien des facettes de la vie des Pays de Savoie autrefois. Un regard attentif saura les dénicher sur les nombreuses églises et chapelles de nos villages, sur la façade d'une belle demeure, sur le crépi usé d'une modeste ferme de montagne et en bien d'autres lieux inattendus. Des " maistres-cadranyers " venus du Piémont voisin aux fresquistes contemporains, des artistes ont élevé le cadran solaire savoyard, pour l'instant trop peu reconnu, au rang de patrimoine à part entière. Qu'il soit peint à même l'enduit, qu'il soit gravé sur une pierre, une lauze d'ardoise ou une épaisse planche de bois, chaque cadran est personnalisé par sa forme et par son contenu. Echappant à sa fonction essentielle d'indiquer l'heure, le cadran solaire attire le regard du passant par son décor raffiné ou éveille la réflexion par sa devise religieuse, morale ou philosophique. Avec plus de deux cents cadrans présentés et commentés, François Isler vous invite à le suivre tout au long de son inlassable quête sur la route des cadrans solaires des Pays de Savoie. D'Annecy au Pays du Mont-Blanc, de Chambéry aux confins de la Vanoise, les cadrans anciens et les réalisations modernes surprennent par leur élaboration savante comme par leur esthétique picturale. La notoriété des cadrans du Queyras trouve ici un écho tout aussi remarquable. La magie du cadran savoyard continue ainsi de briller sous l'indispensable et éclatante lumière de l'astre doré. L'artiste et l'ombre mouvante du style sont unis dans l'accomplissement quotidien d'une oeuvre d'art populaire, pour notre plus grand plaisir