share_book
Envoyer cet article par e-mail

La photographie à l'assaut des Pyrénées

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La photographie à l'assaut des Pyrénées

La photographie à l'assaut des Pyrénées

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La photographie à l'assaut des Pyrénées"

Jusqu'au premier tiers du XIXe siècle, les Pyrénées sont encore une Terra incognita. Nombre d'aventuriers et d'explorateurs tentent d'en percer les mystères et de mieux connaître ce massif aux cartes et aux contours imprécis. La connaissance de la chaîne pyrénéenne prend un tour nouveau lorsque Daguerre et Niepce présentent devant l'Académie des sciences à Paris en 1839 un nouveau procédé d'écriture du réel qui joue avec la lumière et qui va révolutionner les techniques de reproduction : la photographie. Si le pyrénéisme est né avec les écrits de Ramond de Carbonnières à la fin du XVIIIe siècle, l'invention photographique va accompagner et illustrer la fin de cette passionnante exploration. Dix ans après la parenthèse du daguerréotype, scientifiques, voyageurs, artistes et photographes arpentent dès 1850 les grands sites pyrénéens afin d'en chanter les louanges, loin de la représentation figée de la lithographie. Le matériel est encore lourd et encombrant. Au moyen de porteurs ou de mulets, il faut emporter en altitude avec soi un véritable laboratoire ambulant ainsi que les produits pour développer sur place. C'est la période du collodion humide. À la fin du XIXe siècle, l'apparition des plaques de verre déjà sensibilisées au gélatino-bromure constitue un immense progrès. Le matériel s'allège, les opérateurs osent de nouveaux clichés, enchaînent les courses en montagne, sur les sommets, les parois... Pour la première fois, un ouvrage réunit les images les plus représentatives du pyrénéisme photographique et inédites pour une bonne part. Qui sont ces pionniers ? Ils ont pour nom : Farnham Maxwell Lyte, Jean-Jacques Heilmann, John Stewart, Maurice Gourdon, Eugène Trutat, Lucien Briet, l'abbé Ludovic Gaurier, Maurice Meys, Juan de Parada, les photographes excursionnistes catalans Ignasi Canals et Juli Soler i Santaló, mais aussi Georges Ledormeur, Édouard Harlé et Jean Lataste dont les oeuvres étaient inconnues... Amoureux d'un massif et de la photographie, cette maîtresse exigeante, ils ont écrit l'une des plus belles pages de la conquête des Pyrénées, et nous offrent des images extraordinaires. Leur œuvre, parvenue jusqu'à nous, constitue un témoignage incomparable sur le temps passé, celui des vallées reculées comme des stations thermales chic, et offre à nos yeux la beauté et la virginité de sites qui sont aujourd'hui parmi les plus fameux des Pyrénées : Gavarnie, Ordessa, le mont Perdu, le pic du Midi, la vallée des Lys, les monts Maudits, l'Aragon...

Détails sur le produit

  • Reliure : Relié
  • 159  pages
  • Dimensions :  2.0cmx24.4cmx31.8cm
  • Poids : 1301.8g
  • Editeur :   Glénat Paru le
  • Collection : Livres
  • ISBN :  2723445127
  • EAN13 :  9782723445122
  • Classe Dewey :  778.936 4473
  • Langue : Français

D'autres livres de Santiago Mendieta

Pyrénées ariégeoises : Un pays à vivre

A l'occasion de la création du Parc naturel régional (PNR) des Pyrénées ariégeoise en 2009 sous l'égide du conseil régional de Midi-Pyrénées, voici l'occasion d'évoquer en un seul ouvrage une grande partie de la montagne et du piémont ariégeois (Volvestre, Plantaurel, Couresans, Barguill...

Pyrénées à la croisée des climats : La montagne face aux défis du changement climatique

La chaîne pyrénéenne constitue un marqueur fort des changements climatiques qui s'opèrent sur l'ensemble de notre planète. Pyrénées - A la croisée des climats est le premier livre bilan consacré à ces bouleversements, mesurés à l'échelle du massif pyrénéen, ainsi qu'à leurs impacts s...

Visite en Forêts pyrénéennes

Mosaïque d'essences et de paysages en perpétuelle évolution, la forêt des Pyrénées se conjugue au pluriel, de l'Atlantique à la Méditerranée. Au gré des époques, des climats, versants et altitudes, mais aussi sous l'action dévastatrice de l'homme, aujourd'hui plus respectueuse, le couver...

Voir tous les livres de Santiago Mendieta

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Jusqu'au premier tiers du XIXe siècle, les Pyrénées sont encore une Terra incognita. Nombre d'aventuriers et d'explorateurs tentent d'en percer les mystères et de mieux connaître ce massif aux cartes et aux contours imprécis. La connaissance de la chaîne pyrénéenne prend un tour nouveau lorsque Daguerre et Niepce présentent devant l'Académie des sciences à Paris en 1839 un nouveau procédé d'écriture du réel qui joue avec la lumière et qui va révolutionner les techniques de reproduction : la photographie. Si le pyrénéisme est né avec les écrits de Ramond de Carbonnières à la fin du XVIIIe siècle, l'invention photographique va accompagner et illustrer la fin de cette passionnante exploration. Dix ans après la parenthèse du daguerréotype, scientifiques, voyageurs, artistes et photographes arpentent dès 1850 les grands sites pyrénéens afin d'en chanter les louanges, loin de la représentation figée de la lithographie. Le matériel est encore lourd et encombrant. Au moyen de porteurs ou de mulets, il faut emporter en altitude avec soi un véritable laboratoire ambulant ainsi que les produits pour développer sur place. C'est la période du collodion humide. À la fin du XIXe siècle, l'apparition des plaques de verre déjà sensibilisées au gélatino-bromure constitue un immense progrès. Le matériel s'allège, les opérateurs osent de nouveaux clichés, enchaînent les courses en montagne, sur les sommets, les parois... Pour la première fois, un ouvrage réunit les images les plus représentatives du pyrénéisme photographique et inédites pour une bonne part. Qui sont ces pionniers ? Ils ont pour nom : Farnham Maxwell Lyte, Jean-Jacques Heilmann, John Stewart, Maurice Gourdon, Eugène Trutat, Lucien Briet, l'abbé Ludovic Gaurier, Maurice Meys, Juan de Parada, les photographes excursionnistes catalans Ignasi Canals et Juli Soler i Santaló, mais aussi Georges Ledormeur, Édouard Harlé et Jean Lataste dont les oeuvres étaient inconnues... Amoureux d'un massif et de la photographie, cette maîtresse exigeante, ils ont écrit l'une des plus belles pages de la conquête des Pyrénées, et nous offrent des images extraordinaires. Leur œuvre, parvenue jusqu'à nous, constitue un témoignage incomparable sur le temps passé, celui des vallées reculées comme des stations thermales chic, et offre à nos yeux la beauté et la virginité de sites qui sont aujourd'hui parmi les plus fameux des Pyrénées : Gavarnie, Ordessa, le mont Perdu, le pic du Midi, la vallée des Lys, les monts Maudits, l'Aragon...